Deltacron : le "nouveau" variant Covid à écarter ?

Une combinaison du variant Delta et Omicron baptisé "Deltacron" a été identifiée par des scientifiques de l'Université de Chypre. Pour le Pr Arnaud Fontanet de l'Institut Pasteur, il s'agit d'une "erreur de contamination" en laboratoire à "écarter".

Deltacron : le "nouveau" variant Covid à écarter ?
© 123rfkadmy

[Mise à jour le 10 janvier 2022 à 19h40] Après le variant Delta et le variant Omicron, voilà le Deltacron. Une fake news ou un nouveau variant du coronavirus à surveiller de près ? Pour le Pr Arnaud Fontanet de l'Institut Pasteur, invité sur BFM-TV le 10 janvier, il s'agit d'une "erreur de contamination" à "écarter".

C'est quoi le Deltacron ?

Vendredi 7 janvier, Leondios Kostrikis, professeur du Département des sciences biologiques de l'Université de Chypre, annonce la découverte d'un nouveau variant considéré comme une combinaison du variant Delta et du variant Omicron qu'il appelle "Deltacron". Avec son équipe, ils ont identifié 25 cas de Deltacron dont les séquences ont été envoyées à la base de données internationales Gisaid le 7 janvier.

Faut-il s'inquiéter ?

"Nous verrons à l'avenir si cette souche est plus pathologique ou plus contagieuse ou si elle l'emportera" sur Delta et Omicron, a déclaré Leondios Kostrikis sur le site anglais Bloomberg. Pour le Pr Arnaud Fontanet, invité de BFM-TV le 10 janvier,  il s'agit d'une "erreur de contamination" (en laboratoire, ndlr) à "écarter". Un  avis que partage le virologue Tom Peacock de l'Imperial College de Londres sur Twitter : "Beaucoup de rapports de séquences Omicron portent des mutations de type Delta (par exemple P681R ou L452R). Les séquences chypriotes " Deltacron " semblent être assez clairement une contamination. Il n'y a encore aucun signal clair de quelque chose de réel ou de méchant". Il rappelle par ailleurs que des chercheurs au Japon ont mis en évidence en octobre 2021 une recombinaison des variants Alpha et Delta. Samedi 8 janvier, le ministre de la Santé de Chypre, Michael Hadjipantela, a déclaré que Deltacron n'était pas à craindre "puisqu'il s'agissait d'une combinaison de deux mutations qui existaient déjà à Chypre" rapporte le site In-Cyprus.com. Le Dr Krutika Kuppalli de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a carrément indiqué sur Twitter le 9 janvier qu' "il n'y a pas de Deltacron" : "Omicron et Delta n'ont pas formé une super variante. Il s'agit probablement d'une contamination en laboratoire de fragments d'Omicron dans un échantillon de Delta."