Les femmes ont un orgasme grâce à leur point G

Les femmes ont un orgasme grâce à leur point G © Andriy Popov - 123RF
Faux. Les chercheurs sont très intrigués par cette zone popularisée par l'obstétricien Ernst Gräfenberg dans les années 50, le premier à avoir parlé du point G comme étant le déclencheur du plaisir chez la femme. Une étude réalisée en 2010 sur plus de 1 800 femmes, jumelles monozygotes (dites vraies jumelles) et dizigotes (fausses jumelles), a montré des résultats intéressants. Les "vraies" jumelles ayant le même patrimoine génétique, les prédispositions au point G sont donc similaires. Pourtant, les résultats ont montré que les "vraies" jumelles sont aussi nombreuses que les "fausses" jumelles à avoir trouvé leur point G. Les responsables de l'étude en ont conclu que le point G est totalement subjectif et que son existence ne peut pas être démontrée anatomiquement.