Périmètre crânien : à la naissance, valeur normale, courbe, trop petit

La croissance du périmètre crânien, c'est-à-dire la taille du tour de crâne, doit être surveillée de près de la naissance jusqu'à l'âge de 2 ans. Il s'agit de s'assurer du bon développement de l'enfant dès les premières années. Comment le mesurer ? Quelles sont les normes chez la fille, le garçon ? Le Dr Pierrepont, pédiatre, nous explique tout.

Périmètre crânien : à la naissance, valeur normale, courbe, trop petit
© Olga Yastremska-123RF

Définition : qu'est-ce que le périmètre crânien ?

Le périmètre crânien désigne la taille du "tour de tête". La croissance du périmètre crânien, doit être surveillée de près de la naissance à l'âge de 2 ans. Il s'agit en effet d'un indicateur important du bon développement du cerveau du bébé

Comment le mesurer ?

Le périmètre crânien se mesure grâce à un ruban centimétré, placé juste au niveau du front et faisant le tour de la tête en passant au niveau de la partie la plus postérieure de l'occiput. "On le mesure à la naissance puis, environ tous les mois la première année, tous les 3-4 mois la deuxième année, lors de la visite de suivi de l'enfant chez son pédiatre, son médecin généraliste ou à la PMI, explique le Dr Sophie Pierrepont, pédiatre. On reporte ensuite la mesure sur une courbe, comme pour le poids et la taille. Cette courbe permet de suivre l'évolution du périmètre crânien selon l'âge. Une courbe dont la croissance est régulière est l'un des signes de bon développement du cerveau".

Périmètre crânien à la naissance : quelle est la valeur normale ?

Comme pour le poids et la taille, la taille du périmètre crânien varie d'un bébé à l'autre. "En moyenne, pour un bébé à terme, le périmètre crânien mesure 35 cm à la naissance, poursuit le médecin. Certains bébés ont une tête plus grosse, d'autres plus petite ! Le périmètre crânien peut même être supérieur ou inférieur aux "normes" sans pour autant que cela soit le signe d'un problème : souvent, au moins l'un de ses parents a lui aussi un périmètre crânien plus gros/plus petit". D'ailleurs, il arrive que le médecin de l'enfant mesure le périmètre crânien des parents. 

Courbe du périmètre crânien chez la fille 

périmètre cranien fille de la naissance à 2 ans
Périmètre crânien Filles de la naissance à 2 ans © OMS

Courbe du périmètre crânien chez le garçon

Périmètre crânien Garçons de la naissance à 2 ans
Périmètre crânien Garçons de la naissance à 2 ans © OMS

Évolution du périmètre crânien

Le périmètre crânien croit beaucoup lors de la première année de l'enfant, puisqu'il mesure en moyenne 44 cm à 6 mois puis 47 cm à 1 an, il augmente donc d'environ 30% entre la naissance et l'âge d'un an ! "C'est pour ça que les fontanelles, les "trous" entre les os du crâne, ne sont pas fermées à la naissance, rappelle la spécialiste. La fontanelle antérieure, celle située au-dessus du crâne, se ferme en général entre 9 et 18 mois, la fontanelle postérieure entre 2 et 4 semaines". La formule suivante : périmètre crânien (PC) en cm = (la taille en cm / 2) +10 est parfois utilisée avant l'âge d'un an. "Ensuite, il mesure en moyenne 50 cm à 2 ans puis, de 2 ans à l'âge adulte, n'augmente plus que de 5 à 6 cm. Plus que la valeur en tant que telle, c'est l'évolution sur la courbe qui est importante ". Les courbes diffèrent légèrement selon le sexe. 

Périmètre crânien trop petit : causes, que faire ?

Si le périmètre crânien est inférieur aux normes, il peut s'agir de ce que l'on appelle une "microcéphalie". Le principal risque de la microcéphalie, c'est le retard mental. "Il existe plusieurs causes à cela : les plus courantes sont une infection contractée pendant la grossesse, comme la rubéole, le CMV (cytomégalovirus) ou le virus Zika, une consommation de produits toxiques par la mère durant la grossesse, comme l'alcool ou certains médicaments, ou encore d'une pathologie survenue chez le fœtus avant la naissance, comme un AVC ", détaille notre interlocutrice. Des examens complémentaires sont indiqués : une IRM cérébrale est systématique, et sera parfois complétée par un bilan génétique, un bilan métabolique... Il faudra que l'enfant soit suivi plus fréquemment, parfois qu'il consulte un neuro-pédiatre. 

Périmètre crânien trop grand : causes, que faire ?

Si le périmètre crânien est supérieur aux normes, on parle de "macrocéphalie". Souvent, c'est "familial" et sans conséquence. "C'est surtout une augmentation rapide, soudaine et anormale, du périmètre crânien, qui doit interpeller, alerte le Dr Pierrepont. Elle peut être le signe d'une hydrocéphalie, c'est-à-dire de la présence d'une quantité trop élevée de liquide céphalo-rachidien autour du cerveau, à cause d'une infection par exemple, ou d'un processus intracrânien anormal, comme une tumeur, une hémorragie… Les risques sont des lésions cérébrales en raison de la compression du cerveau, par "manque de place" dans le crâne : cela s'appelle l'hypertension intracrânienne ".Des examens complémentaires sont alors pratiqués, parfois en urgence si l'examen neurologique de l'enfant est anormal, pour faire un état des lieux, comme une échographie des fontanelles et/ou une IRM cérébrale, un fond de l'œil…

Périmètre crânien qui stagne : quand s'inquiéter ?

Souvent, si l'examen neurologique de l'enfant est rassurant, le médecin prévoit simplement de contrôler la mesure du périmètre crânien quelques jours plus tard. "Si les fontanelles ne sont pas bien palpées par le médecin, une radiologie des os du crâne est pratiquée pour chercher une craniosténose, c'est-à-dire une fermeture trop précoce des fontanelles, qui risque d'empêcher le cerveau de bien grandir, conclut la pédiatre. Si c'est le cas, une intervention chirurgicale est nécessaire. S'il n'y a pas de crâniosténose et que la stagnation du périmètre crânien se confirme, une IRM cérébrale est réalisée, ainsi qu'en général un bilan génétique et un bilan métabolique, pour chercher les causes évoquées ci-dessus au périmètre crânien "trop petit".

Merci au Dr Sophie Pierrepont, pédiatre à Paris (XIIIème).

Santé du bébé et de l'enfant