Taciturne : c'est quoi, caractère, qualité ou défaut ?

En psychologie, le terme "taciturne" est employé pour désigner une personne introvertie, silencieuse, qui a du mal à s'exprimer. Est-ce une qualité ou un défaut ? Quelles sont les causes de ce trait de caractère ? Définition et solutions avec le Dr Véronica Olivieri-Daniel, psychologue clinicienne et psychanalyste.

Taciturne : c'est quoi, caractère, qualité ou défaut ?
©  racorn - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'une personne taciturne ?

Être taciturne n'est pas une maladie, mais un trait de caractère qui se traduit par une grande inhibition et des difficultés à s'exprimer. Les personnes taciturnes sont souvent qualifiées d'introverties. Une caractéristique qui peut entraîner des difficultés sociales importantes, dans le cercle familial, amical et professionnel. 

Quel est le caractère d'une personne taciturne ?

"Une personne taciturne est très silencieuse et a du mal à s'exprimer. Le mot taciturne est seulement un adjectif qui qualifie une personne qui tend à ne jamais parler, à ne jamais s'exprimer. Ce n'est pas systématique mais de manière assez fréquente, cela renvoie à l'idée d'un fonctionnement inhibé, introverti. L'idée de ne pas pouvoir ou de ne pas vouloir exprimer par les mots son ressenti ce qui crée une distance, une barrière inhibitrice face à l'autre. Le fait d'être taciturne est d'emblée adressé à l'autre, il y a forcément un destinataire", indique le Dr Véronica Olivieri-Daniel. 

Il est difficile de partager ses états d'âme avec une personne taciturne car elle s'exprime très peu et semble agressive

Est-ce une qualité ou un défaut ?

Le fait d'être taciturne, silencieux, renfermé sur soi-même, est largement perçu comme un défaut. Et pour cause, les individus qui interagissent avec une personne taciturne ont tendance à interpréter le comportement de cette dernière comme un désintérêt, du mépris voire une aversion à leur égard. Il est difficile de partager ses états d'âme avec une personne taciturne car elle s'exprime très peu et semble agressive. "L'agressivité du taciturne passe par sa passivité, par le fait de ne pas s'exprimer. Parler à l'autre permet de s'y confronter éventuellement de manière conflictuelle, ou au contraire de se pacifier. Ne rien dire renvoie à une rétention perçue par l'autre comme agressive dans la mesure où rien n'est adressé, donc rien ne peut être mis en discussion", précise la psychologique clinicienne.

Quelles sont les causes ?

Être taciturne est un trait de caractère profondément ancré. Il n'existe pas de causes à proprement parler pour expliquer cette caractéristique propre à un individu, mais comme tous les traits de personnalité, elle trouve son origine dans l'enfance. Des événements plus ou moins traumatiques ont pu amener le sujet à se renfermer sur lui-même et à ne pas exprimer ses ressentis. 

Quel est le diagnostic ?

"Il n'existe pas de diagnostic précis puisqu'on ne peut jamais émettre un diagnostic ni imaginer de le faire sur la base d'un seul symptôme, nuance la psychologue. C'est toujours multifactoriel et le critère de taciturne ne permet pas à lui tout seul de confirmer quoi que ce soit. En revanche, on peut souvent imaginer que le fait d'être taciturne puisse s'inscrire dans un fonctionnement inhibé, potentiellement passif/agressif, ce n'est pas parce que l'individu ne le dit pas qu'il ne pense pas potentiellement du mal. Mais à lui tout seul le terme de taciturne ne peut pas renvoyer à un diagnostic autre". 

Solutions : comment réagir ? 

Le fait d'être taciturne est profondément ancré. C'est un mode de fonctionnement qui se révèle difficile à modifier. Toutefois, un travail avec un psychologue ou un psychanalyste peut aider la personne taciturne à s'ouvrir davantage et ainsi à entretenir une vie sociale plus épanouie. 

Merci au Dr Véronica Olivieri-Daniel, psychologue clinicienne et psychanalyste.

Psycho