Trop de sucres augmente les mauvaises graisses

Une étude faite par des chercheurs en nutrition d'Atlanta démontre que les sucres ajoutés modifient aussi le bilan lipidique. Ils suggèrent une restriction de la consommation des sucres rapides en cas de problèmes de cholestérol ou de taux trop élevés de triglycérides dans le sang. Limiter les sucres aurait donc aussi une action bénéfique au plan cardio-vasculaire.Comme manger trop gras entraîne des risques de maladies cardiovasculaires (entre autres), manger trop sucré aussi. Les sucres entraînent une diminution du HDL cholestérol (le "bon cholestérol"), mais hommes et femmes ne sont pas égaux : les femmes ont par la même occasion une augmentation de leur taux de LDL cholestérol  (le "mauvais cholestérol") quand les hommes n'en ont pas.
Le principal problème que mentionnent les chercheurs est que ce sucre ajouté est très répandu dans notre alimentation alors que ses valeurs nutritionnelles sont totalement nulles. L'obésité, les caries dentaires mais aussi le diabète ont déjà rendu ces sucres impopulaires,  la découverte des méfaits sur le plan cardiovasculaire ne fait qu'accentuer l'importance de se passer des sucres ajoutés. Selon l'American Heart Association, l'apport en sucres ajoutés ne devrait pas représenter plus de 100 calories par jour pour les femmes, 150 pour les hommes.

Trop de sucres augmente les mauvaises graisses
Trop de sucres augmente les mauvaises graisses

Une étude faite par des chercheurs en nutrition d'Atlanta démontre que les sucres ajoutés modifient aussi le bilan lipidique. Ils suggèrent une restriction de la consommation des sucres rapides en cas de problèmes de cholestérol ou de taux trop...