Les aiguilles des tatouages provoqueraient des allergies

Après les encres suspectées d'être cancérigènes et responsables de plusieurs affections de la peau, c'est maintenant au tour des aiguilles utilisées pour les tatouages d'être pointées du doigt. Selon une nouvelle étude, les particules de métal qu'elles contiennent pourraient provoquer des allergies.

Les aiguilles des tatouages provoqueraient des allergies
© Slena - 123RF

Le Syndicat national des Dermatologues (Sndv) met régulièrement en garde sur les risques liés aux tatouages. Dans un communiqué du 16 janvier 2013, il précisait déjà que la plupart des produits contenus dans les encres de tatouage (métaux, hydrocarbures) seraient suspectés d'être cancérigènes et les pigments qui les composent, en particulier le rouge, seraient responsables de dermatoses variées (eczéma, lucite, sarcoïdose, pseudo-lymphome...). Mais ce 27 août 2019, un autre élément est pour la première fois pointé du doigt : les aiguilles utilisées par les tatoueurs. Ces dernières contiendraient une grande quantité de nickel et de chrome, des particules de métal qui pourraient migrer vers les ganglions lymphatiques et provoquer des réactions allergiques, rapporte une équipe de chercheurs allemands et français dans une étude publiée dans la revue spécialisée Particle and Fiber Toxicology. L'influence de ces dépôts de métal sur la peau n'avait encore jamais été étudiée. 

Un risque constaté pour les tatouages colorés

L'allergie peut se produire au moment de la réalisation du tatouage et au niveau de la zone tatouée, mais peut parfois survenir quelques semaines après et à d'autres endroits du corps. Cela dépend du potentiel allergisant de la personne tatouée et de son niveau d'exposition au chrome et au nickel. La réaction allergique se manifeste par des démangeaisons, des gonflements et parfois des lésions plus ou moins importantes.

Le risque survient seulement lorsque l'encre de tatouage contient du dioxyde de titane, un pigment blanc spécifique mélangé à d'autres couleurs "pour réaliser des tatouages aux couleurs vives (vert, bleu rouge)".  "C'est une réaction mécanique. Le dioxyde de titane altère la surface des aiguilles, ce qui produit des particules de nickel et de chrome, qui se déposent avec l'encre. Les ions de nickel et de chrome libérés à partir de ces particules suite à des réactions dans l'organisme peuvent induire une sensibilisation ou réaction allergique", explique Hiram Castillo, co-auteur de l'études sur le site d'Allodocteurs. Il n'y aurait donc pas de risque d'allergie avec de l'encre noire de carbone. Toutefois, des études approfondies sur les effets des tatouages sur le long terme sont nécessaires pour mesurer l'impact exact des tatouages sur la santé, concluent les auteurs de l'étude. 

Tatouages : quelles recommandations ?

Le Syndicat des Dermatologues recommande tout particulièrement aux personnes ayant déjà "des problèmes de peau (personnes atteintes de psoriasis, du lichen plan, de la sarcoïdose ou encore du vitiligo...) d'éviter de se faire tatouer. De même que les personnes ayant des grains de beauté "à risque" ou de nombreuses taches de rousseur, ont intérêt à consulter un dermatologue avant de se faire tatouer." De leur côté, les auteurs de l'étude conseillent de réaliser un petit test cutané avec les pigments utilisés par le tatoueur avant de se faire tatouer.

© Particle and Fibre Toxicology

Source : Etude "Distribution of nickel and chromium containing particles from tattoo needle wear in humans and its possible impact on allergic reactions", Ines Schreiver,  publiée le 27 août 2019 dans la revue Particle and Fibre Toxicology. 

Les aiguilles des tatouages provoqueraient des allergies
Les aiguilles des tatouages provoqueraient des allergies

Le Syndicat national des Dermatologues (Sndv) met régulièrement en garde sur les risques liés aux tatouages . Dans un communiqué du 16 janvier 2013, il précisait déjà que la plupart des produits contenus dans les encres de tatouage (métaux,...