Groupe sanguin et Covid-19 : quel groupe est le plus à risque ?

Selon plusieurs études scientifiques, les personnes de groupe sanguin O auraient moins de risque d'être infectées par le coronavirus et au contraire ceux de groupe A, un risque en plus. Que penser de ces résultats ?

Groupe sanguin et Covid-19 : quel groupe est le plus à risque ?
© Ekachai Lohacamonchai - 123RF

[Mis à jour le vendredi 26 juin à 11h40] On sait qu'un âge avancé, le fait d'avoir du diabète ou une pathologie respiratoire ou cardiovasculaire sous-jacente peuvent augmenter le risque de développer une forme grave d'infection au coronavirus. Le groupe sanguin pourrait également constituer un facteur de risque de Covid-19. C'est en tout cas ce que rapportent plusieurs études scientifiques. La première, une étude statistique* publiée sur le site de pré-publication scientifique "MedRxiv" et menée par des chercheurs chinois de l'Université de Shenzhen a montré que :

  • Les personnes de groupe O auraient 33% de risque en moins d'être contaminées par le nouveau coronavirus par rapport aux personnes des groupes B et AB.
  • Les personnes de groupe A auraient un sur-risque de 20% d'être contaminées par le nouveau coronavirus par rapport aux personnes des groupes B et AB. 
  • Ces deux hypothèses semblent valables indépendamment du sexe ou de l'âge de l'individu étudié.

Une seconde étude, publiée le 17 juin 2020 dans The New England Journal of Medicine, menée sur 1 980 personnes atteintes du Covid-19, est parvenue aux mêmes résultats : un risque plus élevé de contracter le Covid-19 dans le groupe sanguin A par rapport aux autres groupes sanguins et un effet protecteur dans le groupe sanguin O par rapport aux autres groupes sanguins.

"La relation entre le groupe sanguin et le risque de contracter le virus est aujourd'hui établie"

"Il y a eu en tout huit prépublications sur ce sujet. À ma connaissance, six sont désormais publiées dans des grandes revues scientifiques", indique Jacques le Pendu, immunologue et directeur de recherche de l'Inserm lors d'une interview accordée à Marianne. Et de préciser "Pour moi, la relation entre le groupe sanguin et le risque de contracter le virus est aujourd'hui établie. Si le lien de causalité n'est pas encore démontré, toutes ces études convergent dans leurs résultats sur le fait que les groupes sanguins O sont moins à risque que les autres".  

Comment connaître son groupe sanguin ? La prise de sang, prescrite par votre médecin traitant, est la méthode la plus simple et la plus courante pour connaître son groupe sanguin. Après votre rendez-vous dans un laboratoire ou dans un centre médical, on vous remettra une carte de groupe sanguin sur laquelle sera indiqué si vous êtes A, B, AB ou O et le rhésus (+ ou -). Notez que vous pouvez également connaître votre groupe sanguin lors d'un don du sang. 

Comment l'expliquer ?

En fonction de notre groupe sanguin, notre sang développe des anticorps différents.

"Ce [résultat] n'est pas étonnant. Nous avions trouvé la même chose lors d'une étude de 2003 sur l'épidémie du virus du SRAS (coronavirus très proche du Covid-19, ndlr)", a indiqué Jacques Le Pendu, cette fois, à France Inter. En 2008, une étude française publiée dans Glycobiology à laquelle avait participé Jacques Le Pendu proposait un début d'explication. En fonction de notre groupe sanguin, notre sang développe des anticorps différents. Le plasma qui compose le sang contient des anticorps anti-A et anti-B chez les personnes de groupe O, tous rhésus confondus, ce qui représenterait une double défense potentielle contre un virus, comme le Covid-19 par exemple. En revanche, le plasma des personnes de groupe A contient seulement un type d'anticorps (les anti-B), ce qui constituerait une seule défense potentielle contre un virus.

Mise en garde sur ces résultats...

Bien entendu, ces résultats sont à prendre avec des pincettes. Autrement dit, toutes les personnes du groupe A ne vont pas forcément être infectées par le coronavirus. Et inversement, les personnes du groupe O ne sont pas non plus immunisées contre le Covid-19. "On constate seulement un petit taux de protection ou de risque d'infection, ce qui indique clairement que plusieurs autres facteurs entrent en compte dans cette maladie. Des recherches supplémentaires sont donc nécessaires pour établir ce lien", commente le Docteur Sakthivel Vaiyapuri, professeur agrégé en pharmacologie-cardiovasculaire et des substances vénéneuses à l'Universite de Reading en Angleterre. Ces résultats pourraient donc constituer une piste de recherche supplémentaire pour l'élaboration d'un traitement ou d'un vaccin contre le coronavirus. Dans tous les cas et ce, peu importe son groupe sanguin, seul le fait de respecter les gestes-barrières permet de minimiser les risques d'infection.

*Sources 

  • Relationship between the ABO Blood Group and the COVID-19 Susceptibility, Medrxiv, 16 mats 2020. Pour parvenir à ce résultat, l'équipe de chercheur a analysé l'état de santé et le groupe sanguin de 2 173 personnes infectées par le Covid-19, de trois hôpitaux de Wuhan et Shenzhen, dont 206 étaient décédées des suites d'une infection au nouveau coronavirus. Ils les ont ensuite comparés à l'état de santé et au groupe sanguin de 3 694 habitants de Wuhan non contaminés par le coronavirus. 
  • Inhibition of the interaction between the SARS-CoV Spike protein and its cellular receptor by anti-histo-blood group antibodies, Patrice Guillon, Décembre 2008, Glycobiology.
Covid-19