Automédication : plus utilisée par les femmes que par les hommes

Un sondage montre que 8 Français sur 10 ont recours à l'automédication. Parmi eux, 85% des femmes ne passent par la "case médecin". Pourquoi ? Quels produits achètent-elles en direct ?

Automédication : plus utilisée par les femmes que par les hommes
© Puhhha - 123RF

80%. C'est le pourcentage de Français déclarant avoir acheté des produits d'automédication en 2018, c'est-à-dire des médicaments en vente libre dans les pharmacies et qui ne nécessitent pas de prescription médicale. Selon un sondage réalisé par Harris Interactive pour l'Association française de l'industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (Afipa), 85 % des femmes en achètent contre 75 % des hommes. Par ailleurs, cette pratique est marquée par une forte saisonnalité : elle s'avère bien plus courante en hiver (79 %) qu'au printemps (40 %) ou en été (49 %). Très probablement en raison des pics de virus pendant les saisons froides (grippe, gastro-entérite...).

90 % des Français demandent conseil à leur pharmacien

Par définition, ces utilisateurs ne sollicitent pas leur médecin avant de prendre un produit d'automédication. Toutefois, ils sont 63 % à demander l'avis de leur entourage et 43 % à consulter des sites spécialisés dans le domaine de la santé. Les infos qui les intéressent le plus : les effets indésirables et les interactions possibles. Pratiquement tous les Français ayant recours à l'automédication demandent conseil à leur pharmacien pour choisir le médicament qui convient le mieux à leur situation. Des conseils attendus pour conforter leur choix ou pour pallier à un manque de connaissance médicale. 

Les produits d'automédication, utilisés pour les problèmes de santé bénins

Les Français restent mesurés et ont conscience que les produits d'automédication ne sont réservés que pour certaines affections bénignes comme des maux de tête, un état grippal ou encore, des maux de gorge. Ils utilisent ces produits la plupart du temps pour des situations qu'ils ont déjà connues et principalement au début des symptômes. 7 Français sur 10 considèrent d'ailleurs que consommer des médicaments d'une ancienne prescription médicale est de l'automédication. 

Les produits d'automédication les plus consommés sont :

  • Les vitamines (56%)
  • Les médicaments non remboursés par la Sécurité sociale (53%)
  • Les compléments alimentaires (48%)
  • Les produits de premier secours (42%)
  • Les produits de naturopathie et de phytothérapie (40%)

"L'automédication permet de gagner du temps"

Pour 8 Français sur 10, l'avantage principal de l'automédication est sa facilité d'accès. Cette pratique leur permet ainsi de "gagner du temps". Par ailleurs, ce qui motive les Français à recourir à l'automédication est l'efficacité des produits et la simplicité de traitement. Enfin, 43% des sondés estiment que l'automédication est utile pour réduire les dépenses publiques de santé. 

© Harris Interactive pour Afipa
L'automédication, c'est quoi ? L'automédication consiste à se rendre en pharmacie pour acheter des médicaments sans bénéficier au préalable d'un avis médical. Toutefois, les utilisateurs de cette pratique peuvent demander l'aide et les conseils de leur pharmacien. A noter que les produits d'automédication sont dûment autorisés et bénéficient d'une autorisation de mise sur le marché.

Source : Sondage Harris Interactive pour Afipa, réalisé en ligne auprès d'un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population, en 2 temps (30 août-5 septembre 2018 et 13-15 février 2019). 

Lire aussi :

Automédication : plus utilisée par les femmes que par les hommes
Automédication : plus utilisée par les femmes que par les hommes

80%. C'est le pourcentage de Français déclarant avoir acheté des produits d'automédication en 2018 , c'est-à-dire des médicaments en vente libre dans les pharmacies et qui ne nécessitent pas de prescription médicale. Selon un sondage...