Bibliomanie : causes, signes, ça signifie quoi ?

Accumuler compulsivement des livres, revues et journaux que l'on ne lit pas est un trouble psychologique appelé bibliomanie. Quelles sont les causes, les signes ? Est-ce que ça se soigne ? Les réponses avec le Dr Fanny Jacq, médecin psychiatre.

Bibliomanie : causes, signes, ça signifie quoi ?
© Gudellaphoto - stock.adobe.com

Vous accumulez de façon compulsive des livres, journaux, revues sans même les feuilleter ? Vous êtes peut-être atteint de bibliomanie. Ce trouble pathologique fait partie des troubles obsessionnels compulsifs (TOC) et engendre de nombreuses conséquences psychologiques et sociales. Quelles sont les causes ? Quels sont les signes révélateurs ? Comment soigner un bibliomane ?

Définition : que signifie le mot "bibliomanie" ?

La bibliomanie est l'action d'accumuler des livres, des revues, des journaux et magazines sans s'arrêter. "C'est un toc d'accumulation. Attention, la bibliomanie est à différencier de la bibliophilie qui est l'amour du livre (lecture et l'objet). Le bibliomane ne va pas lire ni se servir de ce qu'il achète" précise le Dr Fanny Jacq, médecin psychiatre

2 à 3% de la population est concernée par un TOC

La bibliomanie est-elle pathologique ?

"La bibliomanie est un trouble pathologique qui fait partie des TOC (troubles obsessionnels compulsifs) répertoriés dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM) partie Troubles de la personnalité" souligne la psychiatre. "Le trouble obsessionnel compulsif fait partie des troubles anxieux. Il associe des obsessions, c'est-à-dire des pensées obsédantes sur des thèmes tels que la propreté, la maladie, l'accumulation, le rangement et des compulsions, qui sont des comportements pour faire face à ces obsessions. Par exemple pour l'obsession de la propreté, on observe une compulsion de passer l'aspirateur 10 fois par jour" développe le Dr Fanny Jacq. 2 à 3 % de la population est concerné par un TOC qui débute avant 25 ans dans 65% des cas. "Le TOC est la 4ème maladie psychiatrique la plus fréquente après les phobies, les addictions et les troubles dépressifsindique l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

Quelles sont les causes de la bibliomanie ?

La bibliomanie s'inscrit souvent dans un ensemble de tocs d'accumulation. Ils sont causés par un état d'angoisse, une peur de jeter liée à une peur de manquer, un besoin de contrôle. "La bibliomanie pallie ces sentiments et procure au patient la sensation de gérer ce pan de son existence. Cette pathologie prend forme dès l'enfance par un trouble de personnalité obsessionnelle. On aura un profil d'enfant rigoureux voire rigide, qui aime l'ordre, le respect des horaires, ne jette pas, classe et trie. Petit à petit, et cette évolution peut être liée à un traumatisme, on passera de la personnalité au trouble obsessionnel compulsif" développe notre spécialiste. La génétique influence la présence de TOC : "L'héritabilité est globalement estimée à 27–49%, et ce chiffre monte à 65% chez les personnes dont les symptômes surviennent lors de l'enfance ou l'adolescence" précise l'Inserm.

Quels sont les signes de la bibliomanie ?

Le bibliomane a une personnalité anxieuse et un besoin de contrôle. "Il est angoissé, refuse de jeter, accumule journaux, livres et revues qu'il ne lit pas. Le patient atteint de bibliomanie ne parvient pas non plus à jeter d'autres objets, comme des flacons de gel douche vides par exemple" indique le Dr Jacq.

Quelles sont les conséquences de la bibliomanie ?

La bibliomanie aura des répercussions financières (dettes) puisque l'individu dépense des grosses sommes d'argent dans les objets qu'il accumule. "Ce trouble altère les relations sociales (disputes avec la famille ou le conjoint, isolement) et peut entraîner un état de déprime, poursuit la psychiatre. Le lieu de vie est encombré, voire insalubre avec de la poussière pouvant occasionner de l'asthme. La bibliomanie peut être à l'origine de troubles anxieux plus sévères, d'autres TOCS et d'une dépression".

Est-ce que la bibliomanie se soigne ?

"Les bibliomanes ne sont pas forcément dérangés par cet état, certains ne sont pas conscients du trouble que cela représente. Mais la personnalité du bibliomane impacte son entourage qui le poussera à consulter" note le Dr Fanny Jacq. Pour les autres patients, ils consultent pour de l'anxiété ou du désordre et la bibliomanie est diagnostiquée en consultation. "Une visite à domicile (en présentiel ou en virtuel par téléconsultation) permet de se rendre compte de l'état de l'environnement dans lequel vit la personne et de vérifier si le trouble est une bibliomanie" indique notre experte. La bibliomanie se soigne comme un TOC, par une thérapie comportementale cognitive (TCC) avec un psychiatre ou un psychologue. Le premier pas est la prise de conscience du trouble. "On apprend au patient à se déconditionner, à se désangoisser en séparant les objets de son anxiété. Le médecin pourra prescrire des antidépresseurs ou anxiolytiques si besoin" préconise la spécialiste.

Merci au Dr Fanny Jacq, médecin psychiatre et directrice Santé mentale chez Qare.

Source : Troubles obsessionnels compulsifs (TOC), Inserm, 12/04/2021

Psycho