Un vaccin contre la dépendance tabagique

Les deux laboratoires GlaxoSmithKline Biologicals SA (GSK) et Nabi Biopharmaceuticals ont annoncé le 16 novembre la commercialisation prochaine d'un vaccin pour traiter la dépendance à la nicotine et même prévenir les rechutes suite à l'arrêt du tabac. Le vaccin, appelé NicVAX®, sera commercialisé dans le monde entier et dans un premier temps uniquement par GSK. Le vaccin est actuellement en phase III (tests sur volontaires).
Le tabagisme est la principale cause de décès dits évitables dans le monde avec près de 5,4 millions de morts par an imputables au tabac. On estime le nombre de fumeurs dans le monde à plus d'1,2 milliard, ce qui représente un marché très important pour un laboratoire pharmaceutique, d'autant qu'il ne s'agit pas de personnes malades mais qui souhaitent arrêter de fumer.
NicVAX® fonctionne comme tous les vaccins, en stimulant le système immunitaire pour qu'il produise des anticorps. Les anticorps produits se lient à la nicotine, qui devient trop grosse pour traverser la barrière sang-cerveau et ne peut donc plus procurer la sensation de plaisir éprouvée habituellement. En effet, la nicotine ne pouvant entrer dans le cerveau, elle ne peut pas atteindre les récepteurs et donc faire son effet. C'est parce qu'il a recours au système immunitaire pour agir que les laboratoires pensent que le vaccin serait efficace en cas de rechute puisque les anticorps de longue durée seraient à nouveau produits en présence de nicotine et empêcheraient l'effet de la nicotine.

Pour en savoir plus sur l'arrêt du tabac, lire notre dossier.  

Pour évaluer votre dépendance au tabac, faites le test de Fagerström 

Source : GSK

Un vaccin contre la dépendance tabagique
Un vaccin contre la dépendance tabagique

Les deux laboratoires GlaxoSmithKline Biologicals SA (GSK) et Nabi Biopharmaceuticals ont annoncé le 16 novembre la commercialisation prochaine d'un vaccin pour traiter la dépendance à la nicotine et même prévenir les rechutes suite à l'arrêt...