10 idées reçues sur le cancer du sein

Plus du tiers des cancers détectés chez la femme sont des cancers du sein. Le traitement hormonal substitutif, les déodorants ou encore le dépistage organisé sont souvent accusés de l'augmentation du nombre de diagnostics. A l'occasion de la journée internationale de lutte contre le cancer ce lundi 4 février 2019, on fait le point.

[Mis à jour le 04/02/19] C'est le cancer le plus fréquent chez la femme. Lié à un dérèglement de cellules qui se multiplient et forment une masse (ou "tumeur"), le cancer du sein est influencé par les hormones féminines. Suite à sa découverte, plusieurs traitements peuvent être proposés : hormonothérapie, radiothérapie, thérapies ciblées (trastuzumab, bévacizumab, lapatinib, évérolimus), chimiothérapie et/ou chirurgie. 

Une boule dans le sein : premier signe à surveiller

Le sein est constitué d'une glande mammaire et d'un tissu de soutien qui contient des vaisseaux (sanguins et lymphatiques), des fibres et de la graisse. En cas de cancer du sein, le premier symptôme est la présence d'une boule au niveau du sein correspondant à la tumeur. Cette boule peut s'accompagner de ganglions durs au niveau de l'aisselle correspondant à une propagation du cancer, ainsi qu'à des modifications cutanées au niveau du sein et du mamelon (peau d'aspect capitonné et un mamelon qui entre au lieu de sortir). Le sein peut progressivement se déformer et s'ulcérer, ce qui se traduit parfois par un écoulement du mamelon. Si le cancer est diagnostiqué tardivement, la tumeur peut se propager et déclencher d'autres symptômes tels que des nausées, des vomissements, une perte de poids, des douleurs osseuses ou encore des céphalées.

Un nombre de cas qui diminue avec les années

Même si le cancer du sein est la première cause de décès par cancer chez les femmes (12 000 décès par an en France), le nombre de cas tend à diminuer depuis 2005 (près de 50 000 cas découverts chaque année). L'âge moyen du diagnostic est de 63 ans selon l'Institut national du cancer et près de 80% des cancers du sein sont découverts après 50 ans. L'âge moyen de décès est à 73 ans. La survie nette s'est améliorée au fil des années grâce notamment aux avancées en matière de traitements. Elle est estimée à 99% dans les 5 ans suivant le diagnostic précoce d'un cancer du sein. 

Tous acteurs de la lutte contre le cancer. A l'occasion de la Journée Mondiale contre le Cancer qui a lieu chaque année le 4 février depuis 2000, La Ligue contre le Cancer vous propose de vous engager personnellement "afin de mener une action positive contre le cancer". Comment ? En créant votre propre poster et en y inscrivant le message de votre choix sur le thème "Je suis... et je vais...". Pour cela, rendez-vous sur le site internet World Cancer Day, choisissez votre langue, votre type de poster et rédigez votre message. Enfin, accompagnez votre affiche de votre photo et envoyez-le sur le site de la Ligue contre le Cancer qui se chargera de relayer votre création sur ses réseaux sociaux le lundi 4 février 2019. Cette initiative est positive et solidaire parce que "nous avons tous le pouvoir de réduire l'impact du cancer sur nous-même, sur les gens que nous aimons et sur le monde entier", conclut la Ligue contre le Cancer sur son site internet. 

© Ligue contre le Cancer

Lire aussi :