Le gouvernement s'attaque au binge drinking

Marisol Touraine présente ce mercredi son projet de loi de santé. Parmi les mesures annoncées, l'instauration du paquet de cigarettes neutre, l'interdiction de vapoter dans les lieux publics ou encore la généralisation du tiers payant. Et des mesures pour lutter contre l'alcool des jeunes.

Le gouvernement s'attaque au binge drinking
© AFP

La ministre de la Santé présente ce mercredi son texte de projet de loi de santé en Conseil des ministres. Un plan ambitieux, dont les principales lignes avaient été dévoilées en juin dernier. Au programme, une série de mesures destinées à réduire les inégalités dans l'accès aux soins, à améliorer la prévention et à renforcer les droits des malades.

Sanctionner le binge drinking. "Nous devons mieux protéger notre jeunesse contre les addictions", avait déclaré Marisol Touraine en juin dernier. Entre l'arrivée du paquet de cigarettes neutre et l'interdiction de fumer en voiture en présence d'enfants de moins de 12 ans, la ministre avait clairement opté pour un plan anti-tabac ciblé "jeunes". "Je n'accepte pas que l'adolescence soit si souvent l'âge de l'entrée dans le tabac. A 17 ans, un jeune sur trois fume tous les jours ; un sur deux en mourra ", avait-elle encore martelé. Autre fléau contre lequel la ministre souhaite protéger les jeunes : les séances d'alcoolisation excessive, plus connues sous le terme de "binge drinking". Autrement dit : boire le plus possible et le plus vite possible. A 17 ans encore, c'est, en effet, un jeune sur deux qui est concerné par cette "mode". Pour lutter contre l'alcool chez les jeunes, le gouvernement veut donc sanctionner les personnes qui les incitent à s'alcooliser lors de soirées étudiantes de bizutage par exemple. Le texte de loi introduit, de plus, une infraction spécifique pour le binge drinking punie de 15 000 euros d'amende et d'un an de prison. La vente de certains produits favorisant la consommation d'alcool chez les jeunes (t-shirts, coques de téléphone, etc.) sera par ailleurs interdite. "Il sera désormais interdit de vendre des produits qui rendent sympathique l'alcool" a précisé Marisol Touraine au micro d'Europe 1, quelques heures avant la présentation du projet de loi santé en Conseil des ministres.

Généralisation du tiers payant, médecin traitant pour les enfants... Autre mesure relancée par le projet de santé, la mise en place du dossier médical personnel. Mais aussi la généralisation du tiers payant pour réduire les inégalités d'accès aux soins. Ainsi les bénéficiaires de l'aide à la complémentaire santé seront dispensés, dès l'année prochaine, d'avancer les frais de consultation. Et après les plus modestes, la mesure devrait être étendue à tous les assurés d'ici 2017. Le texte de loi prévoit par ailleurs de modifier le parcours de soin des mineurs âgés de 0 à 16 ans. Les parents seront donc dans l'obligation de choisir un médecin traitant pour leur progéniture, qu'il s'agisse d'un généraliste ou d'un pédiatre. Une idée, loin de faire l'unanimité, tant du côté des parents que du côté des médecins.

Lire aussi

Le gouvernement s'attaque au binge drinking
Le gouvernement s'attaque au binge drinking

La ministre de la Santé présente ce mercredi son texte de projet de loi de santé en Conseil des ministres. Un plan ambitieux, dont les principales lignes avaient été dévoilées en juin dernier . Au programme, une série de mesures destinées à réduire...