Coronavirus et animaux de compagnie : les précautions recommandées

Chien, chat... Selon les connaissances actuelles, les animaux de compagnie ne transmettent pas le coronavirus. Mais les autorités de santé recommandent quand même d'adopter plusieurs précautions au quotidien. La liste.

Coronavirus et animaux de compagnie : les précautions recommandées
© Konstantin Pelikh -123RF

[Mise à jour le lundi 11 mai à 13h48] Cinq cas de chats porteurs du Covid-19 ont été détectés depuis le début de la pandémie : un à Hong Kong, un en Belgique, deux à New York et un en France. La question du risque de transmission du coronavirus Sars-CoV-2 entre l'homme et l'animal (domestique surtout) s'est posée. Dans un communiqué du 20 avril, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a rappelé que selon ses experts : l'Homme peut, dans de très rares cas, transmettre le SRAS-COV2 à certains animaux domestiques réceptifs au virus, comme les chats, les furets ou encore les hamsters mais qu'à l'inverse, les animaux domestiques ne peuvent pas transmettre le virus à l'Homme. "Ils sont ce qu'on appelle des " culs-de-sac épidémiologiques" " précise-t-elle.

Quelles précautions prendre ?

L'Anses recommande de :

  • Séparer les animaux des personnes malades ou présumées malades ;
  • Ne pas laisser l'animal lécher le visage ;
  • Se laver les mains avant et après avoir caressé un animal.

"Il n'est pas utile de laver un animal qui sort en promenade".

Ne pas laver son animal avec n'importe quoi !

Comme l'explique l'Anses, "il n'est pas utile de laver un animal qui sort en promenade". De même "tout produit qui n'est pas adapté à l'animal ne doit en aucun cas être utilisé. Il peut nuire à votre animal comme à vous et votre entourage. L'usage de produits inadaptés (eau de javel...) voire agressifs pour l'animal, peut être assimilé à une véritable maltraitance et surtout ferait souffrir votre animal sans aucun bénéfice ni pour vous ni pour lui".

Quels risques de transmission ?

Dans un communiqué du 20 avril 2020, l'Anses a confirmé qu'il n'y avait pas de rôle des animaux domestiques dans la transmission du coronavirus Sars-CoV-2 à l'homme. D'après leurs observations, ces experts indiquent que :

  • les porcs et les volailles (poulets et canards) ne sont pas réceptifs au SARS-CoV-2, dans les conditions des deux essais conduits en Chine et en  Allemagne ;
  • les chiens s'avèrent peu réceptifs au virus dans les conditions expérimentales de l'unique étude publiée par des chercheurs chinois ;
  • les jeunes chats sont réceptifs au virus, sur la base des résultats de l'unique essai expérimental disponible. Cet essai a identifié des lésions au niveau de l'appareil respiratoire consécutives à l'infection chez un jeune chat infecté et la transmission du virus à un des chats contacts (chat évoluant dans la même enceinte mais sans contact direct avec le chat infecté). Concernant le chat infecté près de Paris, l'école nationale vétérinaire de Maison-Alfort a indiqué qu'il avait probablement été contaminé par ses propriétaires. Par précaution, elle conseille de pratiquer la distanciation pour protéger l'animal en cas de sérologie positive du maître, de porter un masque en sa présence et de se laver les mains avant de le caresser.
  • le furet, dans les trois études expérimentales publiées, est réceptif au virus et développe des signes cliniques et des lésions au niveau de l'appareil respiratoire consécutives à l'infection, ainsi qu'une transmission avérée du virus aux furets contacts. Il en va de même pour le hamster.

Dans un foyer où une personne malade a le Covid-19, le risque pour les personnes vivant sous le même toit est bien plus lié aux contacts avec ce malade qu'avec l'animal de compagnie.

En période de confinement, l'animal de compagnie est bien plus un ami qu'un danger.

Source : Animaux de compagnie et Covid-19 Communiqué de l'Académie nationale de médecine 24 Mars 2020.

Covid-19