Prestation de compensation du handicap (PCH) : comment l'avoir ?

Lorsqu'une personne handicapée a besoin d'aide que ce soit pour aménager son logement à son handicap ou employer une personne à domicile, elle peut demander la Prestation de compensation du handicap (PCH). Quelles sont les conditions ? Le montant et les aides couvertes ?

Prestation de compensation du handicap (PCH) : comment l'avoir ?
© stockasso - 123RF

Définition : c'est quoi la Prestation de compensation du handicap (PCH) ?

La Prestation de compensation du handicap (abrégée PCH) est une allocation financière qui permet aux personnes handicapées de financer des aides nécessaires à l'amélioration de leur autonomie. Ce peut être l'aménagement de l'habitat, l'emploi d'une personne à domicile pour les taches quotidiennes… Cette aide est adaptée à vos besoins et versée par les services de votre département de résidence. Son attribution dépend du degré d'autonomie, de l'âge et des ressources du demandeur.

Quelle différence avec l'AAH ?

AAH et PCH sont cumulables.

Bien que ces deux allocations soient des aides financières destinées aux personnes handicapées, l'Allocation Adulte Handicapée est un revenu mensuel minimal pour aider le bénéficiaire à faire face à une perte de revenu lié à son handicap, tandis que la PCH permet de financer certaines dépenses consécutives handicap. Mais ces deux aides sont cumulables.

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

  • Perte d'autonomie importante : réaliser une activité importante du quotidien doit vous être impossible ou vous devez avoir beaucoup de difficultés à gérer à deux activités importantes du quotidien (hygiène personnelle, déplacement…)
  • Etre âgé de moins de 60 ans
  • Vivre à votre domicile ou dans un établissement
  • Vivre en France. Si vous êtes étranger, vous devez pouvoir justifier de votre résidence dans la métropole depuis au moins 3 mois, sauf si vous êtes étudiant ou employé, auquel cas cette condition ne s'applique pas.

Quel est le montant de la PCH et les aides couvertes ?

Si la PCH est attribuée sans condition de ressource, le montant alloué varie en fonction de vos revenus. Ainsi :

► Si vos ressources n'excèdent pas 27 033,98 € par an, le taux maximum de prise en charge de la PCH est de 100 % dans la limite définie pour chaque type d'aide.

► Si elles sont supérieures à 27 033,98 €, le taux maximum de prise de charge de la PCH est de 80 % dans la limite définie pour chaque type d'aide.

La PCH couvre 6 formes d'aides :

→ Aides Humaines : cela recouvre l'intervention d'une tierce personne, d'un aidant familial, du recours à un service mandataire ou à un service de prestataires agrée pour effectuer des actes essentiels de la vie quotidienne (toilette, habillage, préparation des repas, vaisselle, courses…). Par ailleurs, si vous présentez des difficultés auditives supérieure à 70 décibels, et que vous avez besoin d'un dispositif de communication nécessitant l'aide d'une personne, vous pouvez bénéficier d'une aide de 413,40 € par mois. Si votre vision est nulle ou inférieur à 1/20, vous pouvez bénéficier d'un forfait de 50 heures par mois, soit 689,00 € par mois.

→  Aides techniques : celles-ci sont destinées à couvrir les frais inhérents à l'achat ou à la location de matériels compensant le handicap (fauteuil roulant, déambulateurs…) ainsi que le matériel de puériculture pour votre enfant de la naissance à son 6ème anniversaire.

→ Aides à l'aménagement du logement : il s'agit d'équiper votre habitat ou celui de la personne qui vous héberge pour faciliter votre autonomie.

→  Aide au transport : cela comprend l'aménagement de votre véhicule et les frais liés aux trajets (transports réguliers, fréquents ou correspondants à un départ annuel en congés et déplacement entre votre domicile et un établissement médico-social, dès lors que ceux ci sont effectués par un tiers que la distance excède 50 km aller-retour)

→  Aides spécifiques ou exceptionnelles : cela recouvre les dépenses permanentes et prévisibles liés au handicap et non pris en charge par l'un des autres éléments de la PCH, comme les frais d'entretien du fauteuil roulant, la réparation d'un fauteuil médicalisé…

→  Aide animalière : elle est destinée à financer l'acquisition et l'entretien d'un animal nécessaire à la personne handicapée (chien guide d'aveugle par ex).

Comment en faire la demande ?

La Commission rend son avis dans un délai de 4 mois environ.

Il suffit de contacter votre MDPH (Maison Départementale des personnes handicapées), de leur renvoyer le formulaire rempli accompagné des documents nécessaires. L'envoi se fait de préférence par lettre recommandée avec accusée de réception. La Commission rend son avis dans un délai de 4 mois environ.

Comment est versée la PCH ?

Elle est versée mensuellement par le Conseil général de votre département de résidence, en fin de mois et directement sur le compte du bénéficiaire.

Quelle est la durée d'attribution ?

A compter du 1er janvier 2022, la durée d'attribution de la PCH est étendue à 10 maximum, voire à vie lorsque le handicap et ses conséquences au quotidien ne peut s'améliorer.

Est-elle cumulable avec d'autres aides ?

La PCH peut être cumulable avec :

  • L'Allocation Adulte Handicapée (AAH)
  • L'allocation Journalière de présence parentale (AJPP)
  • L'allocation d'éducation de l'enfant handicapée (AEEH)

Sources : Site du Service Public et site Mon Parcours Handicap du gouvernement.

Droits et démarches