Mobiluncus : transmission, quelles MST ?

Bactérie présente dans la flore vaginale, le mobiluncus peut faire partie des bactéries responsables d'une vaginose bactérienne mais n'a pas de lien avec une potentielle MST. S'il est impossible de soigner directement le mobiluncus, il faut en revanche traiter l'infection et rétablir la flore de Doderlein.

Mobiluncus : transmission, quelles MST ?
© vladimirfloyd-Adobestock

Définition : qu'est-ce que le Mobiluncus ? 

Le terme mobiluncus désigne une bactérie anaérobie qui se développe en l'absence d'oxygène. Celle-ci se trouve principalement dans la flore vaginale et fait partie des bactéries présentes dans les vaginoses bactériennes. Le mobiluncus n'apparaît que très rarement dans les comptes-rendus d'analyses. "Lors d'une vaginose, les symptômes sont provoqués par un ensemble de bactéries, la Gardnerella vaginalis étant la plus connue. A l'examen direct du prélèvement vaginal, le biologiste examine de quoi est composé la flore et liste les bactéries anormales : le mobiluncus peut alors être cité", explique le Dr Julia Maruani, gynécologue. Les spécialistes possèdent ainsi peu d'informations sur cette bactérie car celle-ci "a une croissance lente et les biologistes ont du mal à la faire pousser en culture. Pour l'isoler, il est nécessaire de le faire dans des milieux de culture spécifiques".

Comment se transmet le Mobiluncus ?

"Nous n'avons pas bien idée de son mode de transmission car il s'agit d'une bactérie de colonisation et non pathogène." Cela signifie que de nombreuses personnes portent déjà cette bactérie au sein de leur flore vaginale. "Le mobiluncus est donc présent dans les voies génitales mais peut aussi, chez une faible partie de la population, se retrouver dans le rectum." Ainsi, le mobiluncus n'est pas une bactérie qui se transmet lors d'un rapport sexuel. "Des femmes n'ayant pas de rapports sexuels ont aussi des vaginoses bactériennes", assure Julia Maruani. 

Quelles MST peut-elle provoquer ? 

Il n'y a pas de lien entre MST et mobiluncus. D'après la gynécologue, le mobiluncus n'est en aucun cas un agent de MST

Quels sont les symptômes d'une infection à Mobiluncus ? 

Une vaginose bactérienne entraîne les symptômes suivants : 

  • Leucorrhées abondantes et liquides ; 
  • Pertes odorantes ;
  • Irritation, légère démangeaison ;
  • Gêne vaginale.  

Quel est le traitement pour s'en débarrasser ? 

"Il n'existe pas de traitement spécifique pour traiter le mobiluncus. Le traitement consiste en une prise en charge de la vaginose et un rétablissement de la flore de Doderlein, c'est-à-dire les bonnes bactéries présentes dans le vagin." Pour cela, le gynécologue prescrit des antibiotiques permettant de soigner la vaginose ainsi que des probiotiques à visée gynécologique (par voie orale ou vaginale) durant trois mois. 

Prévention : comment s'en protéger ?

Pour prévenir la vaginose bactérienne, il est possible de limiter les facteurs de risque : le tabac, les douches vaginales ou encore traiter la flore vaginale en cas de prise d'antibiotiques. Il est aussi conseillé de se protéger en cas de rapports sexuels avec différents partenaires car le contact avec plusieurs flores peut engendrer des infections. 

Merci au Dr Julia Maruani, gynécologue. 

MST-IST