Quotient intellectuel (QI) : définition, moyen, test, maximum

Le Quotient Intellectuel ou QI, est un test qui "mesure" de façon chiffrée l'intelligence d'une personne selon âge. Attention, cette méthode a ses limites. Quel test pour le calculer ? Quel est le QI moyen ? Faible ? Elevé ? Réponses avec Uliana Borzova, psychologue cognitiviste et neuropsychologue.

Quotient intellectuel (QI) : définition, moyen, test, maximum
© jopanuwatd - 123RF

Définition : qu'est-ce que le quotient intellectuel (QI) ? 

"Le QI est le score qu'on obtient à un test psychométrique qui a pour objectif de donner une indication chiffrée de l'intelligence de la personne vis-à-vis de son groupe d'âge", explique Uliana Borzova, psychologue cognitiviste et neuropsychologue. Au début du XXe siècle, ce test a été conçu avec la mesure du QI pour dépister les élèves en difficulté scolaire, afin qu'ils bénéficient d'une aide adaptée en fonction de leur "âge mental""Actuellement, il est utilisé dans des cas très variés : pour connaître ses forces et ses faiblesses au niveau cognitif, aider dans le dépistage des troubles neuro-développementaux comme les troubles " dys " (ex : dyslexie, dyspraxie, etc.) ou encore émettre une hypothèse du fonctionnement à Haut Potentiel Intellectuel (HPI)", complète-t-elle. 

Test : comment calculer son QI ? 

Le calcul du QI peut être uniquement effectué par un/une psychologue formé(e) à faire passer ce type de test. "Dans la majorité des cas, ce sont des neuropsychologues ou des psychologues cognitivistes qui sont spécialisé(e)s dans ce domaine", note Uliana Borzova. "Le calcul s'effectue après la passation des subtests de l'Échelle d'Intelligence de Wechsler. Pour les enfants, c'est le WISC V qui est utilisé et pour les adultes, le WAIS IV". Ce test comporte différentes échelles avec des subtests évaluant : 

  • Les capacités de compréhension et d'expression verbale ;
  • Les capacités de compréhension et d'expression verbale avec le raisonnement catégoriel et conceptuel ; 
  • Le raisonnement sur du matériel visuel, spatial avec des capacités de raisonnement logique ; 
  • La mémoire auditive et visuelle ;
  • La vitesse de traitement des informations. 

Ce test doit se dérouler en une seule fois. Sa durée peut varier entre 1h30 et 2h30.

Le score entre 90-110 correspond à la moyenne pour le test de QI.

Quel est le QI moyen ? 

"Le score entre 90-110 correspond à la moyenne pour le test de QI. Cela veut dire que la majorité des personnes d'un groupe d'âge définit obtiennent ce résultat", observe la psychologue cognitiviste et neuropsychologue. "Il est utile de mentionner que c'est une bonne chose d'être dans la moyenne du groupe d'âge pour le test de QI", observe-t-elle. En effet, cela signifie que la personne possède toutes les capacités intellectuelles nécessaires pour être efficaces face aux exigences externes. "Cependant, il faut être vigilant à ne pas se baser que sur un seul score de QI, qui peut regrouper des résultats hétérogènes !", prévient-elle. "Plus précisément, la personne peut être très performante au niveau du langage verbal et obtenir des résultats fragiles aux subtests du raisonnement visuo-spatial. Par conséquent, le score de QI ne peut pas toujours refléter de manière juste le fonctionnement cognitif de l'individu. Il est souvent plus judicieux de regarder les scores dans les détails pour entrevoir ses forces et ses fragilités, plutôt que de se baser sur un seul résultat du QI Total".

La courbe de Gauss, c'est quoi ? 

La courbe de Gauss est une fonction mathématique (représentée par une courbe en cloche), qui illustre un résultat d'un tirage aléatoire. Par exemple dans une classe, les élèves passent un test : il y en a toujours quelques-uns qui auront de très bonnes notes, quelques élèves de très mauvaises notes et la majorité se situera autour de la moyenne de la classe. "Sur le plan du calcul statistique, le QI correspond au rang auquel se situe une personne par rapport à une population représentée par " une loi normale " sur la courbe de Gauss", explique Uliana Borzova. Les résultats pendant la phase de conception du test sont "étalonnés" afin qu'ils suivent cette courbe de Gauss, qu'on appelle également une "courbe normale". Cet étalonnage est régulièrement mis à jour, en moyenne tous les dix ans. "Il fixe la moyenne qui est égale à 100, l'écart-type fixé à 15. Par conséquent, dans une situation où la distribution des résultats est dite "normale", 68% de la population est située à un écart-type de la moyenne, et 95% de la population entre deux écarts-types", note-t-elle. 

QI bas : chiffres, que faire ? 

Le QI bas correspond au score qui se situe au-dessous de 90. 

  • Entre 80 et 90, il s'agit de la zone de la moyenne faible ;
  • Entre 70 et 80, il s'agit de la zone de la moyenne limite ;

À moins de 70, il s'agit de la zone très faible par rapport à la moyenne. "Il faut une fois de plus regarder les résultats dans les détails pour mieux comprendre quelles sont les forces et les difficultés de la personne. Cette information peut être très précieuse pour apprendre à compenser ses difficultés à travers les éléments qui fonctionnement bien, et cela à l'aide d'une psychologue", note Uliana Borzova. Si les résultats sont fragiles de manière homogène, alors il peut être utile de bénéficier d'une remédiation cognitive. "C'est une forme d'entraînement cérébrale (comme une salle de sport pour le cerveau !) où à travers des exercices ciblés la personne apprend des stratégies pour mieux mémoriser, se concentrer, s'organiser au quotidien", indique-t-elle. Le QI bas peut donner droit aux aménagements pédagogiques ou au travail, mais aussi aider la personne à orienter ses choix du métier en fonction des ressources intellectuelles qui sont mieux préservées. "C'est le cas, par exemple, si le résultat de QI présente des scores bas à l'échelle appelée " Visuo-spatiale " et les résultats dans la moyenne à l'échelle "Compréhension verbale". Dans ce cas il peut être préférable d'éviter un travail manuel qui nécessite les capacités d'analyse, d'organisation et de planification en deux et trois dimensions et plutôt privilégier un travail ou la personne peut être dans l'échange et partage au niveau du langage oral", poursuit la psychologue cognitiviste et neuropsychologue. 

QI élevé : chiffres, que faire ? 

Le QI au-dessus de 110 correspond à un score de QI élevé. 

  • Entre 110 et 120, il s'agit de la zone de la moyenne forte ;
  • Entre 120 et 130, il s'agit de la zone de la moyenne supérieure ;

Au-delà de 130, il s'agit de la zone très supérieure par rapport à la moyenne. "Tout dépend de comment la personne vit avec son fonctionnement intellectuel", précise Uliana Borzova. "Si elle ressent un décalage, une incompréhension vis-à-vis de son entourage, alors la consultation auprès d'un.e psychologue pourrait l'aider à mieux comprendre comment vivre avec ces éléments. Un accompagnement psychologique peut être utile pour que la personne apprenne à correctement réguler ses émotions qui peuvent parfois être très vives lorsque la tête tourne à mille à l'heure en raison de riches capacités intellectuelles."

Haut potentiel : quel QI ?

Le Haut Potentiel Intellectuel correspond communément au score au-dessus de 130. "Seulement 2,2% de la population obtiennent les résultats aux tests de QI qui les situent dans cette zone au niveau des scores", conclue la psychologue cognitiviste et neuropsychologue. 

Merci à Uliana Borzova, psychologue cognitiviste et neuropsychologue. 

Psycho