Méfiez-vous du goitre !

Le goitre n'est pas toujours un signe caractéristique. © 123RF- Tharakorn Arunothai

Goitre = problème de thyroïde ? Non, pas forcément. "Le fait d'avoir un goitre ne préjuge en rien de la fonction thyroïdienne" insiste le Dr Pierre Nys dont de nombreux patients se posent la question. Le goitre qui correspond à l'augmentation (visible ou non) du volume de la glande thyroïde peut être présent dans une hypothyroïdie et dans une hyperthyroïdie, "c'est relativement classique". De même, "il n'y a pas obligatoirement un goitre en cas de dérèglements thyroïdiens".