La taille du tour de cou : révélatrice de l'état de santé cardiaque ?

Selon une récente étude, un tour de cou supérieur à 36 cm chez la femme et 40 cm chez l'homme serait associé à un risque plus élevé de syndrome métabolique, et par conséquent de maladies cardiovasculaires.

La taille du tour de cou : révélatrice de l'état de santé cardiaque ?
© Sergey Novikov - 123RF

C'est bien connu, le tour de taille et le poids représentent des indicateurs de l'état de santé générale. Ce que l'on ne sait pas, c'est que la circonférence du cou pourrait également apporter des informations intéressantes sur les facteurs de risque de syndrome métabolique et par conséquences de maladies cardiovasculaires. C'est ce que montre une étude présentée le 22 mai 2019 lors du Congrès de l'Asian Pacific Society of Cardiology aux Philippines. Alors, la mesure du tour de cou serait-elle un nouveau moyen d'identifier à l’œil nu les personnes à risque ?

"Les femmes avec un tour de cou supérieur à 36 cm, plus souvent atteintes du syndrome métabolique"

Dans l'étude, les chercheurs ont mesuré le tour de taille, la pression artérielle et la glycémie à jeun de 160 adultes philippins. Parmi eux, 16% avaient un syndrome métabolique et le tour du cou était significativement plus élevé chez ceux  qui présentaient une hypertension artérielle, un diabète, une glycémie à jeun élevée ou une dyslipidémie (concentration anormalement élevée ou diminuée de graisses dans le sang). Les femmes ayant un tour de cou supérieur à 36 cm et les hommes ayant un tour de cou supérieur à 40 cm étaient en moyenne plus souvent atteints du syndrome métabolique.

Qu'est-ce que le syndrome métabolique ?

Le syndrome métabolique n'est pas considéré comme une maladie à proprement parler. Il regroupe un ensemble d'anomalies métaboliques pouvant augmenter le risque de survenue de diabète de type 2, de maladies cardiovasculaires, d'infarctus ou d'accidents vasculaires cérébraux (AVC). On parle de syndrome métabolique lorsque la personne présente au moins deux de ces anomalies :

  • Obésité abdominale, autrement dit lorsque la personne a un tour de taille supérieur à 88 cm (pour la femme) et 100 cm (pour l'homme)
  • Un taux de HDL-cholestérol -considéré comme le "bon cholestérol"- bas
  • Une hypertension artérielle, à savoir une pression artérielle systolique supérieure à 140 mm Hg et/ou une pression artérielle diastolique supérieure à 90 mm Hg. 
  • Un taux de triglycérides dans le sang élevé, soit supérieur à 150 mg/dL

"Le syndrome métabolique est en train de devenir un fléau mondial avec une prévalence accrue, souligne le Dr Pacifico D. Gines III, auteur principal de l'étude. Nous avons émis l'hypothèse que le périmètre cervical pourrait être un moyen simple et rapide d'identifier les personnes touchées par le syndrome métabolique afin qu'elles puissent modifier leur mode de vie et recevoir un traitement minimisant les risques de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux." Par ailleurs, le tour de cou serait un indicateur plus précis que le tour de taille, car il dépend de la respiration et de la plénitude de l'estomac. 

Selon une étude de 2018, on estime qu'environ 25% de la population mondiale est atteinte du syndrome métabolique et que ces personnes sont 3 fois plus susceptibles d'être victimes d'une crise cardiaque ou d'un AVC. Il est conseillé aux personnes atteintes du syndrome métabolique d'avoir une alimentation équilibrée (riche en fruits et légumes), de conserver un "poids santé", d'avoir une activité régulière (30 minutes par jour minimum) et de consulter régulièrement leur médecin.

Source : Etude "A big neck may mean you need to improve your health", menée par des chercheurs du Manila Adventist Medical Center et présentée le 22 mai 2019 à l'Asian Pacific Society of Cardiology Congress (APSC) 2019.

Lire aussi :

La taille du tour de cou : révélatrice de l'état de santé cardiaque ?
La taille du tour de cou : révélatrice de l'état de santé cardiaque ?

C'est bien connu, le tour de taille et le poids représentent des indicateurs de l'état de santé générale. Ce que l'on ne sait pas, c'est que la circonférence du cou pourrait également apporter des informations  intéressantes sur les...