Ces questions gynéco qu'on n'ose pas poser

Règles abondantes, pertes blanches, comment mettre un tampon... On se sent parfois gênée d'aborder des sujets aussi intimes avec son gynécologue. Voici les réponses à ces questions, sans tabou.

Notre gynécologue a beau nous voir régulièrement dans notre plus simple appareil, nous sommes parfois gênée de lui poser certaines questions : "est-ce qu'un frottis fait mal ?", "j'ai des pertes blanches malodorantes, suis-je normale ?" ou encore "peut-on perdre un tampon dans son utérus ?". Pourtant, on peut théoriquement tout dire à un professionnel de santé, en tout cas, tout ce qui a un rapport avec la consultation gynécologique et notre vie intime. D'une part, il n'est pas là pour nous juger, mais plutôt pour nous assurer un bon suivi médical et nous conseiller dans chaque étape de notre vie de femme et d'autre part, il est tenu au secret professionnel. 

Dans tous les cas, rappelez-vous qu'un gynécologue est un professionnel de santé qui multiplie les consultations et qui a l'habitude de recevoir des dizaines de patientes. Surtout, lorsqu'il s'agit de la santé, aucune question n'est ridicule, déplacée ou absurde. Au contraire, poser ces questions peut nous permettre de mieux vivre au quotidien, d'avoir une vie sexuelle plus épanouie, de bénéficier d'une contraception adaptée voire même de détecter un éventuel problème de santé. 

Lire aussi :

Ces questions gynéco qu'on n'ose pas poser
Ces questions gynéco qu'on n'ose pas poser

Notre gynécologue a beau nous voir régulièrement dans notre plus simple appareil, nous sommes parfois gênée de lui poser certaines questions : "est-ce qu'un frottis fait mal ?", "j'ai des pertes blanches malodorantes , suis-je normale ?" ou...