Cannabis thérapeutique : l'Assemblée nationale autorise son usage

L'Assemblée nationale vient d'autoriser une expérimentation du cannabis médical pour 2 ans. Certains patients souffrant de douleurs neuropathiques, liées au cancer ou à la sclérose en plaques pourront en bénéficier.

Cannabis thérapeutique : l'Assemblée nationale autorise son usage
© mineko80 - 123RF

[Mis à jour le 25 octobre 2019 à 14h19] L'Assemblée nationale autorise, vendredi 25 octobre 2019, une expérimentation de l'usage médical du cannabis. Le vote fait suite à un amendement proposé par Olivier Véran, député La République en marche et neurologue de profession, dans le cadre du projet de loi de budget de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2020. Cette expérimentation, à laquelle l'Agence natinale de sécurité du médicament (ANSM) s'est montrée favorable en juillet 2019, pourrait débuter en janvier 2020 et durer 2 ans. Ensuite, des évaluations détermineront si l'utilisation du cannabis thérapeutique est pertinente ou pas. 

"C'est une solution encadrée qui apaise certains maux que des traitements classiques ne soulagent plus."

L'usage du cannabis thérapeutique sera testé sur 3 000 patients volontaires en "impasse thérapeutique", c'est-à-dire pour lesquels les traitements classiques n'ont pas ou plus d'effet. Ces patients pourront inhaler la substance (huile, fleurs séchées) ou l'ingérer (solutions buvables, gouttes ou capsules d'huile). Les médecins et les pharmaciens participant à l'expérimentation devront suivre une formation en ligne. "Cet amendement visera à expérimenter l'impact positif et les éventuels effets indésirables des dérivés du cannabis (…) sur un certain nombre de pathologies de patients telle que les douleurs neuropathiques, la spasticité musculaire ou encore les douleurs liées au cancer. C'est une solution encadrée qui apaise certains maux que des traitements classiques ne soulagent plus." précise Olivier Véran devant l'Assemblée nationale.

Cannabis thérapeutique : dans quelles situations ?

Depuis le 10 septembre 2018, un Comité Scientifique Spécialisé Temporaire (CSST), mis en place par l'ANSM, s'est réuni à trois reprises afin d'évaluer "la pertinence et la faisabilité de la mise à disposition du cannabis thérapeutique en France". Selon ces experts, le cannabis thérapeutique aurait un intérêt thérapeutique :

  • pour des patients souffrant de douleurs et réfractaires aux thérapies, médicamenteuses ou non, accessibles sur le marché ;
  • dans certaines formes d'épilepsie sévères et pharmacorésistantes ;
  • dans le cadre des soins de support en oncologie (spécialité médicale qui s'intéresse aux tumeurs cancéreuses) ;
  • dans les situations palliatives ;
  • dans la spasticité douloureuse (raideurs et contractions musculaires) de la sclérose en plaques ;
  • dans certaines douleurs liées au cancer, à ses traitements ou à ses complications. 

Ces situations concerneraient entre 300 000 et un million de personnes en France, selon les chiffres des associations de patients. L'usage de cette plante à visée thérapeutique nécessitera un avis médical et une ordonnance. Rappelons que l'usage thérapeutique est autorisé en Suisse, au Canada, en Allemagne, au Pays ou encore, en Norvège. En France, la décision ne sera définitive qu'après l'adoption du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2020. et son examen par le Sénat. 

Cannabis thérapeutique : l'Assemblée nationale autorise son usage
Cannabis thérapeutique : l'Assemblée nationale autorise son usage

[Mis à jour le 25 octobre 2019 à 14h19]  L'Assemblée nationale autorise, vendredi 25 octobre 2019, une expérimentation de l'usage médical du cannabis . Le vote fait suite à un amendement proposé par Olivier Véran, député La République en...