Au repos, en érection, "micro-pénis" : zoom sur la taille du pénis

Si la taille du pénis, organe génital masculin, peut varier selon les hommes, elle n'impacte en rien le plaisir sexuel ou la fécondité. Explications de Sandra Saint-Aimé, sexologue-clinicienne.

Taille moyenne du pénis : au repos, en érection, micro-pénis

Chez l'adulte, la taille moyenne d'un pénis au repos tourne autour de 9-10 centimètres de long pour une circonférence d'environ 8-12 cm. En érection, la taille moyenne est de 14,5 cm en longueur pour une circonférence moyenne d'environ 12-13 cm. "Mais la question de la taille du pénis est à entendre de manière purement indicative en tant que moyenne générale et non comme une norme figée", précise Sandra Saint-Aimé, sexologue-clinicienne, Présidente du Syndicat National des Sexologues-Cliniciens.

Certains hommes ont ce qu'on appelle fréquemment un "micro-pénis", soit un pénis d'une taille inférieure à la moyenne (soit moins de 8-9 cm de long en érection), sans qu'il y ait pour autant malformation ou dysfonctionnement. Généralement, "dès la naissance, le diagnostic peut être posé car le pénis du nourrisson mesure alors moins de 2 cm lorsqu'il est étiré", précise la sexologue. 

Taille du pénis et plaisir sexuel

Peu importe la taille du pénis, l'homme pourra avoir des relations sexuelles, y prendre du plaisir et atteindre un orgasme.

Peu importe la taille du pénis, l'homme pourra avoir des relations sexuelles, y prendre du plaisir et atteindre un orgasme. "La taille n'a pas d'influence directe sur le plaisir sexuel de l'homme, mais plus sur les mécanismes conscients et inconscients qui permettent à l'homme de se donner le droit de ressentir du plaisir avec son sexe. En effet, l'idée qu'un homme se fait de la taille de son pénis impacte souvent sur la représentation qu'il se fait de sa propre virilité, et donc sur la représentation qu'il se fait de sa capacité à prendre et à donner du plaisir avec son phallus", explicite Sandra Saint-Aimé.

De même, la taille du pénis d'un homme n'empêchera pas ses partenaires de jouir. En effet, le plaisir d'une femme n'est aucunement lié à la taille du pénis de son partenaire puisque la majorité des zones érogènes se trouvent à quelques centimètres seulement de l'entrée du vagin. "Quelle que soit la taille ou la morphologie du pénis de leur partenaire, les femmes vont avoir tendance à valoriser une taille de pénis qui leur convient, c'est-à-dire qui leur procure des sensations agréables voire orgasmiques lors de la pénétration", explique la spécialiste. 

Taille du pénis et fertilité

En aucun cas, la taille du pénis n'a aucune incidence sur la fertilité, de même que la qualité du sperme n'est absolument pas impactée. Il n'y donc aucune inquiétude à avoir. 

Taille du pénis et chirurgie : phalloplastie ou pénoplastie

Pour les hommes qui souffrent de la taille de leur pénis, une opération chirurgicale pour l'agrandir peut être envisagée, mais elle doit être réfléchie en amont et réalisée avec la plus grande prudence. "Compte tenu des facteurs de risque inhérents à ce type d'interventions, mais aussi des conséquences envisageables tant du point de vue fonctionnel que psychologique, il convient de mettre en corrélation la souffrance du patient et le facteur risque de ce type de démarche très invasive", prévient Sandra Saint-Aimé. Cette opération, qui vise donc à modifier la taille du pénis, s'appelle la phalloplastie ou la pénoplastie. L'opération se fait sous anesthésie générale et dure entre 30 et 45 minutes. L'allongement consiste à sectionner une membrane qui relie la verge au pubis de façon à ce qu'elle pende davantage.

Au préalable, il est toutefois essentiel que le patient se renseigne auprès d'un médecin spécialisé en urologie et consulte un sexologue-clinicien afin d'évaluer si son complexe peut trouver des voies de résolution au niveau psychologique ou nécessite réellement une intervention chirurgicale. Car certains hommes peuvent se plaindre de la taille de leur pénis, qui est pourtant dans la moyenne. "Dans ce cas, un suivi auprès d'un sexologue-clinicien leur permettra de comprendre l'origine réelle de leur souffrance et de la résoudre lors d'une sexothérapie", conclut Sandra Saint-Aimé. 

Merci à Sandra Saint-Aimé, sexologue-clinicienne, et Présidente du Syndicat National des Sexologues-Cliniciens.