Pesticides : mais que font-ils dans les cheveux de nos enfants ?

Des pesticides, dont certains interdits depuis plusieurs années ont été retrouvés dans des échantillons de cheveux d'enfants analysés par un laboratoire indépendant.

Pesticides : mais que font-ils dans les cheveux de nos enfants ?
© Michael Krüger - Fotolia.com

Nos cheveux en disent long sur notre santé. Et selon l'analyse d'une trentaine de mèches de cheveux d'enfants, réalisée à l'initiative de l'association écologiste Générations futures, l'exposition aux perturbateurs endocriniens est une réalité. "Le fœtus et le jeune enfant sont les plus menacés par ces substances", rappelle l'association, qui publie une enquête inédite (rapport EXPPERT) sur l'exposition des jeunes enfants vivant ou allant à l'école dans des zones agricoles. Un laboratoire de recherche indépendant a ainsi analysé une mèche de cheveu de chacun des 30 enfants, âgés de 3 à 10 ans. Résultat édifiant : sur les 53 pesticides recherchés sur les cheveux des enfants, plus de 21 substances pesticides ont été retrouvées en moyenne par enfant, ce qui montre bien que "nos enfants sont exposés à des cocktails importants de ces substances", a déclaré François Veillerette, porte-parole de Générations Futures. 

Des pesticides utilisés en agriculture, mais pas seulement. Sur les 53 substances pesticides identifiées dans tous les échantillons de cheveux, 13 substances sont retrouvées dans de nombreux produits agricoles, dont certains sont interdits en France depuis plusieurs années. Quant aux autres, ils sont aujourd'hui encore largement utilisés dans des produits insecticides domestiques, présents dans les colliers ou lotions anti-puces des animaux domestiques ou encore dans les produits répulsifs contre les moustiques ou les fourmis.
Reste que cette étude ne porte que sur 30 enfants et que les résultats ne peuvent donc avoir aucune valeur statistique significative. Toutefois, l'association souligne le possible "effet cocktail", c'est-à-dire la potentielle addition des différentes molécules. Et espère surtout interpeller les autorités sanitaires européennes qui n'ont toujours pas tranché sur une éventuelle interdiction des perturbateurs endocriniens.

Les perturbateurs endocriniens sont des molécules naturelles ou synthétiques qui détraquent notre système hormonal, même à très faible dose. Présents dans les aliments (pesticides), dans les emballages (bisphénol A), dans les cosmétiques (parabens, phtalates) ou encore dans les jouets, ils peuvent ainsi reproduire les actions des hormones présentes naturellement dans le corps humain, les stopper ou encore les dégrader. Les perturbateurs endocriniens peuvent ainsi agir de manière négative sur la croissance, la puberté ou encore sur le fonctionnement normal des organes. Ils auraient aussi un impact sur la fertilité et pourraient être liés à l'augmentation du nombre de cancers dits hormono-dépendants, en particulier ceux du sein et de la prostate. En 2013, un rapport de l'OMS alertait sur les effets probables des perturbateurs endocriniens sur la santé et préconisait de mener davantage de recherches afin de mieux comprendre leurs effets.

Plus d'infos sur les perturbateurs endocriniens sur le site de l'Anses 

Lire aussi

 
sante 37566763 subscription fotolia

Pesticides : les Français très exposés

Les Français sont plus exposés à certains pesticides selon une vaste étude menée par l'InVS. Lire

Pesticides : mais que font-ils dans les cheveux de nos enfants ?
Pesticides : mais que font-ils dans les cheveux de nos enfants ?

Nos cheveux en disent long sur notre santé . Et selon l'analyse d'une trentaine de mèches de cheveux d'enfants, réalisée à l'initiative de l'association écologiste Générations futures, l'exposition aux perturbateurs...