Poissons panés : que contiennent-ils vraiment ?

Une enquête de l'association CLCV menée sur 42 poissons panés révèlent des disparités selon les marques et les produits non ciblés ou à destination des enfants. Trop sucrés, trop riches en additifs... Voici ceux à privilégier ou à éviter.

Poissons panés : que contiennent-ils vraiment ?
© 123RF-foodandmore

Le poisson pané, les petits en raffolent... et les grands aussi (il faut l'avouer !). Mais comment bien le choisir ? Une enquête publiée par l'association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV) le 21 mars 2019 aide y voir plus clair. Analyse de l"emballage, de la composition, des signes de qualité... Au total, 42 produits vendus dans les rayons surgelés et frais de 8 enseignes (Carrefour, Intermarché, Franprix, Lidl, Monoprix, Auchan, Casino, Picard) ont été passés au crible. Verdict ?

  • La quantité de poisson est insuffisante dans les poissons panés : 1 produit sur 3 contient moins de 65% de poisson.
  • Pour les produits contenant de la chair et non du filet, le pourcentage de poisson est bien plus faible dans la recette.
  • 90% des produits n'indiquent pas la méthode de pêche et 2/3 ne donnent pas l'origine géographique.
  • 21 % des produits contiennent des arômes et 52 % des additifs (avec une moyenne de 3,7 additifs par produits). Parmi les additifs retrouvés : des agents texturants comme les amidons, les fécules, le gluten.
  • 38 % des produits ont des sucres ajoutés.

Les poissons panés pour enfants sont de moins bonne qualité""

  • Les poissons panés pour enfants contiennent moins de poissons que ceux non ciblés (59% vs 65%). Le poisson s'y présente plus souvent sous forme de chair et non de filet. "De manière générale, la qualité nutritionnelle des produits ciblés enfants est moins bonne que celle des produits non ciblés. En moyenne, ils sont 10 % plus énergétiques, 14 % plus gras et 17 % plus salés que les produits non ciblés. Ils sont aussi moins bien notés par le Nutri-Score : seuls 17 % sont notés A contre 53 % pour les produits non ciblés" , indiquent les auteurs des tests.
  • Les produits frais ont une légère tendance à contenir plus d'additifs que les surgelés.

Les bons... et les mauvais élèves

Différentes types de poissons panés ont été analysés comme des croquettes de poissons, des nuggets, des filets meunières ou encore des poissons type "Fish and Chips". 

Parmi les poissons panés conseillés

  • Les bâtonnets de colin d'Alaska de Odyssée les p'tits Prods, la seule référence de l'échantillon à ne contenir comme ingrédients que "poisson, farine de blé, eau, huile de colza, sel et épices".
  • Les filets de cabillaud panés Carrefour sans additifs, ni sucres ajoutés ni arômes.

Parmi les poissons panés à éviter 

  • Les meunières de la marque Lidl qui contiennent le plus d'additifs.
  • Les croquettes de poissons sont les produits contenant le moins de poissons et globalement ayant une moins bonne qualité nutritionnelle.
  • Les Colin d'Alaska façon fish and chips de Findus très caloriques et salés.
  • Les filets de limande du nord de Cité marine contiennent beaucoup trop de sel (1.41 g pour 100 g).

En conclusion, les auteurs de l'analyse recommandent d'éviter les produits indiquant "préparations à base de" dans la liste des ingrédients et de privilégier les filets (surtout quand il s'agit de produits pour enfants). De manière générale, la consommation d'aliments frits comme les poissons panés doit rester modérée et exceptionnelle notamment à cause de leur richesse en gras et en acrylamide (composant se formant lors de la cuisson par friture et qui peut avoir des effets cancérogènes à hautes doses).

Poissons panés : que contiennent-ils vraiment ?
Poissons panés : que contiennent-ils vraiment ?

Le poisson pané, les petits en raffolent... et les grands aussi (il faut l'avouer !). Mais comment bien le choisir ? Une enquête publiée par l'association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV) le 21 mars 2019 aide y voir...