Capillaire sanguin : définition, rôle, schéma, fragilité

Les capillaires sanguins jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement des tissus de l'organisme. Quelles sont les conséquences d'une fragilité capillaire ? Comment les renforcer ? Réponses et conseils du Dr Paul Dupont, dermatologue.

Capillaire sanguin : définition, rôle, schéma, fragilité
© 123RF - Piyapong Thongcharoen

Définition : qu'est-ce qu'un capillaire sanguin ?

Un capillaire sanguin est un vaisseau sanguin extrêmement fin, souple et élastique. Très nombreux, ils bouclent le réseau sanguin, en formant des lits capillaires complexes. Dans les capillaires sanguins, la pression artérielle est très peu élevée. Les capillaires sanguins sont en constante évolution et irriguent les tissus. 

Quel est son rôle ?

Le rôle des capillaires est de nourrir les tissus en nutriments et oxygène. Reliés aux veines et aux artères, les capillaires sanguins transportent les nutriments, notamment le glucose, et le dioxygène. Ils sont très présents au niveau des muscles, du foie, des poumons, des reins et du système nerveux. 

Schéma de la structure

"Les capillaires sont branchés sur les artères dont ils reçoivent le sang artériel qui nourrit les tissus, ainsi que sur les veines pour donner le sang veineux chargé de déchets. Ils forment un réseau permettant une bonne répartition du sang dans tous les tissus", explique le Dr Paul Dupont. 

capillaire sanguin
Schéma de vaisseaux sanguins avec des capillaires. © 123RF-normaals

Problèmes de capillaires sanguin : éclaté, fragile...

Plusieurs vitamines sont indispensables aux capillaires : tout d'abord, les vitamines C et C2 qui servent à la réparation des fibres de collagène et de leurs parois. 

"Une carence en vitamine C2 entraîne une fragilité capillaire, qui se traduit notamment par de la rétention d'eau, des jambes lourdes et par l'apparition de petits vaisseaux dilatés sous la peau. Les vitamines D2, K1 et K2 sont aussi indispensables pour les capillaires. La vitamine D2 contrôle leur renouvellement et les vitamines K1 et K2 empêchent leur dilatation", indique le dermatologue. Il peut également y avoir des troubles fonctionnels des capillaires : c'est le cas dans certaines maladies de peau comme le psoriasis. "Les capillaires ont alors tendance à trop se dilater parce que les globules rouges qui doivent normalement se déformer à leur niveau ne peuvent pas le faire. Cela provient d'une carence en phospholipides qui contiennent des oméga-3 et que l'on trouve notamment dans les poissons gras ou dans la lécithine marine", précise le spécialiste.

Comment le renforcer ?

Pour renforcer les capillaires, il est nécessaire d'apporter à l'organisme des aliments riches en vitamines C2 : on peut citer notamment toutes les baies, les raisins dont il faut croquer les graines, et certaines plantes comme la vigne rouge, l'hamamélis, etc. La vitamine K1 se retrouve dans la spiruline et dans les aliments verts foncés tels que les brocolis, les épinards ou encore les asperges. Quant à la vitamine K2, elle est fabriquée notamment par la flore intestinale ou peut être prise sous la forme K2 mena Q7 extraite d'un bacille de fermentation du Natto japonais (soja traditionnel fermenté). "On renforce également les capillaires grâce à l'exercice physique car celui-ci augmente de manière involontaire et automatique la succession contraction – dilatation. De la même manière, des alternances de douches chaudes et froides, sans excès de température, favorisent leur fonctionnement", ajoute le Dr Dupont. 

Merci au Dr Paul Dupont, dermatologue, auteur de Soigner sa peau au naturel aux éditions Eyrolles.

Anatomie