Soleil et neige : attention les yeux ! Le soleil d'hiver sur la peau : plus néfaste qu'en été

bonnet, écharpe, lunettes, n'hésitez pas à vous couvrir la peau au maximum
Bonnet, écharpe, lunettes, n'hésitez pas à vous couvrir la peau au maximum © Arkna - Fotolia

Alors que le reste de l'année vous ne sortez que pour aller jusqu'à votre travail ou le temps d'une ballade d'une heure le week-end, pendant vos vacances au ski vous allez passer plusieurs heures face au soleil et, pire encore, les pieds dans la neige. Même si le bronzage avec traces des lunettes de soleil peut être assez "mode" à cette période de l'année, sachez que votre peau souffre de l'exposition massive aux rayons ultraviolets.

Comme à la plage, le premier risque est bien entendu le coup de soleil. Mais la couleur blanche de la neige est plus néfaste que le "jaune" du sable. En effet, si le sable absorbe une partie des rayons, la neige, elle, réfracte la quasi-totalité des rayons ultraviolets (85 % contre 17 % sur le sable) qui vous arrivent donc de plein fouet une seconde fois (une fois venant du soleil, une seconde fois en réverbération). L'exposition est donc plus importante et les coups de soleil arrivent d'autant plus vite. Il est donc préférable, comme à la plage, d'éviter les vêtements noirs (qui absorbent les rayons ultraviolets) et de privilégier les vêtements de couleurs claires ou blancs (qui réfractent les rayons).

Il vous faut donc vous protéger des brûlures en vous couvrant au maximum la peau et, pour les parties qui restent exposées (nez, bouche, joues, front), le recours à une crème solaire spécial sports d'hiver est indispensable. La peau des enfants étant plus fine que celle des adultes, l'application de la crème doit être plus régulière et adaptée à la peau immature.

Si le premier effet du soleil est le coup de soleil, il a été prouvé depuis de nombreuses années son implication dans le vieillissement de la peau (apparition de rides prématurées) et le cancer de la peau.

Sommaire