Phobie de la foule : que faire ?

La phobie de la foule se manifeste dans des lieux où il y a beaucoup de monde. Quels sont les symptômes ? Que faire pour la vaincre ? Conseils du Dr Gérard Macqueron, psychiatre à Paris.

Phobie de la foule : que faire ?
© 123RF-Antonio Guillem

Nom de la phobie de la foule

La phobie de la foule est aussi dénommée Ochlophobie ("ochlo" signfie "foule" en grec).

Définition

L'ochlophobie est la peur d'être au contact de la foule. "Elle est souvent confondue avec la phobie sociale qui désigne la peur du regard et du jugement des autres, ou à l'agoraphobie qui correspond à la peur des grands espaces mais qui s'associe souvent à une peur des endroits confinés et des lieux publics avec la crainte de perdre le contrôle dans ces situations" remarque le Dr Gérard Macqueron, psychiatre à Paris.

Symptômes

L'ochlophobe redoute d'être coincé, écrasé, emporté par le mouvement de la foule. Au contact de la foule comme dans un grand magasin au moment des soldes, sur le quai du métro aux heures d'affluence ou dans une salle de concert par exemple, il est alors pris d'une véritable panique. Il ressent une sensation d'étouffement, des palpitations cardiaques, des nausées et le désir oppressant de quitter la situation pour être soulagé. "Dans les cas extrêmes, si le sujet n'arrive pas à partir ou à contrôler son angoisse, il peut imaginer que les autres lui sont hostiles, lui veulent du mal et qu'ils sont directement responsables de son mal-être" précise le psychiatre.

D'où vient cette phobie ?

L'origine de cette phobie est souvent traumatique c'est-à-dire qu'elle survient après une expérience au cours de laquelle la personne s'est sentie en danger dans la foule. "Plus rarement, elle provient d'une éducation surprotectrice et de l'absence d'expérience : la personne vivant dans un environnement clos et en famille, sortant peu et étant peu confrontée aux lieux publics éprouve ensuite la peur d'y être confrontée" ajoute le spécialiste.

Traitement : que faire, comment la vaincre ?

"Le traitement de la phobie de la foule s'appuie essentiellement sur les Thérapies Comportementales et Cognitives en travaillant sur un programme d'exposition progressive aux situations redoutées et sur les pensées erronées ou sur l'EMDR en cas de traumatisme pour diminuer la charge émotionnelle qui se réactive lors de la confrontation aux situations qui rappellent la situation traumatisante" explique le Dr Gérard Macqueron.

Merci au Dr Gérard Macqueron, psychiatre et co-auteur du livre "La timidité comment la surmonter" et de l'ouvrage collectif "Le guide de psychologie de la vie quotidienne" écrit sous la direction de Christophe André aux éditions Odile Jacob.

Psycho