Ejaculation féminine : ses secrets sans tabou !

Quand elles font l'amour, certaines femmes libèrent une quantité plus ou moins importante de liquide au niveau du sexe. Cette éjaculation est différente de celle vécue par les femmes fontaines. Comment survient-elle ? Pourquoi ? Comment la reconnaître ? Réponse avec Sandra Saint-Aimé, sexologue-clinicienne.

Définition

L'éjaculation féminine est l'émission d'un fluide qu'une femme peut sécréter lors d'un rapport sexuel. Il s'agit d'un écoulement d'une faible quantité de liquide blanchâtre.

Ejaculation féminine = femmes fontaines ?

Il faut différencier l'éjaculation féminine de la femme fontaine, qui désigne un phénomène physiologique se traduisant par l'expulsion en très grande quantité d'un fluide incolore, inodore et insipide avant et/ou au cours d'un orgasme. "Une femme présentant ce phénomène éjaculatoire est couramment appelée une femme fontaine mais ce n'est pas tout à fait exact du fait de l'origine des sécrétions émises.  Il s'agit d'une expérience que certaines femmes vivent et d'autres pas", souligne Sandra Saint-Aimé, Sexologue-Clinicienne, Présidente du Syndicat National des Sexologues-Cliniciens.

Signes

Au cours de la période pré-orgasmique ou orgasmique, une femme peut donc secréter un liquide insipide, inodore et incolore. Une femme fontaine peut perdre jusqu'à 200 millilitres de ce liquide, dont l'apparence est identique à celle de l'eau. Ce phénomène peut survenir plusieurs fois au cours d'un rapport sexuel et est parfois ressenti par la femme comme une perte d'urine.

Causes

Ce liquide, sorti lors d'une éjaculation féminine, est produit par des glandes situées de part et d'autre de l'urètre (partie externe du conduit du système urinaire) et appelées glandes de Skène, ou glandes para-urétrales.

"Il ne s'agit en aucun cas d'une anomalie"

Concernant l'éjaculation féminine d'une femme fontaine, il semble que cet orgasme soit surtout déclenché par la stimulation du point G. L'excitation du point G stimulerait en effet l'urètre sous la vessie, et aboutirait à une expulsion en plusieurs jets, pouvant aller de quelques gouttes à plus de 200 ml. Une partie du liquide proviendrait ainsi de la vessie, mais il ne s'agit pas d'urine"Ce sont deux sécrétions différentes puisqu'elles ne sont pas produites au même endroit mais peuvent être sécrétées durant un même rapport sexuel."

Que faire ?

"Il ne s'agit en aucun cas d'une anomalie", rassure Sandra Saint-Aimé. L'éjaculation féminine n'est donc pas grave, et certainement pas un problème médical. D'ailleurs, il n'existe pas de traitement pour diminuer ou supprimer cette éjaculation. Si la situation est vécue avec difficulté et devient handicapante pour la femme et son partenaire, mieux vaut consulter un-e sexologue-clinicien pour en parler. En effet, cette débâcle de liquide peut être très mal vécue par certaines femmes, ce qui génère un retentissement important sur la vie sexuelle de celles-ci et parfois même, des troubles psychologiques. "Certaines femmes peuvent ressentir de la gêne, voire de la honte, face à ce fonctionnement physiologique méconnu et pourtant naturel. Nous avons souvent tendance à avoir peur de ce que nous ne connaissons pas. Donc il est très important de savoir où aller trouver des informations pertinentes en matière de sexualité, au risque de développer des complexes ou autres dysfonctionnements dans notre vie sexuelle que nous pourrions éviter ", résume Sandra Saint-Aimé. "Il ne faut pas garder les inquiétudes que l'on peut avoir pour soi, mieux vaut consulter pour pouvoir en parler."

Merci à Sandra Saint-Aimé, Sexologue-Clinicienne, Présidente du Syndicat National des Sexologues-Cliniciens.

Ejaculation féminine : ses secrets sans tabou !
Ejaculation féminine : ses secrets sans tabou !

Sommaire Définition La différence avec les femmes fontaines Reconnaître une éjaculation féminine Causes de l'éjaculation féminine Que faire en cas d'éjaculation ? Définition L'éjaculation féminine est...