Hypnothérapeute : que fait-il, comment le devenir ?

Vaincre l'anxiété, se libérer d'une addiction, retrouver l'estime de soi...En convoquant notre inconscient, l'hypnothérapeute peut nous aider à surmonter nos blocages. Comment se déroule une séance d'hypnothérapie ? Comment choisir son praticien ? Réponses et conseils de Coraline Bougy, hypno-praticienne.

Hypnothérapeute : que fait-il, comment le devenir ?
© Katarzyna Bialasiewicz Photographee.eu

Définition : qu'est-ce qu'un hypnothérapeute ?

L'hypnothérapeute est un praticien qui utilise sa voix pour emmener la personne dans un état modifié de conscience, à mi-chemin entre la conscience et le sommeil. Il s'agit d'un état naturel puisqu'on le vit quotidiennement toutes les 90 minutes. Mise au point par le célèbre psychiatre américain Milton Erickson, l'hypnose ericksonienne permet de modifier la manière dont le sujet perçoit sa réalité afin de répondre à ses problématiques. "L'hypnose a mauvaise presse à cause des spectacles d'hypnose, les gens pensent qu'ils vont perdre le contrôle, regrette Coraline Bougy. Or l'hypnose n'est pas un état de perte de conscience mais un état d'hyperconscience, semblable à un état de transe. L'hypnothérapie va être orientée vers le besoin de la personne. Par exemple, si un sujet vient pour arrêter le tabac, le praticien va le questionner pour savoir quand est survenue cette addiction (deuil, divorce, rupture), essayer d'identifier le type de cigarette (est-ce une cigarette sociale, est-ce pour combler un manque, quelles sont les croyances associées à ce geste). En revanche, ce n'est pas l'hypnothérapeute qui va trouver la solution, parce que celle-ci ne peut être élaborée que sur-mesure et seule la personne et son inconscient peuvent la convoquer."

Que soigne-t-il ?

L'hypnothérapeute peut intervenir dans un grand nombre de domaines. Entre autres, la reconstruction de la confiance en soi, de l'estime de soi, la gestion de l'anxiété, de la dépression, la perte de poids, l'arrêt du tabac et autres addictions, la gestion des émotions, le traitement des phobies, des traumas, les douleurs chroniques ou encore pour surmonter un deuil ou une rupture. 

Comment devenir hypnothérapeute ? 

Plusieurs universités, associations et écoles privées proposent des formations à l'hypnose. Si la plupart sont ouvertes à un large public, d'autres sont réservées aux professionnels de santé et autres professionnels de soin qui utilisent l'hypnose dans le cadre de leur activité. En France, le terme d'hypnothérapeute est réservé au corps médical. Les autres professionnels sont des praticiens en hypnose. Parmi les écoles reconnues, citons notamment l'Institut Français d'Hypnose (IFH) ; l'Institut Français d'Hypnose Humaniste & Ericksonienne (IFHE) ou encore l'ARCHE.

Où exerce-t-il ?

Si l'hypnothérapeute exerce son métier en profession libérale, il peut également intervenir dans les entreprises, dans une clinique ou dans un hôpital public.   

Comment bien le choisir ? 

"C'est le point le plus compliqué parce qu'en hypnose, il y a une notion de confiance qui est essentielle. Il faut se renseigner sur le praticien, sur sa réputation, puis faire une première séance pour voir si la confiance s'installe", prévient la spécialiste. La formation suivie par le praticien est également un gage de qualité. Le fait que le praticien soit membre du Syndicat National des Hypnothérapeutes (SNH) témoigne de son professionnalisme.

Comment se préparer à une consultation ?

"La seule chose à faire avant une séance d'hypnose, c'est de venir sans se poser de questions et de s'autoriser à explorer son monde intérieur en toute confiance !", conseille Coraline Bougy.

Comment se déroule une séance ?

Une séance dure entre 50 et 60 minutes. La personne est assise, elle ferme les yeux. Le praticien est assis à bonne distance et la guide avec sa voix. La première étape repose sur une série de questionnements hypnotiques qui va permettre de cibler précisément le besoin de la personne. "Pendant ce questionnement, il va y avoir une induction, c'est-à-dire que la personne va commencer à entrer dans un état modifié de conscience que le praticien va amplifier par certaines techniques. Le but ? Lui permettre de mettre en place des réponses non pas conscientes mais inconscientes : une autre partie de nous-même peut alors s'exprimer puisque l'inconscient correspond à la partie de nous-même qui connaît nos valeurs, notre éducation, ce qui fait sens pour nous, etc. L'hypnothérapeute va demander à l'inconscient de mettre en place de nouvelles stratégies", détaille Coraline Bougy. 

Combien de séances faire ?

Le nombre de séances est variable selon la raison pour laquelle la personne vient consulter et sa réceptivité sur l'hypnose. Certaines problématiques peuvent se résoudre rapidement, d'autres peuvent demander davantage de temps. "Des problématiques qui ont mis des années à s'encoder dans le corps ne peuvent pas disparaître en une séance, il faut y aller par étapes, parfois les prises de conscience se font en plusieurs fois", commente notre experte. 

Prix et remboursement 

Le prix d'une séance varie d'un hypnothérapeute à l'autre. En général, il oscille entre 70 et 100€. Si le praticien est un médecin ou un psychiatre, les séances peuvent être prises en charge partiellement ou totalement. Certaines mutuelles remboursent aussi les consultations auprès des hypnothérapeutes. 

Merci à Coraline Bougy, hypno-praticienne à Issy les Moulineaux. www.coralinebougy.com 

Professionnels de santé