4 femmes sur 10 sont complexées par leur vulve, pourquoi ?

Plus de 6 femmes sur 10 ne savent pas où se trouvent leur vulve et presque 4 femmes sur 10 se sentent complexées par leurs parties intimes. En cause : les diktats de la "vulve parfaite" véhiculés par la culture médiatique et la pornographie.

4 femmes sur 10 sont complexées par leur vulve, pourquoi ?
© belchonock - 123RF

62%. C'est le nombre de femmes qui ne savent pas définir correctement ce qu'est la vulve, ni même où elle se trouve exactement, selon un sondage* réalisé par Essity Intimate Survey pour la marque de protections périodiques Nana. Près de la moitié d'entre elles pensent que leur vulve n'est pas parfaite et ont déjà ressenti une gêne face à leurs parties intimes. Ces chiffres pourraient justifier l'augmentation considérable de labioplasties, opérations qui consistent à réduire les petites lèvres. 

En 2015 par exemple, 95 000 labioplasties ont été réalisées dans le monde. Or, les grandes et les petites lèvres constituent une barrière protectrice pour le vagin, le clitoris et l'urètre. Les réduire favorise le risque d'infection. Par ailleurs, l'opération comporte des risques : douleurs post-opératoires, mauvaise ou très longue cicatrisation, risques d'hémorragies, d'hématomes, de nécroses cutanées ou de lésions...

Petite, grande, poilue, épilée, foncée... Il y a autant de vulves qu'il y a de femmes !

Complexe de la vulve : le porno en cause ?

51 % des femmes interrogées pensent que l'augmentation du nombre de chirurgie de la vulve est liée aux diktats des "vulves parfaites" montrées à la télévision ou dans les vidéos pornographiques. Des vulves qui sont finalement très éloignées de la réalité. Beaucoup de femmes se font des idées et idéalisent la vulve en fonction de nouvelles normes : symétrie parfaite de la vulve, lèvres plus petites, moins gonflées et moins rouges... Une vulve "normale", esthétiquement parlant, ne veut rien dire du tout. Petite, grande, poilue, épilée, foncée... Il y a autant de vulves qu'il y a de femmes : les parties intimes sont toutes différentes, les petites lèvres peuvent être masquées par les grandes lèvres ou au contraire, les dépasser. 54 % des femmes considèrent d'ailleurs que la société exerce une pression sur l'apparence que devrait avoir leur vulve et 77 % aimeraient une meilleure représentation de la vulve dans la culture médiatique. A noter que la mode des pantalons extra-serrés, de l'épilation intégrale ou des maillots de bain très échancrés participeraient également au complexe de la vulve. 

Mais au juste, c'est quoi une vulve ? La vulve correspond à l'ensemble des organes génitaux externes de la femme. Elle est située en bas de l'abdomen, en faisant suite au pubis, et comprend les petites et les grandes lèvres, qui entourent la partie externe du clitoris, son capuchon ainsi que l'entrée du vagin et le méat urinaire. La vulve est de forme ovoïde avec une fente au milieu cachée sous la peau. La vulve a principalement une fonction sexuelle, mais joue également un rôle dans la miction grâce au méat urinaire.

Vulve-femme-schema
Vulve © Serdar çorbacı - 123RF

*Source : Étude réalisée pour Nana – Campagne Viva La Vulva - Essity Intimate Care Survey, en août 2018 en France auprès de 1 033 femmes

4 femmes sur 10 sont complexées par leur vulve, pourquoi ?
4 femmes sur 10 sont complexées par leur vulve, pourquoi ?

62%. C'est le nombre de femmes qui ne savent pas définir correctement ce qu'est la vulve, ni même où elle se trouve exactement, selon un sondage* réalisé par Essity Intimate Survey pour la marque de protections périodiques Nana. Près de la...