Emulsifiant alimentaire : un risque plus élevé de maladie de Crohn ?

Les émulsifiants (lécithine, gomme d'acacia...) sont des additifs alimentaires présents dans les plats préparés, les glaces, les chocolats, les sauces... Des chercheurs de l'Inserm ont montré qu'ils pouvaient favoriser le développement de la maladie de Crohn ou de la rectocolite hémorragique chez certaines personnes.

Emulsifiant alimentaire : un risque plus élevé de maladie de Crohn ?
© puhhha - 123RF

Les émulsifiants alimentaires sont des additifs présents dans la fabrication des crèmes glacées, des sauces, des confiseries, du chocolat et dans de nombreux plats préparés. Sur les étiquettes, on les retrouve sous les noms de lécithine de soja (E322), lécithine de tournesol (E471), gomme d'acacia (E414), polysorbates... Dans une récente étude publiée dans la revue Cell Report le 6 octobre 2020, des chercheurs de l'Inserm, du CNRS et de Université de Paris ont montré que les émulsifiants alimentaires pouvaient avoir un impact délétère sur certaines bactéries spécifiques du microbiote intestinal, pouvant ainsi favoriser le développement de certaines pathologies comme la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique.

Définition : qu'est-ce qu'un émulsifiant alimentaire ?

Un émulsifiant permet de stabiliser une émulsion, c'est-à-dire qu'il permet de maintenir un mélange entre deux substances liquides homogène (eau et huile par exemple). Ils empêchent une sauce vinaigrette du commerce de se séparer en deux phases par exemple. Largement présents dans de nombreux produits transformés, les émulsifiants alimentaires ont pour but d'améliorer la texture, l'onctuosité et de prolonger la durée de conservation.

Quels sont les risques pour la santé ?

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs de l'Inserm, du CNRS et de Université de Paris ont travaillé à partir de deux modèles de souris : l'un sans microbiote et l'autre avec un microbiote simple comportant seulement 8 espèces de bactérie. Ils les ont colonisés avec une souche de la bactérie Escherichia coli (E. coli), associée à la maladie de Crohn. Les chercheurs se sont ensuite intéressés aux effets de deux émulsifiants alimentaires administrés suite à la colonisation des souris par la bactérie E. coli :

► En l'absence de bactérie E. coli, la consommation d'émulsifiants était inoffensive chez les souris. 

► En présence de bactérie E. coli, la consommation d'émulsifiants favorisait le développement d'une inflammation intestinale chronique (type maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique) et de dérégulations métaboliques

"Nous avons ainsi pu identifier un mécanisme par lequel les émulsifiants alimentaires peuvent favoriser l'inflammation intestinale chronique chez les personnes abritant certaines bactéries, telles que les bactéries E. coli, dans leur tractus digestif", a précisé Benoît Chassaing qui a coordonné cette étude.

Lien entre émulsifiant alimentaire et inflammation de l'intestin
Lien entre émulsifiant alimentaire et inflammation de l'intestin © Cell Reports

La prochaine étape va consister à lister l'ensemble des bactéries ayant les mêmes effets au contact de ces additifs alimentaires. "A plus long terme, des études pour identifier et stratifier les patients en fonction de la composition de leur microbiote et de leur risque d'inflammation pourraient être mises en place dans le but de faire de la prévention et de mettre en place des recommandations nutritionnelles personnalisées. Les personnes porteuses de microbiotes spécifiques, sensibles aux émulsifiants, pourraient en effet bénéficier de recommandations alimentaires ciblées", indiquent les chercheurs de l'Inserm.

Dans quels aliments les trouver ?

Les émulsifiants alimentaires peuvent entrer dans la composition de nombreux produits industriels : crèmes glacées, sauces vinaigrettes, produits de chocolaterie, confiseries, pain industriel, plats transformés...

Exemples d'émulsifiants alimentaires

  • La lécithine de soja : E322
  • La lécithine de tournesol : E471
  • Les polyphosphates : E452
  • Les polysorbates : E432, E433, E434, E435, E436
  • La gomme ester : E445
  • La gomme d'acacia : E414

Sources : Communiqué "Les émulsifiants alimentaires augmentent le pouvoir pathogène de certaines bactéries et le risque d'inflammation intestinale", Inserm, 26 octobre 2020 / Etude "Dietary Emulsifiers Directly Impact AdherentInvasive E. coli Gene Expression to Drive Chronic Intestinal Inflammation", Cell Reports, 6 octobre 2020.