Suspicion d'un cas de grippe aviaire en Moselle

Selon le ministère de l'Agriculture, le virus hautement pathogène H5N1, responsable de l'influenza aviaire, pourrait être à l'origine du décès de trois cygnes, trouvés près de l'étang d'Assenoncourt, en Moselle. Des analyses de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits alimentaires, qui seront publiées ce jeudi, permettront de confirmer ou d'infirmer ce premier diagnostic. En attendant, la préfecture de Moselle a mis en place les mesures de précaution prévues dans un tel cas. Dans un rayon de 15 km, renforcement de la surveillance des oiseaux sauvages, confinement des oiseaux captifs et interdiction de chasser. Dans un rayon de 1 km autour de l'étang, les animaux domestiques ne doivent pas se promener seuls.

Suspicion d'un cas de grippe aviaire en Moselle
Suspicion d'un cas de grippe aviaire en Moselle

Selon le ministère de l'Agriculture, le virus hautement pathogène H5N1, responsable de l'influenza aviaire, pourrait être à l'origine du décès de trois cygnes, trouvés près de l'étang d'Assenoncourt, en Moselle. Des analyses de...