Voyage et Covid : la France suspend les vols avec l'Afrique australe

Les conditions de voyage se durcissent. A cause d'un nouveau variant présent en Afrique Australe, la France suspend les vols en provenance de 7 de ses pays dont l'Afrique du Sud. Quelle couleur par pays sur la carte des voyages ? Quels tests faire ? Uniquement PCR ? Faut-il avoir une assurance ? Conditions et carte pour voyager.

Voyage et Covid : la France suspend les vols avec l'Afrique australe
© 123rf-niyazz

[Mis à jour le 26 novembre 2021 à 13h28] Il est possible de voyager pendant la pandémie de Covid-19, mais sous certaines conditions. Vendredi 26 novembre, le gouvernement français a pris la décision de suspendre ses vols en provenance de 7 pays d'Afrique Australe à cause d'un variant inquiétant, le B.1.1.529. Les pays concernés sont : 

  • Afrique du Sud
  • Lesotho
  • Botswana
  • Zimbabwe
  • Mozambique
  • Namibie
  • Eswatini (ex-Swaziland)

Les personnes ayant voyagé au cours des 14 derniers jours dans l'un de ces pays doivent se signaler aux autorités et réaliser dans les meilleurs délais un test de dépistage RT-PCR. Il faudra "plusieurs semaines" pour comprendre le niveau de transmissibilité et de virulence du nouveau variant qui a d'abord été détecté en Afrique du Sud et nommé B.1.1.529, a indiqué un porte-parole de l'OMS vendredi. Jeudi, le Maroc avait décidé de suspendre les vols en provenance et à destination de la France à partir du 26 novembre, rapportait l'AFP. Les pays n'exigent pas tous les mêmes choses. Pour certains, il faut être vacciné, pour d'autres, un test négatif suffit mais uniquement PCR... il faut se bien se renseigner avant d'organiser son séjour. 

Quelles conditions pour voyager en France ?

Aucune restriction n'est en vigueur pour circuler au sein de la France métropolitaine. Les déplacements inter-régionaux sont autorisés. Ils sont possibles sans restriction de distance. Malgré tout, il faut continuer à faire preuve de prudence : le gouvernement conseille fortement de limiter les déplacements inutiles en cette période de pandémie afin de freiner la circulation du virus. En revanche, pour les personnes qui désirent venir en France, il peut y avoir des restrictions. Plusieurs situations :

► Les personnes non vaccinées qui entrent en France depuis la Suisse, le Luxembourg et la Pologne doivent désormais présenter un test PCR ou antigénique de moins de 24 heures au lieu de 72 heures auparavant, indique le ministère de l'Intérieur le 19 novembre. 

► L'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, la Bulgarie, l'Estonie, la Grèce, la Hongrie, l'Irlande, la Lettonie, la Lituanie, les Pays-Bas, la République tchèque, la Roumanie, la Croatie, la Slovénie et la Slovaquie sont mises sous surveillance au sein de l'espace européen, avec, pour l'entrée en France depuis ce pays, l'exigence d'un test de moins de 24 h pour les personnes non vaccinées. Cette obligation ne concerne pas les déplacements des professionnels du transport routier dans l'exercice de leur activité et les déplacements par voie terrestre suivants :

  • Déplacements d'une durée inférieure à 24 heures dans un périmètre défini par un rayon de 30 kilomètres autour du lieu de résidence ;
  • Déplacements professionnels dont l'urgence ou la fréquence est incompatible avec la réalisation d'un test ou examen de dépistage.

Pour les voyageurs en provenance d'un pays/territoire classé "vert" : l'espace européen, l'Arabie Saoudite, l'Argentine, l'Australie, Bahreïn, le Canada, les Comores, le Chili, la Corée du Sud, les Emirats arabes unis, Hong Kong, le Japon, la Jordanie, le Koweït, le Liban, la Nouvelle-Zélande, le Qatar, le Rwanda, le Sénégal, Taïwan, l'Uruguay et le Vanuatu. Les voyageurs de 12 ans ou plus en provenance de ces pays/territoires ne sont pas soumis au régime des motifs impérieux et ont l'obligation de présenter :

  • soit la preuve d'avoir reçu la totalité des doses prescrites pour l'un des vaccins homologués par l'agence européenne des médicaments (schéma vaccinal complet, voir ci-dessus).
  • soit le résultat négatif d'un test PCR ou d'un test antigénique (TAG) réalisé moins de 72 heures avant le départ.
  • soit un certificat de rétablissement datant de plus de onze jours et de moins de six mois (ce document est délivré à la personne qui a été contaminée par la Covid-19 sur présentation d'un résultat positif à un examen de dépistage RT-PCR ou à un test antigénique).

Pour les voyageurs en provenance d'un pays/territoire classé "rouge" : l'Afghanistan, le Brésil, le Costa Rica, Cuba, la Géorgie, la Moldavie, le Monténégro, le Pakistan, la Russie, la Serbie, le Suriname, la Turquie et l'Ukraine. Les voyageurs non vaccinés en provenance de ces pays/territoires :

  • sont soumis au régime des motifs impérieux, dont la liste est précisée dans l'attestation de déplacement et de voyage établie par le ministère de l'intérieur. En vertu de cette liste, peuvent notamment entrer en France : les Français, leurs conjoints et enfants, les ressortissants de l'espace européen ainsi que leurs conjoints et enfants ayant leur résidence principale en France ou qui rejoignent, en transit par la France, leur résidence principale dans un pays de l'espace européen ou le pays dont ils ont la nationalité.
  • doivent présenter à l'embarquement, le résultat négatif d'un test PCR ou d'un test antigénique (TAG) réalisé moins de 48h avant le vol.
  • feront l'objet d'un test antigénique obligatoire à l'arrivée.
  • seront soumis à une quarantaine obligatoire de 10 jours, contrôlée par les forces de sécurité.

Pour les voyageurs en provenance d'un pays/territoire classé "orange" : tous les pays/territoires autres que ceux en vert ou en rouge. Les voyageurs non vaccinés en provenance de ces pays/territoires doivent présenter à l'embarquement, le résultat négatif d'un test PCR réalisé moins de 72h ou d'un test antigénique (TAG) réalisé moins de 48h avant le vol. Ils pourront faire l'objet d'un test antigénique aléatoire à l'arrivée. Les voyageurs vaccinés (schéma vaccinal complet, voir ci-dessus) ne sont pas soumis au régime des motifs impérieux.

Les vaccins admis par la France sont ceux reconnus par l'Agence européenne du médicament (EMA) : Pfizer, Moderna, AstraZeneca/Vaxzevria/Covishield et Johnson & Johnson. La preuve de vaccination n'est valable qu'à la condition qu'elle permette d'attester la réalisation d'un schéma vaccinal complet, et du délai nécessaire après l'injection finale :

  • s'agissant du vaccin "COVID-19 Vaccine Janssen", 28 jours après l'administration d'une dose,
  • s'agissant des autres vaccins, 7 jours après l'administration d'une deuxième dose, sauf en ce qui concerne les personnes ayant été infectées par la covid-19, pour lesquelles ce délai court après l'administration d'une dose

Quelles conditions pour voyager en Outre-mer ?

Conditions pour voyager en Outre-mer
Conditions pour voyager en Outre-mer © Ministère de l'Outre-Mer

Quelles conditions pour voyager en Europe ?

Pour voyager au sein de l'Union européenne, il n'est actuellement pas nécessaire de justifier du motif de son déplacement, mais des obligations de test préalable et de quarantaine peuvent s'appliquer. Depuis le 1er juillet, le pass sanitaire est juridiquement reconnu pour les déplacements internes à l'espace européen, sous la forme d'un certificat européen, notamment pour entrer sur le territoire national. Le certificat peut intégrer une preuve de vaccination, un résultat de test négatif de -72h ou une preuve de rétablissement du Covid de moins de 6 mois. Les États pourront en outre établir des mesures sanitaires supplémentaires si elles sont nécessaires et proportionnées (par exemple : test, quarantaine…).

► L'Union européenne compte 27 pays (Etats membres) : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, la Bulgarie, Chypre, la Croatie, le Danemark, l'Espagne, l'Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Irlande, l'Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie et la Suède.

Quelles conditions pour voyager en Espagne ?

Tout passager devant se rendre en Espagne par avion ou par bateau, y compris en transit, doit compléter un formulaire personnel. Une fois ce formulaire complété et signé, le voyageur reçoit un QR code associé à son voyage qu'il doit conserver sur son téléphone portable ou imprimer afin de pouvoir passer le contrôle sanitaire.

Toute entrée sur le territoire espagnol en provenance d'une région à risque par voie aérienne (aéroports), maritime (ports) ou terrestre est soumise à la présentation de l'un de ces documents, sous format numérique ou papier, rédigé en espagnol, en français, en allemand ou en anglais :

  • Soit un certificat justifiant d'une vaccination complète contre la Covid-19 depuis au moins 14 jours. Il doit notamment faire mention de la date de vaccination effectuée, du vaccin administré et du pays de vaccination ;
  • Soit un certificat de test de dépistage d'infection active, avec résultat négatif, délivré dans les 48 heures (test antigénique) ou dans les 72 heures (test PCR) précédant l'arrivée sur le territoire. Il peut s'agir d'un test NAAT (test de détection ARN de la Covid-19 : RT-PCR, TMA, LAMP, NEAR…) ou d'un test antigénique inclus dans la liste de la Commission européenne. Les tests salivaires dont le prélèvement n'a pas été effectué en laboratoire, mais à domicile, n'autorisent pas le voyage, ni les " tests rapides " en pharmacie, qui ne donnent pas lieu à un résultat écrit. Le certificat doit notamment comprendre le numéro de document d'identité ou de voyage de la personne testée ;
  • Soit un certificat de rétablissement de la Covid-19, valable à partir du 11e jour après le 1er test de diagnostic positif pour une période totale de 180 jours. Ce document doit notamment mentionner la date du premier test positif le type de test réalisé ainsi que le pays où ce certificat a été délivré.
  • Soit le certificat Covid numérique de l'UE. Celui-ci intègre une preuve de vaccination, un résultat de test négatif ou une preuve de rétablissement de moins de six mois. Plus d'informations sur les modalités d'obtention en France sont disponibles sur le site du gouvernement.

Ne sont pas concernés par la présentation de l'un de ces certificats : les enfants âgés de moins de 12 ans, les voyageurs en correspondance aérienne (transit) et les équipages des moyens de transport internationaux dans le cadre de leur activité et, pour une entrée par voie terrestre, les professionnels du transport routier entrant en Espagne dans le cadre de leur activité, les travailleurs transfrontaliers et les résidents de la zone frontalière pour des déplacements ne dépassant pas un rayon de 30 km de leur lieu de résidence.

Quelles conditions pour voyager en Italie ?

Tous les voyageurs doivent remplir un formulaire de localisation qui doit être rempli sur le portail en ligne. Les voyageurs entrant en Italie en provenance de France (liste dite "Elenco C" consultable en ligne) (PDF - 244Ko) doivent, au choix :

  • ou présenter le résultat négatif d'un test antigénique de moins de 48 heures ou d'un test PCR de moins de 72 heures (les auto-tests ne sont pas acceptés) ;
  • ou présenter la preuve d'une vaccination complète avec un vaccin reconnu par l'Agence européenne du médicament (Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Janssen). La preuve de vaccination n'est valable qu'à la condition qu'elle permette d'attester la réalisation d'un schéma vaccinal complet (14 jours après la dernière injection et maximum 270 jours). Le certificat doit être présenté dans l'une des 4 langues : italien, anglais, français ou espagnol ;
  • ou présenter un certificat de guérison (valable du 21e jour après le premier test positif et maximum 180 jours).

Les voyageurs exemptés de tests : séjour ne dépassant pas 120 heures pour des besoins prouvés de travail, de santé ou d'urgence absolue ; Transit, par des moyens privés, sur le territoire italien pour une période n'excédant pas 36 heures ; Travailleurs frontaliers entrant et sortant du territoire national pour des raisons de travail avérées et pour le retour consécutif à leur résidence, leur logement ou leur séjour ; Personnel des entreprises et des institutions ayant leur siège social ou secondaire en Italie pour les déplacements à l'étranger pour des exigences de travail avérées ne dépassant pas 120 heures ; Élèves et étudiants suivant un programme d'études dans un État autre que leur État de résidence, d'habitation ou de séjour, dans lequel ils retournent chaque jour ou au moins une fois par semaine ; Équipage des moyens de transport ; Voyageurs vaccinés (14 jours après la dernière injection et maximum 270 jours) ; Les enfants de moins de 6 ans.

Quelles conditions pour voyager au Maroc ?

Le Maroc suspend les vols à destination et en provenance de France, annonce l'AFP le 25 novembre. Les passagers vaccinés en provenance de France devaient jusqu'ici présenter à l'embarquement :

  • un certificat de vaccination complet ;
  • un test PCR négatif de moins de 48h avant la date d'embarquement ;
  • une fiche sanitaire remplie et signée.

Les passagers non-vaccinés (ou n'ayant bénéficié que d'une seule dose à la date du départ) en provenance de France de passage au Maroc : doivent effectuer à leur arrivée au Maroc une quarantaine contrôlée de 10 jours, à leur charge, dans l'une des structures préalablement désignées par les autorités marocaines, avec un test PCR de contrôle au 9e jour ; Ils devront présenter à l'embarquement :

  • un test PCR négatif de moins de 48h avant la date d'embarquement ;
  • une déclaration sur l'honneur remplie et signée pour un confinement de 10 jours ;
  • une preuve de réservation confirmant le paiement dans l'un des hôtels désignés par les autorités marocaines pour un confinement de 10 jours ;
  • une fiche sanitaire remplie et signée (délivrée par les autorités marocaines à bord de l'avion ou à l'arrivée sur le territoire marocain).

Quelles conditions pour voyager aux USA ?

Depuis le 8 novembre 2021, les restrictions d'accès aux Etats-Unis sont levées pour les voyageurs complètement vaccinés. Les voyageurs de 18 ans et plus à destination des États-Unis par voie aérienne devront obligatoirement présenter une preuve de vaccination complète pour être autorisés à embarquer, sauf s'ils sont de nationalité américaine, résidents légaux permanents ou immigrants et quelques autres exceptions très limitées. En outre, la présentation d'un test virologique négatif au Covid-19 (PCR ou antigénique) réalisé moins de 3 jours avant le voyage restera obligatoire pour tous les voyageurs vaccinés (moins de 1 jour avant le voyage pour les voyageurs exemptés d'obligation vaccinale).

Quelles conditions pour voyager en Angleterre ?

Pour aller au Royaume-Uni : Les voyageurs français et européens doivent disposer d'un passeport valide pour entrer au Royaume-Uni depuis le 1er octobre 2021. Les consignes sont précisées sur France-Diplomatie.gouv.

  • les voyageurs ayant reçu une vaccination complète n'ont plus besoin d'apporter la preuve d'un test négatif de moins de 72h à leur entrée sur le territoire britannique. Ils doivent en revanche, au passage de la frontière, outre leur passenger locator form, apporter la preuve d'achat d'un test à réaliser au plus tard deux jours après l'arrivée sur le territoire (liste des fournisseurs à consulter ici). Les tests peuvent être PCR ou antigéniques (acceptés depuis le 24 octobre 2021 pour une arrivée en Angleterre. En Ecosse, les tests antigéniques ne seront acceptés qu'à partir du 31 octobre).

Dans ce cadre, une vaccination complète s'entend comme l'administration de deux doses d'un vaccin (à l'exception des vaccins monodoses), réalisée dans le cadre suivant :

  • soit une vaccination réalisée dans le cadre du programme vaccinal réalisé dans l'un des territoires suivants : Royaume-Uni, Union européenne, Etats-Unis. Pour les voyageurs vaccinés au sein de l'Union européenne, le certificat digital européen doit être présenté au passage de la frontière ;
  • soit l'administration du vaccin d'AstraZeneca, Pfizer, Moderna ou Janssen (les différentes formules de ces quatre vaccins étant admises) par une autorité de santé publique de l'un des pays suivants : Australie, Antigua and Barbuda, Barbade, Bahreïn, Brunei, Canada, République dominicaine, Israël, Japon, Koweït, Malaisie, Nouvelle-Zélande, Qatar, Arabie saoudite, Singapour, Corée du Sud, Taiwan ou Emirats arabes unis.

La seconde dose doit avoir été administrée au moins 14 jours avant la date d'entrée sur le territoire britannique. Plus de précisions sont disponibles ici. La vaccination des voyageurs ayant contracté la Covid-19 et n'ayant bénéficié en France que d'une seule dose d'un vaccin à deux doses, n'est pas reconnue par le Royaume-Uni et le schéma vaccinal sera considéré incomplet.

les voyageurs ne pouvant pas apporter la preuve d'une vaccination complète doivent en revanche respecter les formalités et obligations suivantes, en plus du passenger locator form :

  • la présentation d'un test négatif de moins de 72 heures (voir détails supra dans la partie consacrée au pays sur liste rouge) ;
  • la réservation, avant le départ, de deux tests à réaliser aux 2e et 8e jour de l'arrivée sur le territoire et dont la preuve d'achat doit être présentée au passage de la frontière (liste des fournisseurs à consulter ici) ;
  • Une période d'isolement de 10 jours à l'arrivée, qui peut être effectuée au domicile ou à l'hôtel.

L'Écosse applique la même approche que le reste du Royaume-Uni, à l'exception du test au 5e jour de quarantaine permettant d'écourter celle-ci, si le test est négatif.

Dans quels pays ne peut-on pas aller avec qu'une seule dose de vaccin ?

En France, les personnes ayant eu le Covid n'ont besoin que d'une dose pour avoir un schéma vaccinal complet et donc leur pass sanitaire. Néanmoins, il y a des pays qui exigent les deux doses de vaccins, pour ne pas avoir à passer par la case "isolement". Avoir qu'une dose (monodose en cas d'infection préalable) peut donc être bloquant pour pénétrer dans certains pays. C'est le cas de : Canada, Royaume-Uni, UkraineMalte, qui exigeait jusqu'alors deux doses obligatoires, indique désormais "les personnes qui n'ont eu qu'une injection après un rétablissement Covid peuvent depuis le 1er octobre 2021 être autorisées à entrer sur le territoire maltais sans quarantaine à condition d'avoir la preuve qu'ils ont eu le Covid il y a moins de 6 mois". 

Dans quels pays faut-il une assurance voyage Covid ?

Une attestation d'assurance voyage spéciale Covid est obligatoire dans plus de 20 pays. Cela garantit la couverture d'éventuels frais sur place liés à la maladie (quarantaine dans un hôtel, rapatriement sanitaire...) Le contrôle du document s'effectuera le plus souvent lors de la montée dans l'avion et conditionne parfois l'obtention du visa. Europe Assistance en propose une. Liste des pays où une assurance voyage Covid est obligatoire : Algérie - Arabie Saoudite - Aruba (îles des Antilles Égypte) - Brésil - Cambodge - Chine - Costa Rica - Cuba - Égypte - Emirats Arabes Unis - Îles Turques et Caïques - Israël - Mexique -Mongolie - Polynésie Française - République Dominicaine - Russie - Saint Martin - Seychelles - Sri Lanka - Thaïlande - Tunisie - Ukraine.

Carte voyage par couleur

Carte des pays par couleur (vert, rouge et orange) ai 19 novembre 2021
Carte des pays par couleur (vert, rouge et orange) au 21 novembre 2021 © Ministère de l'Intérieur

Quelle est la liste des pays en vert ?

Les pays et territoires dans lesquels aucune circulation active du virus n'est observée et aucun variant préoccupant n'est recensé. Il s'agit des pays de l'espace européen, auxquels s'ajoutent l'Arabie Saoudite, l'Argentine, l'Australie, le Bahreïn, le Canada, le Chili, la Corée du Sud, les Émirats Arabes-Unis, Hong-Kong, le Japon, la Jordanie, le Koweït, le Liban, la Nouvelle-Zélande, le Qatar, le Rwanda, le Sénégal, Taïwan, Union des Comores, l'Uruguay, Vanuatu.

Les règles à respecter pour les pays en vert
Les règles à respecter pour les pays en vert © Gouvernement.fr

Quelle est la liste des pays en orange ?

Les pays orange sont les pays dans lesquels on observe une circulation active du virus dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants. Il s'agit de tous les pays n'étant pas inclus dans les listes des pays "verts" et "rouges". Voir la liste des motifs impérieux pour les pays orange. 

Les règles à respecter pour les pays en orange
Les règles à respecter pour les pays en orange © Gouvernement.fr

Quelle est la liste des pays en rouge ?

Les pays rouges sont les pays dans lesquels une circulation active du virus est observée avec une présence de variants préoccupants. Il s'agit des pays suivants : Afghanistan, Brésil, Costa-Rica, Cuba, Géorgie, Moldavie, Monténégro, Pakistan, Russie, Serbie, Suriname, Turquie et Ukraine. Voir la liste des motifs impérieux pour voyager dans un pays rouge. 

Les règles à respecter pour les pays en rouge
Les règles à respecter pour les pays en rouge © Gouvernement.fr

Source : France Diplomatie

Vivre avec le virus