Covid France : vers "une vaguelette" épidémique ?

Chargement de votre vidéo
"Covid France : vers "une vaguelette" épidémique ?"

DIRECT CORONAVIRUS FRANCE. Le taux d'incidence a redépassé le seuil d'alerte fixé à 50. Plus de 5 000 nouveaux cas sont confirmés chaque jour. La campagne de rappel s'avère être déterminante pour le gouvernement. Chiffres du jour, des cas, des décès, infos sur la vaccination... L'actu en direct.

[Mis à jour le 25 octobre 2021 à 15h28] Stable depuis plusieurs semaines, l'épidémie connaît actuellement un rebond, avec une légère hausse du nombre de cas quotidiens, du taux d'incidence et des hospitalisations. Néanmoins, "s'il n'y a pas de nouveaux variants, on devrait voir progressivement l'épidémie s'estomper, avec de petites vaguelettes, comme peut-être celles que l'on est en train de vivre ces jours-ci", a décrit le 25 octobre 2021 le Pr Alain Fischer, Président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, sur l'émission Télématin diffusée sur France 2. Selon le bulletin de Santé publique France du 21 octobre, plus de 6 000 nouveaux cas sont recensés chaque jour. Il est observé "une petite poussée du Covid-19" mais sans "impact sanitaire", avait indiqué Olivier Véran, ministre de la Santé sur BFMTV le vendredi 22 octobre 2021. Une hausse "attendue" selon le ministre. Dans ce contexte, "le moment n'est pas venu d'ôter des outils qui nous protègent" comme le pass sanitaire, potentiellement prolongé jusqu'au 31 juillet 2022. Dans ce contexte, le gouvernement insiste sur le fait de se faire vacciner et de recevoir une dose de rappel pour rebooster son immunité. En France, 6 millions de personnes sont éligibles à la troisième dose, mais seulement 2 millions en ont bénéficié à date. La campagne vaccinal anti grippale a débuté le vendredi 22 octobre. Il est possible de faire sa dose de rappel en même temps. Que disent les cartes de suivi de l'épidémie ? Quels sont les symptômes du coronavirus ? Quand s'isoler et combien de tempsQuel est le taux de R0 du virus ? Quand est-on contagieux ? Que sait-on des vaccins ? Des effets secondaires après la vaccination ? Chiffres et infos du jour.

Dernières infos en direct 

  • Pays ouverts. La carte des pays en vert, orange et rouge a été actualisée le 24 octobre et a été publiée sur le site du gouvernement. Les pays en vert sont désormais : tous les pays de l'espace européen, auxquels s'ajoutent l'Australie, l'Arabie Saoudite, l'Argentine, le Bahreïn, le Canada, le Chili, la Corée du Sud, les Émirats arabes unis, Hong-Kong, le Japon, la Jordanie, le Koweït, le Liban, la Nouvelle-Zélande, le Qatar, le Rwanda, le Sénégal, Taïwan, l'Union des Comores, l'Uruguay et le Vanuatu. Voici les règles à respecter pour voyager à destination et en provenance d'un pays vert.
Règles à respecter pour voyager dans un pays vert
Règles à respecter pour voyager dans un pays vert © Gouvernement.fr
  • Sous-variant Delta. Les autorités britanniques ont placé sous surveillance le sous-variant du variant Delta : le AY.4.2, représentant 5.9% des cas en Angleterre (semaine du 3 octobre). Des cas ont été détectés dans toutes les régions d'Angleterre. Ce sous-variant "semble avoir un taux de croissance légèrement accru par rapport à (la souche d'origine de) Delta (...) peut-être dû à une modification du virus (transmissibilité ou évasion immunitaire) ou au contexte épidémiologique", indique le site du gouvernement britannique dans un rapport du 21 octobre 2021. Pour l'instant, il n'y a pas de raison de s'inquiéter en France.
  • Traitement anti-Covid. Le comité des médicaments à usage humain de l'Agence européenne du médicament (EMA) a lancé un examen du médicament antiviral oral molnupiravir développé par Merck. Dans un communiqué du 25 octobre 2021, l'EMA rapporte que des études ont suggéré que le médicament était capable de réduire la capacité du SARS-CoV 2 à se multiplier dans le corps, empêchant ainsi l'hospitalisation ou le décès chez les patients atteints de COVID-19. L'examen continu se poursuivra jusqu'à ce que suffisamment de preuves soient disponibles pour que la société puisse soumettre une demande formelle d'autorisation de mise sur le marché.
  • Début de la vaccination contre la grippe. La campagne de vaccination contre la grippe a été avancée. Elle débute dès ce vendredi pour les personnes prioritaires. Ce public peut également recevoir - dans le même temps mais à un bras différent - leur dose de rappel contre le Covid-19, avait confirmé la Haute Autorité de Santé dans un communiqué du 27 septembre"La grippe pourrait être forte cette année", a alerté Olivier Véran. Dans un contexte de nouvelle augmentation de la circulation du SARS-CoV-2 et des virus hivernaux, il est primordial d'encourager la vaccination des 65 ans et plus éligibles au rappel et de maintenir l'adhésion aux gestes barrières à un haut niveau, rappelle Santé publique France. 
  • Lancement d'une campagne sur les gestes barrières. "On va lancer une campagne nationale sur les gestes barrières à compter de la semaine prochaine, a annoncé Olivier Véran sur BFMTV ce 22 octobre. Avec des spots TV, radio, etc. pour redire aux Français qu'il est important de faire attention au Covid, à la grippe, à la bronchiolite, à la gastro qui va arriver, et qu'il y a des moyens assez simples de réduire les risques d'être contaminé". 
  • Régions avec les plus hauts taux d'incidence. En métropole, le taux d'incidence était supérieur à 50 en Provence-Alpes-Côte d'Azur, Île-de-France et Corse, rapporte le dernier bulletin de Santé publique France. En semaine 41 21 départements dépassaient le seuil des 50/100 000 habitants (vs 14 en S40). Le taux d'incidence le plus élevé était observé dans les Bouches-du-Rhône (105, +13%), les Deux-Sèvres (87, +113%) et à Paris (85, +14%).
  • Classes et écoles fermées. Selon le point hebdomadaire du ministère de l'Education nationale, au jeudi 21 octobre 2021 : 20 structures scolaires sont fermées pour cas de Covid et 1 246 classes ont été fermées sur les 527 200 comptabilisées en France, la majorité se trouvaient dans les académies de Versailles et Créteil. 3 620 élèves étaient positifs au Covid.
  • Prolongation du pass sanitaire. Le texte de loi permettant d'étendre le pass sanitaire jusqu'au 31 juillet 2022 a été voté (à une voix près) dans la nuit du mercredi au jeudi 21 octobre par l'Assemblée nationale. Il doit maintenant être examiné par le Sénat. 
  • Hausse du taux d'incidence en France. "Le taux d'incidence se rapproche à nouveau des 50, c'est-à-dire du seuil d'alerte", alerte Gabriel Attal à l'issue du Conseil de défense sanitaire du mercredi 20 octobre. Selon le site Carte et Données du Gouvernement, le taux d'incidence en France au 16 octobre est de 48.17 cas pour 100 000 habitants. Il a augmenté de + 10% en sept jours. 

Quels sont les chiffres du jour ?

Les chiffres de l'épidémie de Covid-19 en France sont publiés quotidiennement par le site Carte-et-données du gouvernement et par Santé Publique France. Les chiffres de la vaccination sont publiés par le ministère de la Santé.

Nombre de cas de Covid (24 octobre) Nombre de morts du Covid  Nombre de personnes en soins critiques R0 (16 octobre) Pourcentage de Français complètement vaccinés (24 octobre) 
7 125 868 117 467 (+4 en 24h) 1 018 1.05 73,9%

Quel est le taux d'incidence du Covid en France ?

Au 18 octobre, le taux d'incidence est de 50.8 cas pour 100 000 habitants en France (selon Géodes, de Santé publique France), soit au-dessus du seuil d'alerte qui est fixé à 50. Le taux d'incidence correspond au nombre de cas positifs au Covid-19 pour 100 000 habitants. C'est un indicateur important que le gouvernement prend en compte pour décider ou pas pour lever ou maintenir des restrictions. Par exemple, le port du masque n'est plus obligatoire dans les établissements scolaires situés dans les départements avec un taux d'incidence est inférieur à 50 cas pour 100 000 habitants. 

Taux d'incidence à Paris

Sur la semaine du 15 au 21 octobre, le taux d'incidence à Paris est 83.1 cas pour 100 000 habitants (semaine glissante). 

→ Voir le taux d'incidence de votre département mis à jour chaque jour sur le site du gouvernement

Taux d'incidence en Ile-de-France

Sur la semaine du 15 au 21 octobre, en Ile-de-France le taux d'incidence est de 67.1 cas pour 100 000 habitants (semaine glissante).

Carte du taux d'incidence

La plateforme Géodes de Santé publique France met à jour quotidiennement le taux d'incidence par département en France. Le bleu le plus clair correspond aux taux d'incidences les plus bas et le bleu foncé aux taux d'incidence les plus élevés. 

Combien de Français sont vaccinés contre le Covid ?

La vaccination contre la Covid-19 se poursuit en France avec les vaccins Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen (chez les médecins généralistes, au travail et en pharmacie). Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 51 056 036 personnes ont reçu au moins une injection (soit 75,7% de la population totale) et 49 825 118 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 73,9% de la population totale). Les épidémiologistes recommandent un taux de vaccination de 90% de la population de plus de 12 ans pour atteindre l'immunité collective. Par ailleurs, suite aux annonces du Président de la République en août 2021, la campagne de rappel de vaccination anti-Covid a débuté le 12 septembre 2021 pour certaines populations prioritaires particulièrement vulnérables : les résidents des EHPAD et des USLD, les personnes de plus de 65 ans, les personnes à très haut risque de forme grave, les personnes sévèrement immunodéprimées et les personnes ayant reçu le vaccin Covid-19 Janssen. Le rappel doit être fait avec le vaccin de Pfizer selon la Haute autorité de Santé, quel que soit le vaccin utilisé pour la primovaccination. Au 19 octobre 2021, 13,7% des 65 ans et plus ont reçu une dose de rappel.

Combien de cas de coronavirus en France ?

Nombre de cas de Covid (24 octobre) Evolution sur 24 heures Nombre moyen de nouveaux cas confirmés quotidiens (21 octobre) Taux d'incidence (21 octobre) Evolution du taux d'incidence sur 7 jours 
7 125 868 5 005 4 760 (+4.75%) 50.83/100 000 habitants (source : cartes et données du Gouvernement)

+4.39%

Selon le point épidémiologique de Santé publique France du 21 octobre 2021, au niveau national, après 8 semaines consécutives de baisse, le taux d'incidence a augmenté en S41 avec 48 nouveaux cas pour 100 000 habitants (vs 44 en S40, soit +10%). En moyenne, 4 620 cas ont été diagnostiqués par jour. Le taux d'incidence était en augmentation ou stable dans toutes les classes d'âge. Les hausses les plus fortes étaient observées chez les plus âgés : 80-89 ans (35, +33%), 70-79 ans (43, +33%) et 60-69 ans (37, +30%).

En France métropolitaine, le taux d'incidence a augmenté de façon plus ou moins marquée dans l'ensemble des régions, de +2% en Corse (55) à +30% en Normandie (31) et +32% en Nouvelle-Aquitaine (39). Il restait le plus élevé en Provence-Alpes-Côte d'Azur (72, +6%) et en Île-de-France (71, +11%). Le taux de dépistage était en diminution dans toutes des régions. Les taux de nouvelles hospitalisations et admissions en soins critiques ont augmenté dans certaines régions, notamment Pays de la Loire, Auvergne-Rhône-Alpes et Bourgogne-Franche-Comté.

En Outre-mer, le taux d'incidence a continué de diminuer en Guyane (267, -28%). Le taux de nouvelles hospitalisations restait élevé bien qu'en diminution. Le nombre de décès semble diminuer en S40, mais reste en excès. Le taux d'incidence a diminué en Martinique (127, -17%) après une hausse en S40. La baisse s'est poursuivie en Guadeloupe (50, -26%). Toujours en diminution en Martinique, le taux de nouvelles hospitalisations s'est stabilisé en Guadeloupe

Combien de cas Covid à l'hôpital et en réanimation ?

Au niveau national, les indicateurs hospitaliers par date d'admission se sont stabilisés, avec 1 143 nouvelles hospitalisations (-2% par rapport à S40, contre -11% entre S39 et S40) et 281 nouvelles admissions en services de soins critiques (-4% vs S40, -10% entre S39 et S40). En semaine 41, les taux hebdomadaires de nouvelles hospitalisations restaient stables ou en diminution chez les moins de 60 ans, mais ils étaient en légère augmentation ou stables chez les plus âgés. Les nouvelles admissions en soins critiques demeuraient stables ou en baisse dans toutes les classes d'âge excepté chez les 80-89 ans.

  Nombre de patients Covid hospitalisés   Evolution sur les 7 derniers jours  Nombre de patients Covid en soins critiques Evolution sur les 7 derniers jours  Taux d'occupation des lits en en réanimation ou en soins intensifs  
Au 24 octobre 6 377 -1.10% 1 018 -3.23%

20.13% (-3.23%)

Courbe des hospitalisations en France au 24 octobre 2021
Courbe des hospitalisations en France au 24 octobre 2021 © Gouvernement.fr

Nombre de personnes actuellement hospitalisées par région au 24 octobre 2021 (source : gouvernement.fr)

Région Nombre de personnes actuellement hospitalisées Evolution en 7 jours
Auvergne-Rhône-Alpes 541 +2.85%
Hauts-de-France 556 -2.97%
Provence-Alpes-Côte d'Azur 848 -1.74%
Grand Est 384 -0.26%
Occitanie 493 -4.09%
Normandie 274 -10.75%
Nouvelle-Aquitaine 450 +9.76%
Centre-Val de Loire 221 +3.27%
Bourgogne-Franche-Comté 140 -0.71%
Bretagne 233 -14.34%
Corse 20 -20%
Pays de la Loire 197 +23.90% 
Île-de-France 1 493 -0.73%
Guadeloupe 200 -6.10%
Martinique 160 -1.23%
Guyane 96 -15.79%
La Réunion 67 +4.69%
Mayotte 4 +100%

Combien de morts de la Covid-19 en France ?

117 467 décès sont recensés au 24 octobre 2021 dont 90 593 à l'hôpital (+4 au cours des 24 dernières heures), selon les chiffres de Santé Publique France. Ce chiffre ne comprend pas les décès à domicile. Au 21 octobre, le taux de mortalité du Covid-19 est de 0.17%

Courbe : comment évolue l'épidémie en France ?

Évolution des taux d’incidence et de dépistage par semaine, avec ou sans correction pour l’effet des jours fériés depuis la semaine 23-2020, France (données au 20 octobre 2021)
Évolution des taux d’incidence et de dépistage par semaine, avec ou sans correction pour l’effet des jours fériés depuis la semaine 23-2020, France (données au 20 octobre 2021) © Santé publique France

En semaine 41 (11 au 17 octobre 2021), une reprise de la circulation virale est observée en métropole, avec une augmentation du taux d'incidence et un R-effectif >1. La hausse du taux d'incidence était plus marquée chez les 60-89 ans. À ce stade, on ne note pas d'impact sur les indicateurs hospitaliers au niveau national malgré une tendance à l'augmentation des nouvelles hospitalisations dans certaines régions métropolitaines.

Où en est le variant Delta en France ? 

Santé Publique France indique le 21 octobre 2021 que le variant Delta représente la quasi-totalité des virus circulant en France, soit plus de 99.9% des données de séquençages interprétables en France métropolitaine lors des enquêtes Flash #25 (21/09) et Flash #26 (28/09) (données non consolidées). En Outre-mer, Delta représentait 98% des séquences interprétables lors de l'enquête Flash #24 (14/09) et 100% lors de Flash #25 (21/09, données non consolidées).

Que montrent les cartes du Covid aujourd'hui ?

Quelles sont les mesures Covid en France ?

Confinement et couvre-feu ont laissé place au déploiement du pass sanitaire en France. Attestation de vaccination ou certificat de tests sont désormais nécessaires pour se rendre aux restaurants, cafés, théâtre, concert, parc d'attractions... Il n'y a plus de couvre-feu en France depuis le 20 juin. Le port du masque en extérieur n'est aussi plus obligatoire au niveau national depuis cette date, néanmoins, certaines villes ont recommencé à l'imposer par décret à cause de la diffusion du variant delta.

Quel est le protocole sanitaire à l'école ?

A l'école, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a dévoilé le 28 juillet le nouveau protocole Covid pour la rentrée de septembre 2021. Depuis le lundi 4 octobre, le protocole sanitaire applicable dans les écoles, collèges et lycées est de niveau 1 (couleur verte) dans les départements dont le taux d'incidence a été inférieur au seuil de 50 pour 100 000 habitants sur une période de 5 jours. Dans les autres départements, le protocole sanitaire en vigueur est de niveau 2 (niveau jaune) à l'exception de certains départements d'outre-mer.  Au 18 octobre, 79 départements appliquent le niveau 1 du protocole sanitaire, liste le ministère de l'Education nationale. Le protocole de niveau 2 s'applique à nouveau pour le département de la Lozère. Cette carte est mise à jour chaque semaine, en fonction de l'évaluation de la circulation du virus.

PROTOCOLE école covid 2021 2022
Mesures sanitaires pour la rentrée scolaire de septembre 2021 © Ministère de l'Education nationale

Quelles sont les règles de port du masque aujourd'hui ?

Le port du masque contre le Covid est toujours recommandé en France. Il est imposé encore dans de nombreux lieux même si en théorie depuis l'été 2021, il n'est plus obligatoire dans ceux dont l'accès est restreint par la présentation du pass sanitaire. A l'école, le masque est imposé en extérieur dans les départements où le niveau 2 du protocole est appliqué. Il n'est plus obligatoire dans les départements affichant un taux d'incidence inférieur à 50.

Pass sanitaire en France : date, fin...

Conformément à la loi du 6 août 2021, la présentation du pass sanitaire est obligatoire pour les plus de 12 ans et deux mois pour aller aux restaurants, cafés, bars, dans les salons, foires, séminaires, pour les déplacements longue distance en transport, rendre visite à un proche à l'hôpital... Elle avait déjà étendue aux lieux de loisirs et de culture pouvant accueillir plus de 50 personnes le 21 juillet. Selon les déclarations du 16 septembre par Emmanuel Macron, le pass sanitaire pourrait être levé dans certaines régions ou départements de France. Néanmoins, pour le moment, il est maintenu dans tous les départements de France confirme le gouvernement le 22 septembre.

Quelles sont les conditions de voyage ?

Depuis le 9 juin 2021, une classification des pays et des modalités spécifiques d'encadrement des déplacements vers la France sont définies en fonction de la situation sanitaire et de la vaccination des voyageurs. Elles sont désignées par des couleurs : rouge, vert et orange. Il est fortement recommandé de ne pas voyager vers les pays/territoires classés "rouges" pour des raisons sanitaires. Pour les autres pays, il faut consulter les Conseils aux voyageurs pour la destination, afin de s'assurer des conditions d'entrée et de séjour en vigueur dans ce pays. Depuis le 1er juillet, le "pass européen" est entré en application dans tous les États membres. Depuis le 17 juillet 2021, les contraintes pesant sur les voyageurs bénéficiant d'un schéma vaccinal complet avec un vaccin reconnu par l'Agence européenne du médicament ont été levées, quel que soit le pays de provenance. Il reste toutefois fortement déconseillé de voyager vers un pays classé "rouge".

Où se faire tester ?

Le dépistage du Covid-19 est réalisé en France par RT-PCT (en laboratoire) et par tests antigéniques (pharmacie ou laboratoire) principalement. Ces deux tests sont reconnus comme pass sanitaire. Depuis le 11 février 2021, les tests salivaires sont déployés dans les établissements scolaires et peuvent être utilisés en première intention pour dépister la Covid-19, conformément aux recommandations de la HAS. Depuis le 12 avril, des autotests Covid sont aussi disponibles en vente libre dans les pharmacies françaises (non remboursé) et peuvent être utilisés dans les écoles. Enfin, des tests sérologiques peuvent être réalisés en laboratoires (moins en pharmacie) pour avoir connaissance d'une infection passée au Covid (ils ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale). 

Que faire en cas de symptômes Covid ?

Si au début, on ne parlait que de fièvre, toux sèche, rhume, état grippal et de fatigue, les symptômes de l'infection par le coronavirus ont évolué. On sait désormais que le virus peut avoir des effets sur la peau (urticaire, lésions inflammatoires sur les orteils), la sphère digestive (vomissements, diarrhées...), l'odorat, le goût et même le cerveau.

Chaque personne présentant des symptômes évocateurs de COVID-19 doit s'isoler immédiatement et réaliser un test diagnostique dans les plus brefs délais.

Appeler le 15 en cas de difficultés respiratoires : "Si la toux et la fièvre s'accompagnent d'une gêne respiratoire qui devient permanente avec souffle court, difficulté à inspirer et à expirer, d'une aggravation importante de la toux, cela peut signifier une évolution de la maladie sous la forme d'une pneumopathie. Il s'agit alors d'une urgence respiratoire potentielle et comme dans tous les cas d'urgence, il faut alors appeler le 15 qui prendra les meilleures dispositions pour répondre à la situation", prévient le Dr Patrick Aubé, médecin généraliste.  

DATES CLÉS DE L'ÉPIDÉMIE EN FRANCE

2019

  • 31 décembre 2019, l'Organisation mondiale de la Santé en Chine est informée de plusieurs cas de pneumonies dans la ville de Wuhan. 44 personnes sont infectées entre cette date et le 3 janvier 2020.

2020

  • 7 janvier 2020, les autorités chinoises identifient un "nouveau type de coronavirus".
  • 13 janvier, un cas importé est recensé en Thaïlande.
  • 15 janvier, le virus cause la mort d'une première personne à Wuhan, un homme de 69 ans. 
  • 23 janvier, trois villes chinoises dont Wuhan sont placées en quarantaine.
  • 25 janvier, trois personnes contaminées sont recensées en France, deux à Paris et une Bordeaux. Ce sont les premiers cas enregistrés sur le continent européen.
  • 30 janvier, l'Organisation mondiale de la Santé décrète l'urgence de santé mondiale. Cette mesure n'avait été décrétée que 5 fois depuis sa création (pour Ebola (deux fois), la grippe H1N1, Zika et la poliomyélite). 
  • 23 février, la France déclenche le plan ORSAN, un dispositif exceptionnel d'organisation des soins.
  • 28 février, la France passe en stade 2 de l'épidémie.
  • 11 mars, l'OMS classifie de pandémie la diffusion de la maladie à coronavirus Covid-19 dans le monde. 
  • 12 mars, le président de la République Emmanuel Macron annonce la fermeture nationale des crèches et établissements scolaires de France à compter du 16 mars et "jusqu'à nouvel ordre".
  • 14 mars, la France passe au stade 3 de l'épidémie.
  • 16 mars : la France met en place un premier confinement interdisant les déplacements.
  • 26 mars, un premier cas jeune meurt en France, une adolescente de 16 ans, en Ile-de-France originaire de Morsang-sur-Orge.
  • 27 mars, le confinement de la population française est renouvelé jusqu'au 15 avril.
  • 13 avril, Emmanuel Macron annonce le prolongement du confinement jusqu'au 11 mai.
  • 11 mai, la France commence son déconfinement.
  • 20 juillet, le port du masque est rendu obligatoire dans les lieux publics clos en France.
  • 17 octobre, un couvre-feu est instauré dans 9 territoires français (Paris-Ile-de-France, Rouen, Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Saint-Etienne, Toulouse).
  • 29 octobre : un deuxième confinement est instauré en France.
  • 28 novembre : réouverture des commerces non essentiels un mois avant les fêtes de fin d'année.
  • 15 décembre : déconfinement avec couvre-feu de 20 heures à 6 heures du matin.
  • 24 décembre : autorisation du vaccin Pfizer-BioNTech en France.
  • 27 décembre : début de la vaccination en France avec le vaccin Pfizer BioNTech.

2021

  • 8 janvier 2021 : autorisation du vaccin Moderna en France.
  • 31 janvier : fermeture des frontières de la France aux pays extérieurs à l'Union européenne
  • 2 février : autorisation du vaccin AstraZeneca en France.
  • 11 février : déploiement des tests salivaires dans les établissements scolaires.
  • 12 mars : autorisation du vaccin Johnson&Johnson.
  • 16 mars : autorisation des autotests en France.
  • 19 mars : confinement de 16 départements pour une durée de 4 semaines. Le couvre-feu repasse à 19 heures dans toute la France au lieu de 18 heures.
  • 25 mars : confinement de 3 nouveaux départements pour une durée de 4 semaines.
  • 3 avril : la France met en place son troisième confinement, les écoles ferment pour trois semaines, les déplacements sont limités à 10 km.
  • 12 avril : ouverture de la vaccination à tous les Français âgés de 55 ans ou plus.
  • 3 mai : première étape du déconfinement avec la fin de l'attestation de déplacement et de la limitation des déplacements à 10 km. Le couvre-feu est en vigueur de 19h à 6h.
  • 10 mai : ouverture de la vaccination aux plus de 50 ans.
  • 19 mai : deuxième étape du déconfinement avec la réouverture des lieux essentiels fermés (terrasses des bars et restaurants, musées, cinémas, théâtres, commerces...) et couvre-feu de 21 h à 6 h. 
  • 31 mai : ouverture de la vaccination à toutes les personnes majeures, sans aucune condition. 
  • 9 juin : troisième étape du déconfinement avec la réouverture de plusieurs lieux (piscines, salles de sport, restaurants, bars, parcs d'attractions...), la mise en place d'un couvre-feu de 23h à 6h et du pass sanitaire national. 
  • 17 juin : fin de l'obligation de porter le masque en extérieur.
  • 20 juin : fin du couvre-feu.
  • 30 juin : déconfinement total de la France, suppression des jauges.
  • 21 juillet : Extension du pass sanitaire à tous les lieux de loisirs et de culture réunissant plus de 50 personnes
  • 9 août : Extension du pass sanitaire aux restaurants, cafés, bars, salons, foires, séminaires, aux transports pour des déplacements longue distance, ainsi que pour rendre visite à un proche à l'hôpital.
  • 13 septembre : début de la campagne de rappel en Ehpad
  • 15 septembre : début de l'obligation vaccinale pour les soignants
  • 30 septembre : extension du pass sanitaire pour les mineurs à partir de 12 ans et deux mois.
  • 15 octobre : fin de la gratuité des tests PCR et antigéniques.

Cet article est mis à jour quotidiennement par Aurélie Blaize et Anaïs Thiébaux.