Voyage et Covid : pays ouverts, USA, où partir en novembre ?

Chargement de votre vidéo
"Voyage et Covid : pays ouverts, USA, où partir en novembre ?"

Les voyages sont possibles mais à certaines conditions. Pour les non vaccinés contre le Covid, un test PCR ou antigénique est obligatoire, 24 à 72h avant de partir, selon les pays. Une nouvelle carte des pays en rouge, orange et vert a été publiée. France, Espagne, Antilles, Maroc, Algérie, USA... Tout ce qu'il faut savoir pour voyager.

[Mis à jour le mardi 21 septembre à 15h36] Les voyages entre la France et les pays étrangers sont possibles selon des modalités qui varient en fonction de la situation sanitaire des pays et de la vaccination des voyageurs. Une classification des pays vert/orange/rouge a été définie sur la base des indicateurs sanitaires. Le gouvernement a actualisé cette carte le 12 septembre (voir ci-dessous). Pour voyager en Europe, il n'est pas nécessaire de justifier du motif de son déplacement, mais des obligations de test préalable et de quarantaine peuvent s'appliquer. Depuis le 1er juillet, le pass européen, également intitulé "certificat COVID numérique de l'UE", est entré en application au sein de tous les États membres. Les certificats de vaccination ou de tests peuvent être présentés (au choix) sous format numérique dans l'application TousAntiCovid via QR Code ou sous format papier imprimé. Il faut veiller à bien vérifier les conditions d'entrée sur chaque territoire avant de partir car les règles changent selon l'évolution de la situation sanitaire. Pour aller en Sicile, il faut présenter le résultat d'un test négatif, même pour les vaccinés, indique le site France Diplomatie. En Guadeloupe par exemple, à cause de la forte reprise épidémique observée, les passagers des vols entre la métropole et la Guadeloupe (dans les deux sens) ne disposant pas d'un schéma vaccinal complet doivent justifier, pour pouvoir voyager, d'un motif impérieux. Le lundi 30 août, l'Union européenne réimpose des restrictions pour les voyages non essentiels aux États-Unis, en Israël, au Liban, en Macédoine du Nord et au Monténégro et au KosovoDepuis le 21 août, le Maroc et l'Algérie sont placés sur liste rouge, indique un arrêté du 18 août 2021. Cela signifie que les personnes non vaccinées doivent justifier d'un motif impérieux pour venir en France, puis réaliser un test antigénique à leur arrivée et respecter un isolement de 10 jours surveillé. Où partir ? Sous quelles conditions ? Quels sont les pays sans restrictions ?

Liste des pays en rouge, orange et vert

Une classification des pays est mise en place sur la base d'indicateurs sanitaires selon le niveau de circulation du virus.

          Classification des pays au 12 septembre 2021

Pays rouge, vert et orange au 12 septembre 2021
Pays en rouge, vert et orange au 12 septembre 2021 © Gouvernement.fr

Pays rouges pays dans lesquels une circulation active du virus est observée avec une présence de variants préoccupants. Il s'agit des pays suivants : Afghanistan, Afrique du Sud, Algérie, Argentine, Bangladesh, Brésil, Colombie, Costa-Rica, Cuba, Géorgie, Indonésie, Iran, Maldives, Maroc, Mozambique, Namibie, Népal, Pakistan, République démocratique du Congo, Russie, Seychelles, Suriname, Tunisie et Turquie.

Règles pour voyager dans un pays en rouge
Règles pour voyager dans un pays en rouge © Gouvernement.fr

Pays orangepays dans lesquels on observe une circulation active du virus dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants. Il s'agit de tous les pays n'étant pas inclus dans les listes des pays "verts" et "rouges", par exemple le Royaume-Uni, pour qui une obligation de test de moins de 24h pour les personnes non vaccinées a été ajoutée.

Règles pour voyager dans un pays en orange
Règles pour voyager dans un pays orange © Gouvernement.fr

Pays verts : pays et territoires dans lesquels aucune circulation active du virus n'est observée et aucun variant préoccupant n'est recensé. Il s'agit des pays de l'espace européen, auxquels s'ajoutent l'Arabie Saoudite, l'Australie, le Bahreïn, Brunei, le Canada, le Chili, la Corée du Sud, Hong-Kong, le Japon, la Jordanie, le Liban, la Nouvelle-Zélande, Singapour, Taiwan, l'Ukraine, l'Union des Comores, l'Uruguay et Vanuatu.

Règles pour voyager dans un pays en vert
Règles pour voyager dans un pays vert © Gouvernement.fr

*Pays membres de l'Union européenne : Allemagne, Belgique, Autriche, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suède

Quels sont les tests valides pour voyager ?

Les voyages sont encadrés par la présentation de certificats de vaccination ou de tests négatifs au Covid. Depuis le 1er juillet, le pass sanitaire est juridiquement reconnu pour les déplacements internes à l'espace européen, sous la forme d'un certificat européen, notamment pour entrer sur le territoire national. Le certificat reconnait la présentation d'un résultat de test antigénique ou PCR négatif de -72h comme pass sanitaire valide. C'est la règle de base. Ensuite, les États peuvent établir des mesures sanitaires supplémentaires. Par exemple : 

La Corse exige pour les personnes non vaccinées, le résultat négatif d'un test RT-PCR réalisé moins de 72 heures ou antigénique de moins de 48 heures avant l'embarquement. Les autotests ne sont pas acceptés.

L'Espagne exige pour les Français venant de Martinique, Corse, Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Auvergne- Rhône-Alpes, Bretagne, Grand Est, Hauts-de-France, Ile-de-France, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Pays de la Loire et Provence- Alpes-Côte d'Azur de présenter un résultat négatif de test antigénique délivré dans les 48 heures ou dans les 72 heures pour le test PCR précédant l'arrivée sur le territoire. 

>> Avant de partir, vérifier les conditions de voyage de chaque pays sur Diplomatie-Gouv.

Assurance voyage Covid : pour quels pays ?

Une attestation d'assurance voyage spéciale Covid est obligatoire dans plus de 20 pays. Cela garantit la couverture d'éventuels frais sur place liés à la maladie (quarantaine dans un hôtel, rapatriement sanitaire...) Le contrôle du document s'effectuera le plus souvent lors de la montée dans l'avion et conditionne parfois l'obtention du visa. Europe Assistance en propose une. Liste des pays où une assurance voyage Covid est obligatoire : Algérie - Arabie Saoudite - Aruba (îles des Antilles Égypte) - Brésil - Cambodge - Chine - Costa Rica - Cuba - Égypte - Emirats Arabes Unis - Îles Turques et Caïques - Israël - Mexique -Mongolie - Polynésie Française - République Dominicaine - Russie - Saint Martin - Seychelles - Sri Lanka - Thaïlande - Tunisie - Ukraine.

Voyager en France : où peut-on partir et comment ?

► Les déplacements inter-régionaux sont autorisés. Ils sont possibles sans restriction de distance. Malgré tout, il faut continuer à faire preuve de prudence : le gouvernement conseille fortement de limiter les déplacements inutiles en cette période de pandémie afin de freiner la circulation du virus.

► Pour les déplacements vers et depuis les Outre-mer :  le test PCR dans les 72h avant embarquement est une obligation. 

Pour les vols en Outre-mer : au regard de la situation épidémiologique locale, le préfet peut imposer des motifs impérieux au départ et à l'arrivée dans les territoires. Le tourisme et les vacances à l'étranger ne constituent pas des motifs impérieux de déplacement. Les justificatifs sont alors contrôlés par les compagnies aériennes ou la Police aux frontières.

Pour les vols internationaux : Il y a des restrictions décidées localement par le représentant de l'État ou l'autorité compétente.

Pour les déplacements vers la Corse

Le pass sanitaire s'applique pour aller en Corse, y compris pour les Français venant du territoire hexagonal. Depuis le 16 juillet, les personnes à partir de 12 ans souhaitant se rendre en Corse doivent :

  • fournir une déclaration sur l'honneur de non présence de symptôme
  • un certificat de vaccination contre la Covid-19 (schéma complet comme détaillé dans l'encadré ci-dessous)
  • ou, pour les personnes non vaccinées, le résultat négatif d'un test RT-PCR réalisé moins de 72 heures ou antigénique de moins de 48 heures avant l'embarquement. Les autotests ne sont pas acceptés.
  • ou un certificat d'immunité pour les personnes qui ont déjà contracté le Covid. Cette preuve consiste en un résultat positif d'un dépistage RT-PCR réalisé plus de onze jours et moins de six mois avant le voyage (il s'agit du résultat du test que vous aviez réalisé au moment où vous avez déclaré la maladie). 

Ces documents (version papier ou numérique via l'application TousAntiCovid) devront obligatoirement être présentés à la compagnie de transport à l'embarquement.

Pour les déplacements en Guadeloupe

Une forte reprise épidémique touche la Guadeloupe cet été. Depuis le 2 août, les passagers des vols entre la métropole et la Guadeloupe (dans les deux sens) ne disposant pas d'un schéma vaccinal complet doivent justifier, pour pouvoir voyager, d'un motif impérieux d'ordre personnel ou familial, d'un motif de santé relevant de l'urgence ou d'un motif professionnel ne pouvant être différé.

Conditions d'entrée par voie aérienne en Guadeloupe - Août 2021 © Guadeloupe.gouv

Revenir en France : comment ça se passe ?

Les conditions de retour en France après un voyage dépendent de la classification du pays (vert / orange / rouge). Actuellement, les passagers non-vaccinés arrivant de Chypre, Espagne, Grèce, Pays-Bas, Portugal et Royaume-Uni doivent disposer d'un test RT-PCR ou d'un test antigénique négatif -24h pour entrer sur le territoire national. 

règles retour france voyage covid
Conditions de retour en France © Gouvernement.fr

Voyager en Europe : dans quels pays peut-on aller ?

 

Pour voyager dans l'Union européenne, il n'est actuellement pas nécessaire de justifier du motif de son déplacement, mais des obligations de test préalable sont nécessaires. Depuis le 1er juillet, le pass sanitaire est reconnu pour les déplacements internes à l'espace européen, sous la forme d'un certificat européen. Le certificat peut intégrer une preuve de vaccination, un résultat de test négatif ou une preuve de rétablissement de la Covid de moins de 6 mois. Les États membres de l'UE peuvent en outre établir des mesures sanitaires supplémentaires si elles sont nécessaires et proportionnées (par exemple : test, quarantaine…).Le gouvernement a mis en place un site pour suivre en temps réel l'ouverture des frontières des pays membres de l'Union européenne et leurs conditions d'accès. 

Parmi les pays de la liste verte, l'Espagne, le Portugal, Chypre, les Pays-Bas, Malte et la Grèce sont mis sous surveillance avec un test exigé au départ de moins de 24h pour les personnes non vaccinées (contre 72h pour les autres pays de cette liste).

Les pays de l'espace européen sont les États membres de l'Union européenne, Andorre, l'Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin, la Suisse et le Vatican. Les voyageurs arrivant d'un État de l'espace européen mais ayant séjourné dans les 14 jours précédant leur arrivée dans un État extérieur à l'espace européen, doivent respecter la procédure applicable aux voyageurs arrivant d'un État extérieur à l'espace européen.

Pass sanitaire : quels documents pour voyager ?

Pour voyager dans un pays de l'Union européenne, en Corse ou en outre-mer, le pass sanitaire est obligatoire. Il est possible de télécharger son pass sanitaire européen pour voyager dans l'Union européenne sur le site de l'Assurance-maladie dans la partie consacrée à la vaccination. La preuve de vaccination n'est valable qu'à la condition qu'elle permette d'attester la réalisation d'un schéma vaccinal complet, et du délai nécessaire après l'injection finale, soit :

  • 2 semaines après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca/Vaxzevria/Covishield) ;
  • 4 semaines après l'injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson) ;
  • 2 semaines après l'injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid-19 (1 seule injection nécessaire).

► Vous pouvez le présenter sous format numérique dans l'application TousAntiCovid en scannant le QR Code présent sur le certificat

► Vous pouvez l'imprimer et le présenter sous format papier. Pour cela, pliez les quatre feuillets, comme un petit carnet de vaccination et en cas de contrôle présentez le QR code imprimé.

► Les personnes vaccinées en France depuis le 24 juin n'ont pas besoin de le télécharger, puisque la France a converti les QR codes au format européen.
► Les personnes qui ont eu récemment le Covid peuvent bénéficier d'un certificat de rétablissement au format européen, valable partout dans l'UE, qui est disponible sur le site sidep.gouv.fr depuis le 5 juillet.

► Enfin, les preuves de test négatif sont elles aussi désormais générées au format européen, et permettent donc de franchir les frontières au niveau européen. 

Aller en Espagne

Les frontières sont ouvertes. 

Aller en Espagne par avion ou par bateau, y compris en transit : il faut compléter un formulaire personnel et non transférable. Une fois ce formulaire complété et signé, le voyageur reçoit un QR code associé à son voyage qu'il doit conserver sur son téléphone portable ou imprimer afin de pouvoir passer le contrôle sanitaire aéroportuaire. La présentation de ce code QR est suffisante pour les voyageurs en provenance des régions Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire et Mayotte. Le reste des régions françaises est qualifié de régions " à risque " par le ministère de la Santé espagnol, à savoir : Martinique, Corse, Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Auvergne- Rhône-Alpes, Bretagne, Grand Est, Hauts-de-France, Ile-de-France, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Pays de la Loire et Provence- Alpes-Côte d'Azur.

Pour les voyageurs venant d'une région à risque dont certaines régions françaises (voir ci-dessus) par avion, bateau, train ou voiture doit présenter les documents du pass sanitaire sous format numérique ou papier, rédigé en espagnol, en français, en allemand ou en anglais :

  • Soit un certificat justifiant d'une vaccination complète contre la Covid-19 depuis au moins 14 jours. Il doit notamment faire mention de la date de vaccination effectuée, du vaccin administré et du pays de vaccination ;
  • Soit un certificat de test de dépistage d'infection active, avec résultat négatif, délivré dans les 48 heures (test antigénique) ou dans les 72 heures (test PCR) précédant l'arrivée sur le territoire. Il peut s'agir d'un test NAAT (test de détection ARN du Covid-19 : RT-PCR, TMA, LAMP, NEAR…) ou d'un test antigénique inclus dans la liste de la Commission européenne. Les tests salivaires dont le prélèvement n'a pas été effectué en laboratoire, mais à domicile, n'autorisent pas le voyage, ni les " tests rapides " en pharmacie, qui ne donnent pas lieu à un résultat écrit. Le certificat doit notamment comprendre le numéro de document d'identité ou de voyage de la personne testée ;
  • Soit un certificat de rétablissement de la Covid-19, valable à partir du 11ème jour après le 1er test de diagnostic positif pour une période totale de 180 jours. Ce document doit notamment mentionner la date du premier test positif le type de test réalisé ainsi que le pays où ce certificat a été délivré.
  • Soit le certificat Covid numérique de l'UE. Celui-ci intègre une preuve de vaccination, un résultat de test négatif ou une preuve de rétablissement de moins de six mois.

Ne sont pas concernés par la présentation de l'un de ces certificats : les enfants âgés de moins de 12 ans, les voyageurs en correspondance aérienne (transit) et les équipages des moyens de transport internationaux dans le cadre de leur activité et, pour une entrée par voie terrestre, les professionnels du transport routier entrant en Espagne dans le cadre de leur activité, les travailleurs transfrontaliers et les résidents de la zone frontalière pour des déplacements ne dépassant pas un rayon de 30 km de leur lieu de résidence.

Aller au Portugal

Depuis le 1er juillet 2021, les voyageurs présentant un certificat Covid de l'Union européenne peuvent entrer au Portugal continental, quel que soit le motif du déplacement, sous réserve que le certificat en question indique :

  • une vaccination complète, datant d'au moins 14 jours et par l'un des vaccins reconnus par l'Union européenne, entendue comme :

= administration d'1 dose pour les vaccins unidose ;
= administration des deux doses pour les vaccins à 2 doses ;
= administration d'1 dose pour les personnes ayant un antécédent de la Covid-19.

  • ou une immunité attestée par un test positif TAAN réalisé il y a plus de 11 jours et moins de 180 jours ;
  • ou le résultat négatif d'un test TAAN datant de moins de 72 heures ou d'un test rapide antigénique datant de moins de 48 heures ( pas d'autotest).

Les enfants de moins de 12 ans sont dispensés de présenter ce certificat ou le résultat d'un test de dépistage.

Sauf à présenter un certificat Covid de l'UE dans les conditions décrites ci-dessus, les mesures suivantes s'appliquent :

a) Par voie aérienne, tous les voyageurs, à l'exception des enfants de moins de 12 ans, en provenance de l'espace Schengen et de pays associés à l'espace européen (Liechtenstein, Norvège, Islande, Suisse) doivent présenter :

  • un test PCR négatif effectué dans les 72 heures précédant l'embarquement ;
  • ou un test antigénique (TAAN, TRAg) réalisé par un laboratoire et effectué dans les 48 heures précédant l'embarquement. Les autotests ne sont pas acceptés.

b) Par voie terrestre ou maritime, les contrôles aux frontières entre le Portugal et l'Espagne sont levés.

► A l'arrivée au Portugal : Les voyageurs (territoire continental uniquement, soit les aéroports de Lisbonne, Porto et Faro) sont tenus :

  • de se soumettre à une prise de température (via un système de caméra thermique) à l'arrivée aux aéroports portugais (dont ceux des Iles de Madère et des Açores) ;
  • de renseigner un formulaire exigé par les autorités de santé portugaises (ce formulaire est communiqué au voyageur par la compagnie aérienne lors de la procédure d'enregistrement en ligne, à défaut, par le personnel navigant pendant le vol – prévoir de se munir de son propre stylo).

Les déplacements entre la région de Lisbonne et le reste du pays sont interdits  jusqu'à nouvel ordre. Le variant delta est devenu prédominant dans la capitale portugaise à Lisbonne et sa grande banlieue, représentant plus de 60 % des nouveaux cas détectés, a indiqué dimanche l'Institut national de Santé. 

Aller en Italie

Tous les voyageurs doivent remplir un formulaire avant d'entrer sur le territoire italien et prendre connaissance, en le signant.

Les voyageurs entrant en Italie en provenance de France (liste dite "Elenco C" consultable en ligne) doivent :

  • Soit présenter le résultat négatif d'un test PCR ou antigénique de moins de 48 heures (les auto-tests ne sont pas acceptés) ;
  • Soit présenter la preuve d'une vaccination complète avec un vaccin reconnu par l'Agence européenne du médicament (Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson). La preuve de vaccination n'est valable qu'à la condition qu'elle permette d'attester la réalisation d'un schéma vaccinal complet (14 jours après la dernière injection). Le certificat doit être présenté dans l'une des 4 langues : italien, anglais, français ou espagnol ;
  • Soit présenter un certificat de guérison (ce certificat est valable au maximum 180 jours après le premier test positif).

Voyageurs exemptés de test :

  • Séjour ne dépassant pas 120 heures pour des besoins prouvés de travail, de santé ou d'urgence absolue ;
  • Transit, par des moyens privés, sur le territoire italien pour une période n'excédant pas 36 heures ;
  • Travailleurs frontaliers entrant et sortant du territoire national pour des raisons de travail avérées et pour le retour consécutif à leur résidence, leur logement ou leur séjour ;
  • Personnel des entreprises et des institutions ayant leur siège social ou secondaire en Italie pour les déplacements à l'étranger pour des exigences de travail avérées ne dépassant pas 120 heures ;
  • Élèves et étudiants suivant un programme d'études dans un État autre que leur État de résidence, d'habitation ou de séjour, dans lequel ils retournent chaque jour ou au moins une fois par semaine ;
  • Équipage des moyens de transport ;
  • Voyageurs vaccinés (14 jours après dernière injection) ;
  • Les enfants de moins de 6 ans.

Mesures sanitaires additionnelles dans certaines régions italiennes

  • Sicile : Jusqu'au 30 septembre 2021, les personnes (même disposant du Pass sanitaire) qui arrivent en Sicile en provenance de France, Grèce et Pays-Bas, y compris toutes celles qui ont séjourné et/ou transité dans ces États au cours des 14 jours précédant leur arrivée sur le territoire sicilien, devront se soumettre au test rapide. Attention : être vacciné ou avoir effectué un test avant le départ ne dispense pas de cette obligation. S'il est positif, le passager sera placé en isolement, puis accompagné dans un hôtel ou un foyer Covid pour accomplir sa quarantaine.
    De plus, certaines communes imposent le port du masque en extérieur comme en intérieur, interdisent les rassemblements dans l'espace public et ont introduit l'obligation de tests pour les banquets et les cérémonies (plus d'informations sur le site de la région Sicile).
  • Pouilles : s'enregistrer avant son voyage sur https://www.sanita.puglia.it/web/pugliasalute/autosegnalazione-coronavirus.
  • En Campanie, le port du masque est obligatoire en extérieur, sauf dans les lieux isolés.

Voyager hors Europe, à l'étranger : est-ce possible ?

Pour voyager à l'étranger, tout dépend de la situation du pays choisi. Depuis le 9 juin 2021, les flux des voyageurs entre la France et les pays étrangers sont rouverts. Les modalités prévues pour voyager varient en fonction de la situation sanitaire des pays tiers et de la vaccination des voyageurs. Les pays sont classés en zone verte, jaune ou rouge (voir ci-dessus). Une attestation de sortie du territoire métropolitain doit être téléchargée sur le site du ministère de l'Intérieur. 

Partir au Royaume-Uni

La présentation d'un test négatif de moins de 72 heures est obligatoire pour entrer en Angleterre et en Écosse. Il peut s'agir d'un test PCR ou d'un test antigénique, à condition de respecter un seuil de spécificité de 97% et de sensibilité de 80%. Il est de la responsabilité du voyageur de s'assurer que le test qu'il effectuera respecte bien ces critères.

Il est indispensable d'être en mesure de présenter le certificat original de résultat du test (en anglais, français ou espagnol, les traductions ne seront pas acceptées) qui doit comprendre :

  • le nom, qui doit être identique à celui figurant sur les documents de voyage ;
  • la date de naissance ou l'âge ;
  • le résultat du test ;
  • la date à laquelle le prélèvement a été effectué ou reçu par le centre de test ;
  • le nom du centre de test et ses coordonnées ;
  • le nom du test utilisé.

L'embarquement peut être refusé en cas de non possession de ces éléments. L'entrée sur le territoire anglais sans la preuve d'un test négatif est passible de poursuites et d'une amende de 500 livres.

Il convient de présenter également un document comprenant les informations relatives à sa provenance ainsi que sur le lieu dans lequel la période de quarantaine sera effectuée "passenger locator form" à compléter en ligne.

Le gouvernement britannique a annoncé mercredi 4 août au soir la suppression à partir du dimanche 8 août de la quarantaine imposée aux voyageurs vaccinés contre le coronavirus arrivant en Angleterre en provenance de France métropolitaine.

► Pour rentrer en France : Si le voyageur est vacciné (schéma vaccinal complet), l'entrée sur le territoire métropolitain ne fait l'objet d'aucune restriction. Il doit cependant présenter une déclaration sur l'honneur attestant d'une absence de symptômes d'infection à la Covid-19 et de contact avec un cas confirmé de Covid-19, ainsi qu'un justificatif du statut vaccinal. Aucun test n'est requis. Les enfants de moins de douze ans sont dispensés de test. Si le voyageur n'est pas vacciné (ou si son schéma vaccinal est incomplet), il doit produire un motif impérieux pour rentrer sur le territoire métropolitain, présenter un test PCR ou antigénique datant de moins de 24 heures avant le départ (départ du premier vol en cas de voyage avec correspondance). Les enfants de moins de douze ans sont dispensés de test. Il doit enfin présenter une déclaration sur l'honneur attestant d'une absence de symptômes d'infection à la Covid-19 et de contact avec un cas confirmé de Covid-19 ; un engagement sur l'honneur à se soumettre au test antigénique ou à l'examen biologique qui sera réalisé à l'arrivée en France métropolitaine ; un engagement sur l'honneur à s'isoler durant sept jours et un engagement sur l'honneur visant à se soumettre à un examen biologique de dépistage virologique (PCR) à l'issue de la période d'isolement.

Partir en Tunisie

Il est fortement recommandé de ne pas voyager vers la Tunisie classé parmi les pays "rouges". Un couvre-feu de 22h à 5h du matin est en place sur tout le territoire tunisien de même que la fermeture des cafés et restaurants à partir de 19h. Des mesures renforcées sont mises en place pour les déplacements vers la France depuis plusieurs pays, dont la Tunisie (motif impérieux, test négatif de moins de 48 heures, test antigénique à l'arrivée, quarantaine obligatoire de 10 jours). Pour se rendre en Tunisie, seuls les tests PCR sont reconnus par les autorités sanitaires tunisiennes. Les voyageurs munis de tests antigéniques ne peuvent se voir garantir l'accès au territoire tunisien.

A partir du 1er juillet 2021, les voyageurs de plus de 12 ans non vaccinés entrant en Tunisie doivent :

  • présenter un test PCR négatif à la Covid-19, réalisé moins de 72 heures avant le premier embarquement ;
  • s'engager sur l'honneur à respecter un auto-isolement de sept jours à partir de leur arrivée en Tunisie ;
  • remplir avant l'embarquement les informations obligatoires demandées : la fiche sanitaire et la fiche d'engagement qui seront remises aux services sanitaires tunisiens à l'arrivée.
  • Les voyageurs vaccinés (ayant reçu leurs deux doses pour les vaccins à deux injections, une dose pour les vaccins ne nécessitant qu'une seule injection, et les personnes qui ont reçu une dose de vaccin après avoir été contaminés) sont tenus de présenter un test PCR négatif à la Covid-19, réalisé moins de 72 heures avant le premier embarquement.

► Pour rentrer en France depuis la Tunisie si on n'est pas vacciné : les voyageurs sont soumis au régime des motifs impérieux, dont la liste est précisée dans l'attestation de déplacement et de voyage établie par le ministère de l'Intérieur. En vertu de cette liste, peuvent notamment entrer en France : les Français, leurs conjoints et enfants, les ressortissants de l'espace européen ainsi que leurs conjoints et enfants ayant leur résidence principale en France ou qui rejoignent, en transit par la France, leur résidence principale dans un pays de l'espace européen ou le pays dont ils ont la nationalité. Il faut à l'embarquement présenter le résultat négatif d'un test PCR ou d'un test antigénique (TAG) réalisé moins de 48h avant le vol, faire un test antigénique obligatoire à l'arrivée et se placer en quarantaine obligatoire de 10 jours, contrôlée par les forces de sécurité.

Partir au Maroc

Les autorités marocaines ont annoncé la reprise progressive des vols à compter du 15 juin 2021 selon une classification des pays en deux listes (A et B) mais les conditions d'accès aux pays et les restrictions en vigueur restreignent fortement les voyages dans ce pays. A compter du mardi 3 août, le couvre-feu est avancé de 2 heures soit de 21 heures à 5 heures et les déplacements depuis et vers les villes de Casablanca, Agadir et Marrakech sont quant à eux autorisés uniquement pour les personnes vaccinées et celles pouvant faire valoir un motif impérieux. Les rassemblements sont limités à 25 personnes et les hôtels et autres établissements touristiques ne doivent pas dépasser 75 % de leur capacité. Depuis le 14 juillet 2021, la France est classée dans la liste B.

1. Les passagers vaccinés en provenance de France devront présenter à l'embarquement :

  • un certificat de vaccination complet ;
  • un test PCR négatif de moins de 48h avant la date d'embarquement ;
  • une fiche sanitaire remplie et signée.

NB : Le certificat de vaccination est considéré comme complet après deux semaines de l'administration de la 2e dose du vaccin ou de la dose unique.

2. Les passagers non-vaccinés (ou n'ayant bénéficié que d'une seule dose à la date du départ) en provenance de France :

A) Pour les Marocains et les Français/autres nationalités résidents au Maroc :

Ils devront observer à leur arrivée au Maroc un auto-isolement à domicile de 5 jours, avec un test de dépistage (antigénique rapide ou PCR) au 5ème jour.
Ils devront présenter à l'embarquement :

  • un test PCR négatif de moins de 48h avant la date d'embarquement ;
  • une déclaration sur l'honneur remplie et signée, mentionnant l'engagement pour un auto-isolement à domicile pendant 5 jours, avec un test de dépistage (antigénique rapide ou PCR) le 5e jour ;
    - une fiche sanitaire remplie et signée.

B) Les Français (et autres étrangers) de passage au Maroc :

Ils devront effectuer à leur arrivée au Maroc une quarantaine contrôlée de 10 jours, à leur charge, dans l'une des structures préalablement désignées par les autorités marocaines, avec un test PCR de contrôle au 9e jour ;

Ils devront présenter à l'embarquement :

  • un test PCR négatif de moins de 48h avant la date d'embarquement ;
  • une déclaration sur l'honneur remplie et signée pour un confinement de 10 jours ;
  • une preuve de réservation confirmant le paiement dans l'un des hôtels désignés par les autorités marocaines pour un confinement de 10 jours ;
  • une fiche sanitaire remplie et signée (délivrée par les autorités marocaines à bord de l'avion ou à l'arrivée sur le territoire marocain).

Toutefois, après un séjour dépassant 10 jours dans un pays de la liste A, les voyageurs en provenance des pays de la liste B seront soumis aux exigences appliquées aux pays de la liste A et seront ainsi exemptées de la quarantaine. Les enfants âgés de moins de 11 ans sont dispensés de la PCR de dépistage quelle que soit la provenance.

Retour en France : le Maroc est placé sur liste rouge à compter du samedi 21 août. Cela signifie que les personnes non vaccinées qui se sont rendues au Maroc doivent justifier d'un motif impérieux pour revenir en France, puis réaliser un test antigénique à leur arrivée et respecter un isolement de 10 jours surveillé. 

Partir aux USA

Selon le Financial Times, les Etats-Unis vont annoncer la levée des restrictions et la réouverture des frontières aux personnes vaccinées en provenance de l'Union européenne et du Royaume-Uni. 

Quels sont les motifs impérieux pour voyager ?

Depuis le 31 janvier, il n'est pas possible de voyager à destination ou en provenance de certains pays hors Union européenne, sauf pour des motifs impérieux. Une attestation de déplacement et de voyage sur le site du ministère de l'Intérieur est à télécharger. Le tourisme et les vacances à l'étranger ne constituent pas des motifs impérieux de déplacement.

Si vous n'êtes pas vacciné, vous devez produire un motif impérieux pour vous rendre dans un pays de la zone orange ou rouge (liste au début de l'article).

Liste des motifs impérieux des pays orange
Liste des motifs impérieux des pays orange © Gouvernement.fr
Liste des motifs impérieux des pays rouges © Gouvernement.fr

Quelles sont les conditions pour voyager en avion ? 

Des contrôles sont effectués lors de voyage en avion. Les documents à présenter sont : 

  • carte d'identité/passeport,
  • carte d'embarquement et suivant votre pays d'origine (orange ou rouge) une éventuelle attestation de déplacement pour motif impérieux, une éventuelle attestation sur l'honneur à vous soumettre aux règles sanitaires pour rentrer sur le territoire français.
  • Par ailleurs, un arrêté de quarantaine obligatoire vous sera remis personnellement pour les pays " rouge " si vous n'êtes pas vacciné.

Vous devez vous assurer avant votre départ à l'aéroport d'origine de disposer d'un test RT-PCR négatif ou antigénique, selon le pays de destination finale.

Dans l'aéroport :

  • Respecter les distances de sécurité (1m) partout. 
  • A l'embarquement ne vous levez pas avant que votre zone soit appelée
  • A la récupération de vos bagages attendez que votre vol s'affiche
  • Porter un masque chirurgical ou FFP2 (pas de masque tissu maison) et le changer toutes les 4 heures.
  • Pensez à vous laver régulièrement les mains.
  •  Des distributeurs de solution désinfectante sans contact sont présents dans les aéroports.
  • L'accès au centres de tests de Paris-CDG ou Paris-Orly est possible jusqu'à 72h avant le vol. Vous devrez présenter votre billet d'avion et la confirmation de votre réservation Doctolib pour accéder au terminal. Les tests sont gratuits pour les résidents français et payants pour les non-résidents (50 euros le test PCR et 30 euros le test antigénique).
  • Des créneaux de tests antigéniques sont disponibles uniquement au centre de dépistage de Paris-Orly. A noter toutefois que de nombreux pays ne reconnaissent à date que la validité des tests PCR et non antigéniques. 

A l'intérieur de l'avion :

  • Le port du masque chirurgical est strictement obligatoire à l'intérieur de l'appareil pour les enfants à partir de 6 ans (pour les vols européens) et à partir de 11 ans pour les autres vols.
  • Les passagers doivent se déplacer le moins possible et éviter de créer des fils d'attente pour les WC par exemple. 
  • La nourriture dans l'avion doit être pré-emballée et l'avion doit être désinfecté régulièrement.

Voyager en train : port du masque, distance physique...

Suite à l'allocution présidentielle du 12 Juillet, SNCF mettra en œuvre les nouvelles mesures annoncées relatives au pass sanitaire dès le 9 août qui concerneront les TGV INOUI, OUIGO, et INTERCITES et les trains longue distance internationaux au départ de la France. Les TER et Transilien ne sont pas concernés. Pour pouvoir se déplacer en train, chaque usager de plus de 11 ans doit respecter des règles sanitaires, en gare et à bord du train :

  • Respecter une distance physique d'au-moins 2 mètres les uns des autres. Un marquage au sol a été mis en place dans les lieux d'attente, sous les principaux écrans d'affichage des trains, devant les bornes de libre-service, dans les escaliers mécaniques et sur les quais. 
  • Le port du masque est obligatoire dès l'entrée en gare, à quai et à bord de tous les trains tout au long du trajet. "Le défaut de masque est passible d'une amende de 135 euros" indique la SNCF sur son site internet. 
  • Utiliser du gel hydro-alcoolique mis à disposition gratuitement à l'entrée des gares de France, et en vente dans les distributeurs automatiques et les commerces des gares. 
  • Privilégier l'achat à distance des titres de transport (site et application oui.sncf, application Assistant SNCF) pour éviter les attentes en gare et les potentielles contaminations.
  • Des annonces sonores et des affichages rappellent dans chaque gare les gestes barrières.
  • Le nettoyage et la désinfection des gares et des trains sont renforcés pendant ce contexte d'épidémie. 

Sources :

- France Diplomatie

- Covid-19 - les conditions d'entrée par voie aérienne et maritime en Guadeloupe. Préfet de la Région Guadeloupe. Mise à jour le 2 décembre 2020.

- Europe : dans quels pays peut-on se déplacer depuis la France et à quelles conditions , 27 octobre 2020, Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

- Site de conseils aux voyageurs du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.

Vivre avec le virus