Déodorants et cancers du sein : aucun lien formel démontré

Depuis plusieurs années, le lien entre les déodorants et l'augmentation des cancers du sein est souvent évoqué mais n'a jamais été prouvé. Une nouvelle étude scientifique portant sur l'analyse des tissus mammaires de femmes ayant eu un cancer du sein indique la présence de parabènes chez toutes ces femmes mais sans prouver le lien avec le cancer.

Déodorants et cancers du sein : aucun lien formel démontré
© 05 Anatoly Tiplyashin - Fotolia
05 anatoly tiplyashin fotolia
L'étude démontre que les tissus mammaires contiennent des parabènes mais pas que les déodorants en sont la source. © Anatoly Tiplyashin - Fotolia

Le sujet est sensible : est-ce que les déodorants, utilisés au quotidien par des millions de femmes, peuvent augmenter le risque de développer un cancer du sein ?

Cette hypothèse existe depuis une dizaine d'année, sans que les études scientifiques n'aient pu le prouver.

Une nouvelle étude vient d'être publiée sur le sujet. Les chercheurs ont recherché dans le tissu mammaire de 40 femmes ayant subi une mastectomie des traces de parabènes. Les parabènes sont utilisés dans de nombreux cosmétiques comme les déodorants mais également les crèmes cosmétiques ou pharmaceutiques et dans certains produits alimentaires. Ils agiraient comme des perturbateurs endocriniens, avec en particulier une influence sur les œstrogènes, hormones clés dans le développement de certains cancers du sein. Mais les preuves scientifiques de ces actions n'existent pas donc l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) ne considère pas les parabènes comme des perturbateurs endocriniens.

L'analyse des tissus analysés par les chercheurs a indiqué que 99 % des échantillons contenaient au minimum un parabène. Les tissus les plus proches de l'aisselle contenaient les taux les plus élevés sur un type précis de parabène, les 4 autres types de parabène recherchés étaient, eux, également répartis dans les tissus.

Néanmoins, les chercheurs ont indiqué que la présence de ces parabènes au niveau du tissu mammaire ne permet pas d'indiquer si les parabènes sont responsables du cancer du sein et si leur origine est liée aux déodorants ou à d'autres sources (alimentaires, cosmétiques, pharmacologiques).

Les résultats de l'étude ne prouvent pas que les parabènes sont à l'origine des développements des cancers. Cependant, leur présence systématique nécessite de nouvelles études pour en savoir plus.

Source : Journal of Applied Toxicology

Pour en savoir plus sur les idées reçues du cancer du sein, consultez notre dossier

Déodorants et cancers du sein : aucun lien formel démontré
Déodorants et cancers du sein : aucun lien formel démontré

L'étude démontre que les tissus mammaires contiennent des parabènes mais pas que les déodorants en sont la source. © Anatoly Tiplyashin - Fotolia Le sujet est sensible : est-ce que les déodorants, utilisés au quotidien par des millions de...