Lunettes, prothèses dentaires et auditives : intégralement remboursées ?

Un décret sur le remboursement intégral par la Sécurité sociale et les complémentaires santé de certaines lunettes et prothèses dentaires ou auditives est paru le samedi 12 janvier au Journal officiel. Qui est concerné ?

Lunettes, prothèses dentaires et auditives : intégralement remboursées ?
© Tyler Olson - 123RF

Dans sa campagne, le président de la République Emmanuel Macron avait promis de rembourser intégralement certains équipements optiques, et certaines prothèses dentaires et auditives. Cette mesure avait officiellement été votée par le Parlement en 2018 et devait se mettre en place progressivement. Quelques semaines plus tard soit ce samedi 12 janvier 2019, un décret est paru au Journal officiel. Ce texte réglementaire dresse la liste de "certains équipements d'optique, aides auditives et soins prothétiques dentaires" pour lesquels sera garanti "un accès sans reste à charge". Autrement dit, le reste à charge zéro (c'est-à-dire le remboursement intégral par la Sécurité sociale et les complémentaires santé) ne s'appliquera pas à tous les équipements optiques, dentaires (prothèse, dentier, bridge) et auditifs, mais seulement à une partie d'entre eux, mentionnés dans ce décret. Ces équipements devront aussi respecter les "tarifs plafonds". L'objectif de cette réforme ? Limiter le renoncement aux soins et proposer aux Français un panier pris en charge à 100% d'un certain nombre d'équipements. 

Pour qui ? Selon le décret, ce reste à charge zéro concerne tous les assurés, mais ne "s'applique qu'aux contrats souscrits ou renouvelés à compter du 1er janvier 2020 pour les dispositions relatives à l'optique et au dentaire et à compter du 1er janvier 2021 pour les dispositions relatives aux aides auditives". Et afin de s'assurer de "la bonne mise en oeuvre de la réforme de la prise en charge des prestations et équipements dentaires, d'optique médicale et d'audiologie", "un comité de suivi" a ainsi été créé et remplacera désormais l'Observatoire des prix et de la prise en charge en optique médicale. Tous les deux ans, il aura pour rôle de remettre, aux ministres en charge de la santé et de la Sécurité sociale, un rapport sur les pratiques observées et si nécessaire des préconisations. 

Reste à charge zéro : qu'est-ce que c'est ? Le reste à charge correspond au montant qu'il reste à payer après le remboursement de la Sécurité sociale et de la mutuelle. Ainsi, un reste à charge zéro (aussi défini par "RAC 0" ou "100% santé") signifie que, pour l'achat d'une paire de lunettes, d'une prothèse dentaire ou auditive parmi la liste des équipements concernés, la Sécurité sociale, ainsi que la complémentaire santé prendront en charge le remboursement intégral du produit, sans que l'assuré n'ait besoin de compléter. 

Lire aussi :