Atrophie des testicules : cause, traitement, est-ce réversible ?

Cette anomalie peut être congénitale ou survenir plus tardivement. Parce qu'elle impacte la fertilité, elle doit être traitée au plus tôt. Explications et conseils avec le Dr Monique Quillard, médecin généraliste.

Définition : qu'est-ce qu'une atrophie testiculaire ?

L'atrophie testiculaire est une pathologie qui se traduit par une taille diminuée des testicules par rapport à la normale. L'atrophie des testicules peut réduire voire stopper leur fonctionnement normal et entraîner des troubles de la fertilité, parfois même une stérilité. Le trouble est confirmé par une échographie testiculaire, un bilan sanguin et un bilan urologique.

Atrophie testiculaire unilatérale

Se dit lorsque l'atrophie ne touche qu'un seul des deux testicules. "L'autre étant fonctionnel, la fertilité est préservée, ce qui est le cas le plus souvent", précise le Dr Monique Quillard, médecin généraliste.

Atrophie testiculaire bilatérale

Se dit lorsque l'atrophie concerne les deux testicules. 

Symptômes

L'atrophie testiculaire se manifeste par la diminution de la taille des testicules par rapport à la normale. Des douleurs peuvent également se manifester, des troubles de l'érection, une infertilité, un retard pubertaire et une baisse de la libido.

Causes

Elles sont très diverses :

  • Un déséquilibre hormonal est la cause la plus fréquente, liée à la prise régulière de certains médicaments comme les stéroïdes et l'exposition aux radiations ou l'utilisation régulière de stéroïdes. 
  • La prise d'anabolisants est également une cause fréquente et reconnue de l'atrophie des testicules.
  • Le virus des oreillons et le VIH
  • Des infections chroniques ou ayant lésé le testicule : des orchites ou des épididymites
  • Des causes toxiques comme l'alcoolisme chronique ou certaines drogues
  • L'anémie chronique
  • Le cancer des testicules
  • Le fait qu'un testicule ne soit pas descendu dans les bourses pendant la période fœtale : cryptorchidie.
  • La torsion du testicule qui est une urgence, car la glande n'est plus vascularisée et va s'atrophier définitivement en l'absence de prise en charge très rapide (dans les 6 heures).

Est-ce réversible ou pas ?

"Les lésions peuvent être réversibles si elles sont traitées très précocement, mais pas dans tous les cas", indique le Dr. Quillard.

Qui et quand consulter ?

Le pédiatre si le ou les testicules de votre petit garçon ne descend(ent) pas. A l'âge adulte, ce sera votre médecin traitant. Consultez dès que vous remarquez l'atrophie. "La palpation des bourses fait donc partie de l'examen du bébé, les choses peuvent rentrer dans l'ordre sans intervention avant 6 mois, une surveillance sera donc nécessaire", précise notre expert.

Traitement : comment soigner l'atrophie testiculaire ?

Tout dépendra de son origine. En effet, il faut avant tout faire un bilan comprenant une prise de sang comprenant un bilan hormonal et une recherche d'infection sexuellement transmissible, et une échographie des testicules Parce que les maladies infantiles, et plus particulièrement les oreillons, augmentent les risques d'atrophie des testicules, la vaccination est essentielle. Prévenir l'atrophie testiculaire passe aussi par l'adoption d'une vie saine où la consommation d'alcool est occasionnelle et la prise de drogue inexistante. Parmi les autres pathologies pouvant atteindre un testicule citons le varicocèle, l'hydrocèle, la torsion du testicule.

Merci au Dr Monique Quillard, médecin généraliste.

Santé de l'homme