Neurones miroirs : définition, empathie, où sont-ils localisés ?

Les neurones miroirs sont des cellules du cerveau qui s'activent lorsqu'on réalise des actions simples et qu'on observe quelqu'un les réaliser. Ils jouent un rôle dans l'empathie. Comment s'activent-ils ? Quel est leur fonctionnement ? Qui les a découvert ? Les réponses avec le Dr Claire Dussaule, neurologue à Clamart.

Neurones miroirs : définition, empathie, où sont-ils localisés ?
© Matthieu - stock.adobe.com

Certaines cellules du cerveau s'activent quand on réalise une action simple et quand on observe quelqu'un la réaliser. Elles sont également à la base de la compréhension des intentions d'autrui et des mécanismes d'apprentissage par imitation. Ces neurones miroirs jouent donc un rôle dans la capacité à se mettre à la places de l'autre, ce qu'on appelle plus communément l'empathie. Les neurones miroirs permettraient à une personne de réaliser des actions simples et de comprendre ces actes en les regardant, sans avoir besoin de raisonner. C'est quoi les neurones miroirs ? Quel est leur rôle ? Qui les a découvert ? Comment s'activent-ils ?

Définition : c'est quoi les neurones miroirs ?

"Les neurones miroirs sont une catégorie de neurones du cerveau qui présentent une activité aussi bien lorsqu'un individu exécute une action que lorsqu'il observe un autre individu exécuter la même action, ou même lorsqu'il imagine une telle action, d'où le terme de miroir" selon Claire Dussaule, médecin neurologue.

Qui a découvert les neurones miroirs ?

En 1992, ils sont d'abord découvert dans le cerveau du singe par l'équipe de Giacomo Rizzolatti, directeur du département de neurosciences de la faculté de médecine de Parme.

Quel est le rôle des neurones miroirs ?

"Exécuter une action après l'avoir vue accomplie par un tiers dépend du système des neurones miroirs, autrement dit le système des neurones miroirs joue un rôle dans l'imitation en codant l'action observée en termes moteurs et en permettant ainsi sa reproduction" expliquent Giacomo Rizzolatti et Corrado Sinigaglia dans leur ouvrage "Les Neurones miroirs". Par exemple, les nouveau-nés imitent les gestes simples et les reproduisent. Les neurones miroirs remplissent également un "rôle majeur dans la reconnaissance et la compréhension du sens des actions d'autrui" autrement dit c'est la capacité de reconnaitre dans les actions d'autrui observés un type d'acte déterminé, de différencier tel ou tel type d'acte et d'utiliser cette information pour y répondre de la façon la plus appropriée. Nos comportements sociaux dépendant en grande partie de notre capacité à comprendre ce que les autres ont en tête et de nous adapter en conséquence. Dès que nous voyons quelqu'un accomplir un acte, on attribue une signification immédiate à ce dernier via le système des neurones miroirs qui permet la compréhension de la signification des intentions d'autrui. Par exemple, lorsqu'on observe quelqu'un approcher sa main d'une tasse à café, on comprend immédiatement qu'il va la saisir avec celle-ci. Enfin, les neurones miroirs jouent un rôle dans le déchiffrage et la compréhension des émotions et sentiments d'autrui. Ils permettent de se mettre à la place des autres et sont à la base de l'empathie. Par exemple, si la personne en face de moi s'énerve, je vais avoir tendance à ressentir cette colère et m'énerver aussi.

Quel lien entre les  neurones miroirs et l'empathie ?

Les neurones miroirs jouent un rôle dans le déchiffrage et la compréhension des émotions et sentiments d'autrui. Ils permettent de se mettre à la place des autres et sont à la base de l'empathie. Par exemple, si la personne en face de moi s'énerve, je vais avoir tendance à ressentir cette colère et m'énerver aussi.

Comment activer les neurones miroirs ?

"Les neurones de cette aire s'activent au cours de l'exécution de certains actes moteurs spécifiques, comme prendre, tenir ou manipuler un objet et lorsqu'on observe un autre individu exécuter une action similaire. Ils s'activent également lorsque l'action est simplement mimée" développent Giacomo Rizzolatti et Corrado Sinigaglia. La vue d'un visage exprimant du dégout ou de la tristesse induirait dans le cerveau de l'observateur une perception de l'émotion d'autrui "comme si" c'était lui même qui l'éprouvait. Le mécanisme miroir permet à notre cerveau de reconnaitre immédiatement ce que nous voyons, entendons, imaginons faire par les autres, puisqu'il déclenche les mêmes structures neurales responsables de nos actions et de nos émotions.

Où sont localisés les neurones miroirs ?

"Les neurones miroirs sont répartis en réseau : un premier dans le lobe frontal et le lobe pariétal et un autre réseau dan les cortex insulaire et frontal" précise Claire Dussaule, médecin neurologue 

Merci au Dr Claire Dussaule, médecin neurologue à Clamart.

Sources :

Le mécanisme du miroir : découvertes récentes et perspectives, Giacomo Rizzolatti et Leonardo Fogassi, 5 juin 2014, National Library of medecine.

- Les Neurones miroirs, Giacomo Rizzolatti et Corrado Sinigaglia, Odile Jacob.

Système nerveux