Anéjaculation : c'est quoi, symptômes, solutions

L'anéjaculation désigne l'incapacité pour un homme d'éjaculer malgré une stimulation et une érection adéquates. Elle peut être accompagnée ou non d'un orgasme. Quelles sont les causes de ce trouble sexuel masculine ? Que faire ? Réponses avec Cécilia Commo, sexologue clinicienne. 

Anéjaculation : c'est quoi, symptômes, solutions
© lightfieldstudios -123RF

Définition

L'anéjaculation désigne l'incapacité pour un homme d'éjaculer malgré une stimulation et une érection adéquates. On en distingue trois grands types : 

  • L'éjaculation rétrograde : le sperme remonte dans la vessie au lieu de descendre.
  • L'anéjaculation orgasmique : l'homme a un orgasme mais n'éjacule pas ou très peu. 
  • L'anéjaculation sans orgasme : pas d'orgasme ni d'émission de sperme.

Causes

Les causes de l'anéjaculation sont rarement organiques. Quand elles le sont, ce sont les conséquences d'une chirurgie de la prostate, elles peuvent également être d'origine endocriniennes. L'alcool, les antidépresseurs peuvent aussi être mis en cause dans cette impossibilité à éjaculer. "Dans la grande majorité des cas, les causes sont psychologiques. Cela peut être une fausse croyance sur le plaisir féminin (plus on fait durer la pénétration mieux c'est), une réticence inconsciente à procréer, ou encore un contrôle trop important (et donc une perte de ce contrôle) pour maîtriser son éjaculation", ajoute la sexologue clinicienne.

"Cela est vu (à tort) comme une absence de désir ou d'excitation."

Symptômes

L'anéjaculation se manifeste par l'absence d'expulsion de sperme au moment de l'orgasme. "Les consultations se font surtout parce qu'en couple, les partenaires désirent un enfant ou parce que la/le partenaire souffre du fait que son partenaire n'éjacule pas, cela est vu (à tort) comme une absence de désir ou d'excitation", précise la spécialiste.

Examens

Pour confirmer le diagnostic, on effectue un interrogatoire ainsi qu'un bilan clinique comprenant un examen des organes génitaux (uniquement fait par un médecin – Les sexologues non médecins ont interdiction de toucher leur patient), une évaluation hormonale et parfois un examen neurologique afin de vérifier la sensibilité de la zone. "Cela va nous permettre de déterminer si cette absence d'éjaculation a toujours été là ou si elle est survenue en fonction d'un contexte particulier", souligne Cécilia Commo. 

Solutions

Le traitement de l'anéjaculation passe par la thérapie : soit verbale (sexothérapie), soit par l'hypnose, soit par la transformation des schémas de réflexions (thérapies cognitivo-comportementales). Dans tous les cas, alors même que l'on en sait beaucoup sur le trouble de l'éjaculation précoce, on en sait peu sur le trouble d'une impossibilité à éjaculer. "Les traitements proposés vont de pair avec la connaissance. L'anéjaculation demande beaucoup de patience et de motivation car c'est un trouble qui ne bénéficie pas de beaucoup traitements efficaces. J'ai beaucoup d'espoir dans une thérapie qui associerait exploration psychique des croyances et une thérapie aidant à lâcher le contrôle", poursuit la sexologue. 

Merci à Cécilia Commo, sexologue clinicienne.

Santé de l'homme