Toilette intime : des tabous persistent chez les femmes

Une étude dédiée aux habitudes d'hygiène intime des femmes révèle que la toilette intime est source de bien-être et de confiance en soi pour elles. Mais aussi que les tabous persistent...

Toilette intime : des tabous persistent chez les femmes
© 123RF-anetlanda

La toilette intime est une habitude d'hygiène importante pour 84% des femmes, selon une étude* menée par Edelman Intelligence pour le laboratoire Mylan. C'est ainsi leur quatrième réflexe de soins après la douche (ou le bain), le brossage des dents et les soins des cheveux. Elles sont 68% à la réaliser au moins une fois par jour, 20% au moins une fois par semaine et 5% au moins une fois par mois. Et cette toilette intime (à distinguer de la douche vaginale, totalement déconseillée par les gynécologues) ne revêt pas qu'une nécessité d'hygiène pour les femmes. Parmi les sondées :

  • 97% déclarent que la toilette intime participe à leur bien-être et à leur confort.
  • 96% à prendre soin de leur corps.
  • 95% à rester fraîche.
  • 55% à être en bonne santé.
  • 36 % à avoir davantage confiance en elles.
  • 31 % à avoir une vie sexuelle satisfaisante (51% des interrogées adaptent leur routine de lavage selon l'activité de leur vie sentimentale et sexuelle). 
  • 29 % à se sentir plus attirante.

"Il est temps de changer de discours, le sexe féminin n'est pas sale"

Mais malgré les "bienfaits" de cette routine intime, en parler reste tabou pour 22% des sondées et "privé" pour 59%, surtout chez les plus jeunes. 20% des femmes ont même déclaré n'avoir jamais parlé de toilette intime avec quelqu'un."Dans une société où les femmes ont encore trop souvent l'impression d'être considérées comme le "sexe faible", il est temps de changer de discours et d'aller au-delà du terme "hygiène intime" donnant l'impression que le sexe féminin serait sale et qu'en parler est tabou. Non seulement il n'en est rien, mais être en harmonie avec son anatomie féminine est le témoin d'un bien-être et d'une bonne estime de soi" commente le Dr Odile Bagot, gynécologue, invitée de la conférence de presse où ont été présentés les résultats de l'étude. Et cette habitude doit, selon elle, être transmise dès l'enfance. "L'achat du premier soin pour la toilette intime féminine adapté peut marquer le début d'une routine qu'une femme gardera toute sa vie C'est une façon d'initier les bons gestes et d'entamer la discussion sur un sujet qui peut être délicat à aborder".

*L'étude s'est déroulée entre le 14 et le 21 février 2019, sous forme d'un questionnaire en ligne de 15 minutes. 1 003 femmes françaises âgées entre 18 et 60 ans on été interrogées, représentatives de la population en termes d'âge, de profession et de région.

Source : communiqué de presse "Routine de toilette intime : entre bien-être et tabou", Edelman Intelligence pour Mylan. Septembre 2019.

Toilette intime : des tabous persistent chez les femmes
Toilette intime : des tabous persistent chez les femmes

La toilette intime est une habitude d'hygiène importante pour 84% des femmes , selon une étude* menée par Edelman Intelligence pour le laboratoire Mylan. C'est ainsi leur quatrième réflexe de soins après la douche (ou le bain), le brossage...