Certains médicaments peuvent provoquer ou aggraver un psoriasis

Immunodépresseurs, anti-infectieux, médicaments pour la tension... Certains traitements aggraveraient le psoriasis selon la revue Prescrire. Liste des médicaments concernés et marche à suivre.

Certains médicaments peuvent provoquer ou aggraver un psoriasis
© Sherry Yates Young - 123RF

Certains médicaments peuvent déclencher ou aggraver une poussée de psoriasis, rappelle un article* paru dans la revue médicale indépendante Prescrire le 1er octobre 2019. Notamment les médicaments indiqués dans le traitement de l'hypertension (les bêta-bloquants, les inhibiteurs de l'enzyme de conversion), des troubles bipolaires (le lithium), du paludisme (les anti-paludiques de synthèse), des hépatites virales ou de la sclérose en plaques (les interférons), les traitements immunodépresseurs (les anti-TN alpha), les antitumoraux ou encore, la bupropione pour traiter la dépendance à la nicotine... "L'origine médicamenteuse d'un psoriasis ou son aggravation est souvent difficile à identifier, en raison notamment de son aspect clinique banal et du délai d'apparition parfois long", expliquent les auteurs de l'article qui constatent que "quand le médicament en cause est poursuivi, les traitements du psoriasis sont souvent peu ou pas efficaces" et inversement, "l'arrêt du médicament en cause est souvent suivi d'une amélioration, voire d'une disparition des symptômes, mais dans des délais parfois longs".

Qu'est-ce que le psoriasis ?

Le psoriasis est une affection inflammatoire chronique de la peau non contagieuse et le plus souvent bénigne. Il peut se retrouver sous plusieurs formes : 

  • en plaques, forme la plus fréquente, localisée au niveau des ongles, des coudes, des pieds, du cuir chevelu...
  • en gouttes éparpillées sur le corps,
  • inversé, localisé au niveau des plis du corps.

Le psoriasis se caractérise par de fortes démangeaisons et des plaques rouges, bien délimitées recouvertes de squames blanchâtres et sèches. D'autres formes rares et plus graves existent, comme le psoriasis pustuleux généralisé, le psoriasis érythrodermique ou le rhumatisme psoriasique, et peuvent être associés à des atteintes articulaires.

type-psoriasis
Types de psoriasis © Viktoriya Kabanova - 123RF

Le psoriasis est lié à un renouvellement trop rapide des cellules épidermiques. Ainsi, ces cellules s'accumulent sur la surface de la peau, ce qui provoque des irritations et des squames. L'origine du psoriasis reste encore assez méconnue, mais plusieurs facteurs déclenchants sont régulièrement évoqués : la génétique (le gène PSORS1 porté par le chromosome 6 a été identifié et pourrait être à l'origine de 10% des psoriasis), les maladies auto-immunes (système immunitaire déréglé) ou les infections microbiennes (angine, infections respiratoires, infections à streptocoques...). La fatigue et le stress pourraient déclencher des poussées de psoriasis. L'alcool et le tabac pourraient également aggraver la maladie ou accroître la résistance au traitement.

Psoriasis d'origine médicamenteuse : que faire ?

Devant l'apparition ou l'aggravation d'un psoriasis, ainsi que de sa résistance au traitement, le rôle d'un ou de plusieurs médicaments est à évoquer. En pratique, il faut toujours se poser la question du rôle d'un médicament si le psoriasis s'aggrave ou répond mal à un traitement bien conduit et en parler à son médecin. Ce dernier évaluera l'intérêt de stopper le médicament en cause en fonction de la gravité des troubles, de la gêne occasionnée, de la balance bénéfices-risques de ce médicament et des éventuelles alternatives. 

*Sources : Article "Psoriasis d'origine médicamenteuse", revue Prescrire le 1er octobre 2019 et article "Médicaments inducteurs de psoriasis", paru en janvier 2012 dans la revue Réalités, rubrique Thérapeutiques en Dermato-Vénérologie. 

Certains médicaments peuvent provoquer ou aggraver un psoriasis
Certains médicaments peuvent provoquer ou aggraver un psoriasis

Certains médicaments peuvent déclencher ou aggraver une poussée de psoriasis , rappelle un article* paru dans la revue médicale indépendante Prescrire  le 1er octobre 2019. Notamment les médicaments indiqués dans le traitement de l'hypertension ...