Endodontiste : rôle, indications, prix, remboursement

L'endodontiste est un chirurgien-dentiste dont le rôle est notamment de préserver la dent naturelle. Il s'occupe des pathologies et atteintes pulpaires. Quand faut-il le consulter ? Comment se passe une séance chez un endodontiste ? Les réponses avec le Dr Didier Aronis, endodontiste à Paris.

Endodontiste : rôle, indications, prix, remboursement
© 123rf-Baloncici

Définition : qu'est-ce qu'un endodontiste ? 

"Le terme endodontiste vient de "odontos", la dent, et "endo" qui signifie l'intérieur, en grec", détaille le Dr Didier Aronis. L'endodontiste est donc un chirurgien-dentiste spécialiste de l'intérieur de la dent. "Il traite les maladies et les atteintes pulpaires (celles qui concernent la pulpe de la dent, NDLR)", ajoute-t-il. 

Quel est son rôle ?  

Le rôle de l'endodontiste est de préserver la dent naturelle et d'éviter notamment son extraction. "Pour ce faire, il traite les canaux de la dent, les nettoie, les met en forme et procède à leur obturation hermétique afin de prévenir ou de permettre la guérison des lésions inflammatoires parodontales d'origine endodontique", développe le chirurgien-dentiste. L'endodontiste vient ainsi rétablir l'étanchéité de la dent.

Indications : quand consulter un endodontiste ? 

"Le dentiste généraliste oriente ses patients vers un endodontiste lorsqu'un traitement endodontique est trop complexe ou qu'il nécessite un équipement particulier", indique le Dr Didier Aronis. Cela peut être le cas lorsqu'une carie se forme trop près de la pulpe, quand la dent présente une nécrose pulpaire ou encore en cas de lésion endo-parodontale.

Comment se passe une séance ? 

Pendant la consultation préopératoire, l'endodontiste procède à une observation clinique et à des tests cliniques tels qu'une palpation percussion et un sondage parodontal. Il effectue également des examens paracliniques comme des prises de radiographie en 2D et 3D. Il propose ensuite un plan de traitement si nécessaire. "Le traitement s'effectue toujours sous anesthésie locale sous champ opératoire ou digue dentaire", précise le Dr Didier Aronis. Pendant cette intervention, l'endodontiste effectue une ouverture centrale de la chambre pulpaire afin d'accéder aux canaux de la dent. Il peut alors traiter les canaux, les nettoyer, et les mettre en forme avant de les obturer.

Quel est le prix d'une séance ? 

Le tarif conventionné d'une consultation chez un chirurgien-dentiste et un endodontiste s'élève à 23 euros. La dévitalisation d'une dent -qui fait partie des soins endodontiques- coûte au minimum 33,74 euros pour une canine, 48,20 euros pour une prémolaire et 81,94 euros pour une molaire. Mais les endodontistes conventionnés avec droit permanent à dépassement ainsi que les endodontistes non conventionnés peuvent pratiquer des dépassements d'honoraires. Un traitement endodontique peut ainsi coûter plusieurs centaines d'euros. 

Quel remboursement ? 

La sécurité sociale prend en charge les différents actes de dévitalisation à hauteur de 70% de la base de remboursement. Le montant restant est souvent remboursé par la mutuelle du patient. Concernant les dépassements d'honoraires, leur niveau de prise en charge varie en fonction des contrats d'assurance santé complémentaire des patients. 

Comment devenir endodontiste ? 

Un endodontiste est avant tout un chirurgien-dentiste. Pour devenir chirurgien-dentiste il faut suivre au minimum six années d'études. "À la fin de sa première année, l'étudiant peut choisir la voie de l'odontologie", explique l'UFR d'odontologie de l'Université de Paris. À l'issue de ces cinq années d'études, l'étudiant peut tenter une première fois le concours de l'internat en odontologie. Selon la spécialisation qu'il choisit (la chirurgie orale, la médecine bucco-dentaire ou l'orthopédie dento-faciale), l'internat dure alors 3 ou 4 ans. 
"Au lieu de faire l'internat, l'étudiant chirurgien-dentiste peut aussi poursuivre sur une sixième année au cours (ou à l'issue) de laquelle il mène une thèse d'exercice", précise l'UFR d'odontologie. Au terme de ces six années (s'il ne passe pas par l'internat), huit ou neuf années d'études (selon la spécialisation qu'il choisit en internat), le chirurgien-dentiste diplômé peut suivre, pour se spécialiser davantage, des formations appelées certificats d'études supérieures (CES) de chirurgie dentaire ou des Diplômes d'Université (DU) ou des Diplômes Inter Universitaire (DIU). C'est en suivant ce type de formations qu'un chirurgien-dentiste peut, une fois diplômé, se spécialiser et ainsi devenir endodontiste. Comme tout chirurgien-dentiste, l'endodontiste voit son salaire varier en fonction de son domaine d'exercice (à l'hôpital ou en cabinet). Selon le ministère de la Santé et des Solidarités, le salaire mensuel moyen d'un chirurgien-dentiste en milieu hospitalier atteint 4200 euros brut en début de carrière et 7500 euros brut en fin de carrière. Pour les chirurgiens-dentistes libéraux, le salaire mensuel moyen atteint 7700 euros net tout au long de la carrière. Mais la rémunération varie en fonction du temps de travail et des dépassements d'honoraires éventuellement pratiqués par le professionnel. 

Merci au Dr Didier Aronis, endodontiste à Paris et à l'UFR d'odontologie de l'Université de Paris. 

Professionnels de santé