Boissons énergisantes : la CLCV demande une réglementation plus sévère

Depuis quelques mois, plusieurs boissons énergisantes sont désormais disponibles en version « shooters » de 6 cl, au lieu de 25 cl. Problème : ces mini-canettes contiennent autant de caféine que les grandes. Ce qui inquiète l'association de consommateurs, d'autant que les fabricants axent leur communication sur les fait que ces mini-canettes sont facilement transportables et donc consommables tout au long de la journée. Or, si l'Association française de sécurité des aliments (Afssa) a conclu récemment à la non-dangerosité des composants de la boisson énergisante en tant que tels, on sait depuis longtemps qu'une consommation excessive de caféine peut avoir des effets néfastes sur la santé, notamment au niveau cardiovasculaire. La CLCV s'inquiète notamment du fait qu'avec ces formats, les fabricants auraient plutôt tendance à encourager la consommation de boissons énergisantes mélangée avec de l'alcool. Or, ces boissons ne diminuent pas les effets de l'alcool sur l'organisme mais atténuent la sensation d'être saoul, ce qui peut potentiellement entraîner à boire plus que de coutume. La CLCV demande donc que les consommateurs soient plus clairement informés, grâce à un étiquetage spécifique sur ces produits. Elle réclame également une réflexion afin d'instaurer des teneurs maximales en caféine pour les boissons énergisantes mais aussi pour les autres aliments enrichis en caféine (compléments alimentaires, chewing gum, etc.)
Pour en savoir plus, lire notre dossier Faut-il se méfier des boissons énergisantes ? 
 
Lire le communiqué de la CLCV.