Les étudiants peinent à se soigner

La vie des étudiants n'est pas toujours un long fleuve tranquille. La troisième enquête nationale réalisée par La mutuelle des étudiants (LMDE) intitulée "Santé et conditions de vie des étudiants" montre que 34% des étudiants ont renoncé à des soins dans l'année passée. Ils n'étaient "que" 23% en 2008.

Les étudiants peinent à se soigner
© lightpoet - Fotolia

Cette enquête, menée auprès de 8 500 étudiants, indique que la crise économique n'a pas épargné les étudiants. Le prix des loyers mais aussi de la vie quotidienne les forcent à choisir et le plus souvent ils évitent les soins médicaux, principalement dentaires et optiques qui sont les plus onéreux et pas toujours bien remboursés.

De plus, près de 20% des étudiants n'ont pas de complémentaire santé, contre 6% dans la population générale.

Parmi les raisons données par les étudiants face au renoncement des soins : le manque de temps, l'automédication et les raisons financières. La lenteur des remboursements est également souvent mentionnée : une épargne devient alors nécessaire pour pouvoir "manger en fin de mois" en cas de consultation médicale.

Heureusement, cette étude indique également que 82% de la population étudiante déclare bien se porter.

Pour en savoir plus, consultez le site de la LMDE.

Les étudiants peinent à se soigner
Les étudiants peinent à se soigner

Cette enquête, menée auprès de 8 500 étudiants, indique que la crise économique n'a pas épargné les étudiants. Le prix des loyers mais aussi de la vie quotidienne les forcent à choisir et le plus souvent ils évitent les soins médicaux,...