Maladie du pénis : les symptômes qui doivent alerter

Les maladies du pénis, également appelé "verge" sont très diverses. Tout changement au niveau du sexe masculin, au repos ou en érection, doit amener à consulter pour trouver la cause et mettre en place un traitement. Le point sur les signes qui doivent alerter.

Définition

Par maladies du pénis, on entend les pathologies pouvant toucher la verge, le fourreau de la verge, le gland, le prépuce. "Il faut distinguer les maladies du pénis à l'état flaccide ou au repos et celles du pénis en érection" informe le Dr Vincent Hupertan, urologue, andrologue, sexologue, membre du Comité d'andrologie et de médecine sexuelle de l'Association française d'urologie (AFU). 

Les maladies du pénis au repos

Les pathologies du pénis au repos sont généralement des affections cutanées ou les dermatoses, inflammatoires (eczéma, psoriasis lichen scléro-atrophique...), des infections bactériennes, virales ou fongiques (balanite, syphilis qui est en recrudescence, herpès, condylomes dus à une infection à HPV, candidose...) " décrit le Dr Hupertan. 

Le pénis peut aussi présenter un phimosis (congénital ou acquis), impossibilité de retrousser le prépuce sur le gland, ou un paraphimosis (une urgence chirurgical), en serrant le gland au niveau de sa base par le prépuce tel un anneau. On peut noter le frein de pénis qui peut se rompre au décours d'un rapport.

"Le cancer du pénis est exceptionnel"

Les maladies du pénis en érection

Les maladies du pénis peuvent concerner le pénis en érection. Il peut alors y avoir un problème de rigidité, de rectitude ou de longueur. "Si les troubles de l'érection prédominent de loin, la maladie de Lapeyronie est psychologiquement et physiquement dévastatrice" indique le Dr Hupertan. Cette pathologie est beaucoup plus fréquente qu'on ne le pensait et méconnue. "Cette déformation acquise du pénis en érection (coudure du pénis) est due à l'apparition d'une plaque ou cicatrice au niveau du corps caverneux. Celle-ci entraîne une déformation du pénis en érection car le côté présentant la plaque est moins élastique" explique-t-il. L'âge moyen de la maladie de Lapeyronie est de 50 ans mais elle peut survenir plus tôt. "La perte de longueur lors de l'érection peut être liée à un diabète, une carence hormonale, à une chirurgie du cancer de la prostate"  informe le Dr Hupertan.

  • Enfin, les maladies du pénis peuvent être des pathologies de l'urètre : urétrite, infections bactériennes ou virales, infections sexuellement transmissibles, rétrécissements urétraux...
  • "Le cancer du pénis, lié aux Human Papillomavirus (HPV) est très exceptionnel" indique le Dr Vincent Hupertan.

L'appareil reproducteur de l'homme en images

appareil reproducteur homme pénis image
© 123RF- gdmohamed

Symptômes d'alerte : boutons, écoulement, douleur...

Les manifestations cliniques dépendront de la maladie causale.

  • Elles peuvent se traduire par une lésion cutanée, sous la forme d'une éruption ou d'un "bouton" en cas d'infection sexuellement transmissible (condylome) ou de mycose et par démangeaisons associées.
  • L'ulcération doit faire penser au syphilis ou au herpes.
  • "Les signes d'alerte peuvent être également un écoulement, des dépôts blanchâtres, une gêne ou brûlures urinaires plus rarement une odeur."
  • Une maladie du pénis peut aussi être caractérisée par une impossibilité de décalotter le gland en cas de phimosis, ou une contraction du gland au niveau de sa base par le prépuce en cas de paraphimosis.
  • Autres symptômes possibles : une courbure de la verge en érection, une perte de rigidité, de rectitude ou de longueur au moment de l'érection... "Lorsque la plaque de la maladie de Lapeyronie apparaît sur le corps caverneux, la verge peut être douloureuse" précise le Dr Hupertan.

Quels examens peut-on faire au niveau du pénis ?

"Le diagnostic des maladies du pénis est essentiellement clinique" informe ce spécialiste.

Le médecin observe dans un premier temps les signes physiques tout en interrogeant le patient sur son hygiène de vie, ses habitudes et ses antécédents familiaux sans oublier sa sexualité et les conduites à risque.

S'il soupçonne une infection sexuellement transmissible, un prélèvement de la lésion peut être réalisé. "Si des lésions planes du HPV sont suspectées, une péniscopie (examen avec un colposcope ou loupe grossissante, des organes génitaux et de la région périanale) avec application d'acide acétique diluée peut être réalisée" indique le Dr Hupertan.

"Une échographie peut être effectuée en cas de soupçon de la maladie de Lapeyronie, ou plus rarement un IRM ou un échodoppler pour voir la qualité des artères en cas de troubles de l'érection" informe-t-il.

Les traitements possibles au niveau du pénis

Les traitements dépendent de la cause de la maladie affectant la verge : le traitement de l'infection, ou du mécanisme à l'origine des symptômes.

Infections, condylomes; eczéma : "Les infections bactériennes ou fongiques dont traitées avec des anti-infectieux, des anti-mycosiques, les condylomes par laser, cryothérapie ou application de crème à base d'Imiquimod (Aldara). Les maladies dermatologiques de type eczéma, psoriasis ou lichen se soignent avec l'application de dermocorticoïdes " indique le Dr Hupertan.

Phimosis : Le phimosis donne lieu à une intervention chirurgicale : plastie du prépuce (posthoplastie) ou posthectomie (circoncision médicale).

Les troubles de l'érection sont traités avec des médicaments de l'érection, parfois de la chirurgie.

Quant à la maladie de Lapeyronie, il y avait jusqu'à présent peu de traitement efficace. "Depuis deux ans, un traitement révolutionnaire est disponible en France, fait savoir le Pr Hupertan. C'est une collagénase, une enzyme, qui, injectée au niveau de la plaque, va la dissoudre partiellement. Ces injections permettent de récupérer de la longueur et d'avoir un peu moins d'inclinaison. Mais c'est un traitement coûteux et peu d'urologues sont accrédités pour le faire" développe-t-il. Un autre traitement récent, par ondes de choc de faible intensité, a un effet anti-douleur et stabilise la plaque ce qui permet d'améliorer la déformation. Un traitement de correction chirurgicale peut être entrepris pour redresser la verge en érection.

Merci au Dr Vincent Hupertan, urologue, andrologue, sexologue, membre du Comité d'andrologie et de médecine sexuelle de l'AFU. 

Maladie du pénis : les symptômes qui doivent alerter
Maladie du pénis : les symptômes qui doivent alerter

Sommaire Définition • Maladies du pénis au repos • Maladies du pénis en érection Appareil reproducteur de l'homme : photo Symptômes d'alerte Les examens du pénis Les traitements du pénis • Eczéma, condylome, infection...