VIDEO

Drainante et diurétique, voici la meilleure huile essentielle contre la rétention d'eau

Elle désengorge les tissus et aide à diminuer l'œdème.

La rétention d'eau se caractérise par l'accumulation d'eau au sein des tissus. Au lieu d'évacuer les liquides vers les reins, l'organisme les retient, ce qui entraîne un gonflement d'une ou plusieurs parties du corps. Ce phénomène peut être lié à une consommation excessive de sel et de sucres, à un déséquilibre hormonal, au manque d'activité physique, au stress, à la prise de certains médicaments ou encore à une mauvaise circulation sanguine. Pour lutter contre la rétention d'eau, il faut augmenter sa consommation d'eau quotidiennement afin de relancer les reins et bouger le plus possible. Le port de bas de contention se révèle également très efficace pour activer la circulation sanguine et limiter l'œdème. Sans oublier l'aromathérapie qui peut offrir de bons résultats. 

Côté huile essentielle, le Dr Aude Maillard, pharmacienne spécialisée dans l'aromathérapie scientifique et médicale, nous recommande d'utiliser celle de livèche racine. Stimulante rénale et diurétique, elle draine l'eau qui se trouve en excès dans les tissus. "Elle possède des molécules aromatiques rares appelées "phtalides" qui ont la propriété de detoxifier l'organisme de manière très efficace et profonde. Elles vont soutenir le travail du foie et du rein, les deux organes maîtres du métabolisme qui contribuent à une meilleure détoxification des toxines et par conséquent, un meilleur drainage de l'organisme" explique la spécialiste. L'HE de livèche est aussi intéressante pour réguler le comportement alimentaire et apporter un rééquilibrage nerveux car elle est revitalisante nerveuse.

"La pression aromatique va drainer les fluides"

Pour l'utiliser, mélanger 1 à 2 gouttes dans une petite cuillère avec un peu d'huile végétale (olive ou colza par exemple). À avaler 2 fois par jour en buvant au moins 1,5 L d'eau pour faciliter le travail de cette huile essentielle au niveau du rein et favoriser le drainage. "La pression aromatique va aller chercher les fluides qui stagnent et les drainer" détaille l'aromatologue. Il est aussi primordial de bouger pendant cette cure de livèche (marche, Pilates, yoga, natation) parce que l'activité physique contribue au drainage des fluides par une activation du système lymphatique. La livèche étant fluidifiante sanguine, elle est déconseillée aux personnes souffrant de troubles de la coagulation ou sous traitement anticoagulant.

Pour un meilleur résultat, l'experte nous conseille d'associer la prise de l'huile essentielle à un massage avec de l'huile essentielle de cyprès de Provence, une décongestionnante veineuse et lymphatique qui participe à diminuer l'œdème. Le cyprès est aussi anti-inflammatoire ce qui va améliorer le confort des jambes qui peuvent être sensibles voire douloureuses. "En pratique, il est possible de masser certaines zones précises, notamment le contour des malléoles qui sont des zones de rétention d'eau, et masser le dessus des pieds jusqu'à ce que les métatarses soient visibles" précise la spécialiste. Pour chaque jambe, diluer 3 gouttes d'HE de cyprès de Provence dans une huile végétale de calophyllum, une tonique circulatoire et fluidifiante sanguine. Attention : "Le cyprès de Provence est hormone-like, il est donc déconseillé aux femmes qui ont des pathologies oestrogénodépendantes (cancer du sein, cancer de l'endomètre, cancer des ovaires, endométriose, mastose et fibrome)."

Merci au Dr Aude Maillard, pharmacienne spécialisée dans l'aromathérapie scientifique et médicale, auteure du Grand guide de l'aromathérapie (Éd. J'ai Lu)