Téléphones portables : la liste des modèles qui émettent trop d'ondes

L'Association 60 millions de consommateurs a publié la liste des téléphones portables qui émettent trop d'ondes électromagnétiques. Ces modèles ont été épinglés par l'Agence nationale des fréquences depuis début 2018. Marques concernées, risques sur la santé et conseils pour limiter son exposition.

Téléphones portables : la liste des modèles qui émettent trop d'ondes
© Natala Standret - 123RF

En France, la réglementation fixe un seuil maximum de rayonnement électromagnétique pour les téléphones portables. Toutefois, certains modèles ne respectent pas le débit d'absorption spécifique (DAS) autorisé. Apple, Wiko, Samsung, Huawei... Quels sont les téléphones qui émettent trop d'ondes électromagnétiques ? L'Association 60 millions de consommateurs s'est posée la question et a dévoilé le jeudi 22 août 2019 la liste des 17 modèles épinglés depuis le début de l'année 2018 par l'Agence nationale des fréquences (ANFR) à cause de leurs radiations excessives.

Les téléphones portables concernés

Si les deux géants du smartphones, Samsung et Apple ne figurent pas dans la liste, d'autres marques comme Nokia ou Huawei ont vu un ou plusieurs de leurs téléphones épinglés par l'ANFR. Par exemple, trois modèles différents fabriqués par Nokia ont été pris en faute entre avril et juillet 2019 : le Nokia 3, le Nokia 5 et le Nokia 6.1. Ces téléphones ont dû faire l'objet d'une mise à jour de leur système d'exploitation afin de limiter le comportement de l'appareil et par conséquent de baisser son rayonnement électromagnétique. Le Huawei Honor 8, le Wiko Tommy 2 Bouygues Telecom et le Wiko View a quant à eux été rappelés à l'ordre respectivement en mai, en juillet et en octobre 2018. Pour ces téléphones, une mise à jour logicielle a également été exigée par l'ANFR. Enfin, deux modèles ont été rappelés auprès des utilisateurs et ont dû être retirés du marché. il s'agit du Leagoo S8 et du Allview X4 Soul Mini S, deux marques très peu connues en France. 

Comment réduire son exposition aux ondes ?

Actuellement, la question des effets des ondes électromagnétiques sur la santé fait l'objet de nombreux débats scientifiques. Néanmoins, certaines précautions peuvent être prises pour limiter son exposition aux ondes : 

  • Vérifiez vos mises à jour. "Les utilisateurs des smartphones concernés doivent vérifier si elle a été effectuée", conseille 60 millions de consommateurs. La plupart des autres modèles propose de réaliser une mise à jour du système d'exploitation. Elle modifie le comportement de l'appareil de façon à limiter son rayonnement et ainsi à respecter les normes autorisées.
  • Privilégiez "l'acquisition de téléphones affichant les débits d'absorption spécifique (DAS) les plus faibles", recommande l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) dans un article de 2018
  • Utilisez un kit mains libres, surtout si vous passez beaucoup d'appels. "L'éloignement de l'appareil du corps permettant de diminuer l'exposition aux ondes".
  • Réduisez l'exposition des enfants aux téléphones en les incitant à un usage modéré du téléphone mobile
Le débit d'absorption spécifique (DAS) a pour but de mesurer les émissions auxquelles est exposé l'utilisateur du téléphone. Exprimé en watt par kilogramme (W/kg), il ne doit pas dépasser 2 W/kg au niveau de la tête, 2 W/kg également au niveau du tronc, et 4 W/kg au niveau des bras ou des jambes.

La liste complète est disponible sur le site Internet de 60 millions de consommateurs (août 2019). 

Téléphones portables : la liste des modèles qui émettent trop d'ondes
Téléphones portables : la liste des modèles qui émettent trop d'ondes

En France, la réglementation fixe un seuil maximum de rayonnement électromagnétique pour les téléphones portables. Toutefois, certains modèles ne respectent pas le débit d'absorption spécifique (DAS) autorisé. Apple, Wiko, Samsung, Huawei......