Coronavirus, voyage, transport : dernières mesures et précautions

L'épidémie de coronavirus explose dans le monde. Plus de 177 pays sont touchés et la majorité d'entre eux ont fermé leurs frontières. Près de 10 000 Français seraient encore bloqués à l'étranger. Comment rentrer en France ? Quelles obligations dans les transports en commun comme les bus, trains et taxis ? Quelles précautions pour les livraisons à domicile ? Rappel.

Coronavirus, voyage, transport : dernières mesures et précautions
© Laurent Cipriani/AP/SIPA

[Mis à jour le mardi 31 mars à 09h19] Apparu en Chine en décembre 2019, le coronavirus Sars-CoV-2 fait de plus en plus de victimes dans de nombreux pays du monde. Épicentre de l'épidémie Covid-19, l'Europe est particulièrement touchée, surtout en Italie qui compte le record du nombre de morts, mais aussi l'Espagne, l'Allemagne et la France. Selon le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, interrogé sur RTL lundi 30 mars​, près de 10 000 Français à l'étranger attendre d'être rapatriés.

Liste des pays touchés par le coronavirus

Plus de 177 pays (ou régions d'Outre-Mer) sont touchés par le coronavirus dans le monde. Parmi eux :

  • Afrique : Egypte, Algérie, Afrique du Sud, Tunisie, Sénégal, Burkina Faso, Cameroun, Maroc, Nigeria, République démocratique du Congo, Togo, Rwanda, Côte d'Ivoire, Ethiopie, Kenya, Seychelles, Ghana, Namibie, République centre africaine, Guinée équatoriale, Gabon, Guinée, Mauritanie, Soudan, Eswatini, Mozambique, Cap-Vert, Gambie, Somalie, Djibouti, Madagascar.
  • Asie : Chine, Iran, Corée du Sud, Turquie, Israël, Malaisie, Japon, Pakistan, Philippines, Thaïlande, Indonésie, Arabie Saoudite, Inde, Singapour, Qatar, Irak, Bahrain, Emirats Arabes Unis, Liban, Taiwan, Kazakhstan, Jordanie, Koweït, Vietnam, Oman, Ouzbékistan, Brunei Darussalam, Sri Lanka, Afghanistan, Maurice, Cambodge, Palestine, Kyrgyzstan, Bangladesh, Maldives, Mongolie, Syrie, Myanmar, Laos, Népal, Bhoutan, Timor-Leste.
  • Amérique : Etats-Unis, Canada, Brésil, Chili, Equateur, Mexique, Panama, République Dominicaine, Pérou, Argentine, Colombie, Costa Rica, Uruguay, Cuba, Honduras, Porto Rico, Venezuela, Bolivie, République de Trinite et Tobago, Paraguay, Aruba, Guatemala, Jamaique, Barbade, Salvador, Iles Vierges des Etats-Unis, Bermudes, Haiti, Bahamas, Dominique, Groenland, Curaçao, Grenade, Sainte-Lucie, Iles Caimans, Guyane, Suriname, Antigua-et-Barbuda, Saint-Kitts-et-Nevis, Montserrat, Iles turques et Caiques, Nicaragua, Saint-Martin, Anguilla, Belize, Iles vierges britanniques, Saint Vincent et les Grenadines.
  • Europe : Italie, Espagne, Allemagne, France, Royaume-Uni, Suisse, Pays-Bas, Belgique, Autriche, Portugal, Norvège, Suède, République Tchèque, Irlande, Danemark, Luxembourg, Pologne, Roumanie, Russie, Finlande, Grèce, Islande, Serbie, Slovénie, Croatie, Estonie, Lituanie, Hongrie, Arménie, Ukraine, Lettonie, Bulgarie, Slovaquie, Andorre, Bosnie-Herzégovine, Moldavie, Macédoine du Nord, Saint-Martin, Chypre, Albanie, Azerbaïdjan, Iles Féroé, Malte, Biélorussie, Géorgie, Kosovo, Monténégro, Gibraltar, Jersey, Liechtenstein, Monaco, Guernesey, Iles de Man, Saint-Siège.
  • Océanie : Australie, Nouvelle-Zélande, Guam, Polynésie française, Nouvelle -Calédonie, Fiji et Papouasie.

Fermeture des frontières de l'Europe : ça veut dire quoi ?

Le Président a annoncé le 16 mars 2020 la fermeture, à partir du 17 mars à midi et pour 30 jours, des frontières extérieures de l'espace européen, c'est-à-dire de l'Union européenne, de l'Espace Schengen et du Royaume-Uni. Cela se traduit par l'impossibilité pour les ressortissants des pays qui n'en font pas partie d'entrer en France pour les 30 jours à venir, sauf exception – par exemple s'ils ont leur résidence permanente en France. Les ressortissants français et les ressortissants européens, de l'un des pays mentionnés, peuvent, avec leurs ayants droits, continuer d'entrer sur le territoire national et rejoindre leur domicile.

France-Italie : la frontière ouverte

La frontière entre la France et l'Italie n'est pas fermée, bien que des contrôles systématiques aient lieu afin de s'assurer que les déplacements des voyageurs correspondent aux dérogations prévues dans la loi. De nombreuses liaisons aériennes vers et au départ de l'Italie ont été suspendues, mais à ce stade la compagnie Alitalia opère encore entre la France et l'Italie au départ de Rome Fiumicino. A compter du 1er avril, la liaison ferroviaire reprend entre Paris et Turin, et partiellement entre Lyon et Turin. Les compagnies de transport sont tenues de garantir une distance personnelle d'1 mètre entre chaque passager et de leur fournir des masques si les passagers n'en disposent pas. Elles sont tenues de contrôler la température des passagers et de leur interdire l'embarquement en cas de fièvre. Depuis le 25 mars, seuls les Français justifiant d'une urgence absolue pourront regagner leur domicile habituel (domicile en France ou ailleurs), mais ils sont invités à contacter leur compagnie de transport afin de vérifier que leur voyage de retour est maintenu, ou à s'adresser à leur compagnie d'assurance.

France-Allemagne 

Les autorités allemandes ont annoncé le 25 mars le renforcement des contrôles aux frontières avec la France, la Suisse, le Luxembourg, le Danemark et l'Autriche. Seuls les touristes français de passage en Allemagne pourront regagner la France, ainsi que les résidents permanents en France. Il y a une réduction importante des liaisons aériennes entre l'Allemagne et la France.

France-Angleterre

La frontière entre le Royaume-Uni et la France n'est pas fermée, vous pouvez donc circuler mais il est très vivement conseillé de différer votre voyage. Si les ferries circulent, les compagnies de transport (train, avion) ont réduit leur offre entre les deux pays de façon importante.

Zones à risque

Au 26 mars, Santé Publique France a listé les zones les plus à risque du coronavirus c'est-à-dire les départements français ou pays pour lesquels une transmission communautaire diffuse du SARS-CoV-2 est décrite :

  • France métropolitaine : tous les départements Départements d'outre-mer : Guadeloupe, Martinique, Ile de la Réunion
  • Europe : Allemagne - Andorre - Arménie - Autriche - Belgique - Bosnie-Herzégovine (X) - Chypre - Croatie - Danemark - Espagne - Estonie - Finlande - Grèce - Irlande - Islande - Italie - Lettonie - Liechtenstein (X) - Lituanie - Luxembourg - Macédoine du Nord - Malte - Monténégro (X) - Norvège - Pays - Bas - Portugal - République Tchèque - Royaume-Uni - San Marin - Slovénie - Suède - Suisse.
  • Amérique : Etats-Unis d'Amérique - Equateur - Canada - Chili - Panama - Uruguay.
  • Asie : Bahreïn - Brunei - Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao) - Corée du Sud - Iran - Israël - Liban - Koweït - Malaisie - Qatar - Singapour.
  • Océanie : Australie - Nouvelle-Zélande

Quelles recommandations pour les Français à l'étranger ?

Pour les Français qui habitent à l'étranger, il est recommandé, dans les 30 jours à venir, d'éviter les déplacements internationaux, et notamment de chercher à revenir sur le territoire national. A moins que des raisons impératives ne vous y contraignent. Pour les personnes qui veulent rentrer en France, elles doivent contacter les consulats et ambassades de France. 

  • En déplacement à l'étranger : Il est recommandé aux Français qui sont en déplacement temporaire à l'étranger, en dehors de l'Europe, de prendre les mesures nécessaires pour rentrer en France. "Si vous êtes Français, vous pouvez bien sûr, avec votre conjoint et vos enfants, continuer d'entrer sur le territoire national et rejoindre votre domicile" rassure le gouvernement sur son site. Le ministère chargé des transports a demandé aux compagnies aériennes de maintenir au maximum leurs lignes ouvertes vers la France et de modérer leurs prix. 
  • Pour les Français qui attendent un vol et ne disposent pas d'hébergement, un service d'urgence de mise en relation de Français bloqués à l'étranger en situation de difficulté et des Français établis hors de France se portant volontaires pouvant les accueillir est mis en place : www.sosuntoit.fr

Quels sont les pays fermés aux Français ?

Plusieurs pays ont décidé de fermer l'accès à leur territoire à cause de l'épidémie de coronavirus. Parmi eux : 

  • Les Etats-Unis : mercredi 11 mars, Donald Trump, le Président américain a annoncé la suspension de tous les voyages en provenance de l'Europe (dont la France) à destination des Etats-Unis à compter du 14 mars et ce, pour une durée de 30 jours. En raison de la forte réduction des vols, il est conseillé aux Français en déplacement temporaire aux Etats-Unis de prendre les mesures nécessaires pour un retour en France tant que les liaisons commerciales restent ouvertes et à cet effet, de contacter leur compagnie aérienne ou agence de voyage. En plus de ces mesures, depuis le 21 mars, la frontière terrestre entre les Etats-Unis et le Canada est également fermée pour tous les déplacements à caractère non-essentiel.
  • Chine : Les autorités chinoises ont décidé, à partir du samedi 28 mars 2020 de suspendre temporairement l'entrée en Chine continentale aux ressortissants étrangers, même détenteurs d'un visa ou d'un titre de séjour en cours de validité.
  • Japon :  Interdiction d'entrer au Japon pour toute personne non japonaise ayant séjourné dans les 14 jours précédant son arrivée au Japon, en France. Cette interdiction s'applique également à tout Français résidant au Japon, qui souhaiterait retourner au Japon et qui aurait séjourné dans les 14 jours précédant son retour en France.
  • Thailande : Les frontières terrestres sont fermées à l'entrée et la sortie du territoire. Les autorités thaïlandaises ont décidé la mise en place de l'état d'urgence à compter du 26 mars, interdisant, sauf exceptions très limitées, l'entrée sur le territoire thaïlandais des ressortissants étrangers. Il est recommandé aux Français actuellement en déplacement temporaire en Thaïlande de prendre les mesures nécessaires pour un retour rapide en France tant que des liaisons commerciales restent ouvertes.
  • Autriche : Depuis le 16 mars, tous les vols entre l'Autriche et la France sont suspendus. Les liaisons aériennes avec la Suisse et l'Espagne ont également été interrompues.
  • Russie : A compter du 18 mars 2020, aucun ressortissant étranger ne sera autorisé à pénétrer en Russie, y compris les étrangers munis d'un titre de séjour temporaire.
  • Turquie : Les autorités locales ont décidé la suspension, jusqu'au 17 avril, des liaisons aériennes avec la France.
  • Roumanie : A compter du 25 mars à 23 heures, et pour 14 jours, les liaisons aériennes commerciales avec la France sont suspendues, 
  • Israël : les autorités israéliennes ont annoncé, mercredi 4 mars, l'interdiction pour les Français et les ressortissants de plusieurs autres pays européens d'entrer sur leur territoire, à moins qu'ils disposent d'un lieu permanent de résidence en Israël. 
  • Le président du Salvador, Nayib Bukele, a donné l'ordre samedi 7 mars d'interdire l'entrée aux personnes arrivant d'Allemagne et de France.
  • Inde : L'Inde ne délivre plus de visas aux ressortissants de plusieurs pays (dont la France, l'Espagne et l'Allemagne) et annule les visas en cours de validité. Les voyageurs de nationalité française ou en provenance des aéroports français ne sont plus admis en Inde. 
  • Jordanie : À partir du 14 mars, les voyageurs français ne seront pas autorisés à entrer sur le territoire, "à l'exception de ceux présentant un certificat de non infection au Covid-19, authentifié par les autorités françaises", indique France Diplomatie. 
  • Liban : les voyageurs venant de France ne sont plus autorisés à entrer au Liban à partir du 11 mars. Le pays a fermé son aéroport international de Beyrouth, ses ports et ses frontières terrestres du 18 au 29 mars 2020.
  • Mongolie : les autorités mongoles ont suspendu toutes les liaisons aériennes et ferroviaires internationales jusqu'au 28 mars inclus.
  • Kazakhstan : les Français ne sont plus autorisés à entrer sur le territoire kazakhstanais à partir du 11 mars 2020.
  • Iran : la quasi-totalité des compagnies aériennes internationales ont annulé ou suspendu leurs vols en provenance ou à destination de l'Iran, y compris en transit. 
  • Sri Lanka : Le 13 mars, les autorités locales ont annoncé que tous les voyageurs en provenance ou ayant transité au cours des 14 jours précédents par la France seront interdits d'entrée sur le territoire sri lankais à compter du 15 mars, 23h59 et ce jusqu'au 29 mars 2020.
  • Arabie Saoudite : Afin de lutter contre la propagation de ce virus, les autorités saoudiennes ont annoncé, le 14 mars, la fermeture totale des frontières du Royaume pour une durée de 15 jours à compter du dimanche 15 mars.
  • Kenya : Les autorités locales ont décidé d'interdire l'accès au territoire à toute personne en provenance d'un pays ayant des cas déclarés de COVID-19, dont la France fait partie.
  • Ile Maurice : à partir du 18 mars 2020,  aucun passager en provenance ou ayant transité par l'Union Européenne au cours des 14 derniers jours, ne sera autorisé à entrer sur le territoire mauricien. Il est recommandé aux Français non-résidents de passage de mettre fin à leur séjour et de regagner dès que possible la France.
  • Qatar : A compter du 19 mars inclus, pour une durée de 14 jours renouvelable, l'entrée sur le territoire qatarien n'est plus possible pour personne, sauf pour les Qatariens.
  • Argentine : Depuis le 15 mars : interdiction d'entrée en Argentine (par voie aérienne, terrestre ou maritime), pour tous les étrangers non-résidents en Argentine et ayant, au cours des 14 derniers jours, séjourné ou transité par l'une des zones ou pays affectés par la circulation intense du virus dont l'Union européenne.
  • Madagascar : les vols en provenance et à destination de l'Europe, de La Réunion et de Mayotte seront suspendus à partir du 20 mars pour une durée de 30 jours.
  • Norvège : Les connections aériennes directes entre la Norvège et la France sont temporairement suspendues. A partir du lundi 16 mars à 8 heures, les étrangers sans permis de séjour en Norvège ne seront plus acceptés sur le territoire norvégien. La France est définie par les autorités norvégiennes comme zone à risque. Il est fortement recommandé aux Français de passage de prendre toutes les mesures nécessaires pour un retour en France par voie aérienne dès que possible et de rester confinés, en respectant les gestes barrières, jusqu'à leur départ de Norvège. 
  • Danemark : A compter du samedi 14 mars et jusqu'au 13 avril compris, les autorités danoises ont fermé les frontières à tous les étrangers non-résidents ou ne travaillant pas au Danemark. 
  • Maroc Les autorités marocaines ont décidé de suspendre jusqu'à nouvel ordre les liaisons aériennes et maritimes en provenance et à destination de la France. Les Français qui veulent quitter le territoire marocain sont invités à prendre l'attache de leur compagnie aérienne.
  • République Tchèque : Aucun voyageur en provenance de France ne peut se rendre en République tchèque.
  • Pologne : Les frontières polonaises sont fermées à tous les étrangers jusqu'au 13 avril. Les connexions aériennes et ferroviaires internationales sont suspendues. Ces restrictions ne concernent pas le transport routier international.
    Par ailleurs, la Pologne a introduit des contrôles sanitaires à toutes ses frontières.
  • Chypre : Les autorités chypriotes ont annoncé la fermeture des frontières jusqu'au 30 avril, sauf pour les citoyens chypriotes et les personnes disposant d'un titre de résident à Chypre ou d'une autorisation spéciale. 
  • Arménie : Le gouvernement arménien a décrété le 16 mars l'état d'urgence, jusqu'au 14 avril. Dans ce cadre, tout citoyen français, et tout voyageur en provenance de France (à l'exception des citoyens arméniens), est interdit d'entrée sur le territoire arménien.

Pour toute question relative au virus, contactez le numéro vert : 0 800 130 000 (appel gratuit 7/7j de 9h à 19h).

Quelles recommandations quand on rentre en France ?

  • Adopter les mesures barrières et les bonnes pratiques d'hygiène : se laver les mains régulièrement ; tousser dans son coude ; utiliser des mouchoirs à usage unique.
  • Se conformer strictement aux mesures de confinement annoncées par le gouvernement ;
  • Si vous présentez des symptômes (toux, fièvre, mal de tête) : éviter les contacts, rester à domicile, prenez du paracétamol si besoin, appeler un médecin, faites une télé-consultation ou appeler le numéro de permanence de soins de la région. 
  • Appeler le 15 uniquement en cas de difficultés respiratoires 

>> Consulter le site de conseils aux voyageurs du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.

Bus, train, taxi... Quelles précautions dans les transports en commun ?

Selon un décret publié au Journal Officiel le 24 mars, dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire déclaré en France :

  • Tout opérateur de transport public collectif routier, guidé ou ferroviaire de voyageurs procède au nettoyage désinfectant de chaque véhicule ou matériel roulant de transport public au moins une fois par jour.
  • Sauf impossibilité technique avérée, l'entreprise prend toutes dispositions adaptées pour séparer le conducteur des voyageurs d'une distance au moins égale à un mètre et en informer les voyageurs.
  • Dans les véhicules routiers comportant plusieurs portes, l'entreprise interdit aux voyageurs d'utiliser la porte avant et leur permet de monter et descendre par toute autre porte. Toutefois l'utilisation de la porte avant est autorisée lorsque sont prises les dispositions permettant de séparer le conducteur des voyageurs d'une distance au moins égale à un mètre.
  • L'entreprise communique aux voyageurs, notamment par un affichage à bord de chaque véhicule ou matériel roulant, les mesures d'hygiène et de distanciation sociale, dites "barrières", définies au niveau national, comportant notamment l'obligation pour les voyageurs de se tenir à au moins un mètre des autres voyageurs.
  • La vente à bord de titres de transport par un agent de l'entreprise est suspendue. L'entreprise informe les voyageurs des moyens par lesquels ils peuvent se procurer un titre de transport.
  • Pour le transport de personnes en taxis ou voitures de transport avec chauffeur, aucun passager ne peut s'assoir à côté du conducteur. La présence de plusieurs passagers est admise aux places arrières. Le véhicule est en permanence aéré. Les passagers doivent emporter tous leurs déchets. Le conducteur procède au nettoyage désinfectant du véhicule au moins une fois par jour.
    Le conducteur est autorisé à refuser l'accès du véhicule à une personne présentant des symptômes d'infection au covid-19.

Quelles précautions si on reçoit un colis ?

Les livreurs ne doivent plus faire signer les destinataires des colis.

A ce jour, aucun cas de contamination par les objets n'a été rapporté.  Concernant les colis en provenance de Chine, "le risque qu'ils soient porteurs du virus est extrêmement faible, pour ne pas dire inexistant", assure le professeur Thomas Baumert, médecin et expert des maladies virales à l'Inserm et au CHU de Strasbourg, à BFMTV.com. Et de préciser que "l'infectiosité d'un virus diminue très rapidement, elle disparaît quelques heures après que le virus se trouve hors du corps." Or "les colis provenant de Chine potentiellement touchés par des sécrétions respiratoires sont livrés par bateau, le délai est donc trop long pour la survie du virus, ou par avion où les conditions de transport en soute (air sec) n'est pas favorable à la survie du virus" précise le gouvernement. Pour les livraisons à domicile, selon le décret paru le 24 mars 2020, les chauffeurs, après communication avec le destinataire ou son représentant, laissent les colis devant la porte en mettant en œuvre des méthodes alternatives qui confirment la bonne livraison et ne récupèrent pas la signature du destinataire.