Nos rêves, bientôt décryptés ?

Des chercheurs japonais ont annoncé avoir réussi à décoder une partie d'un rêve d'un individu. Des résultats qu'ils espèrent utiliser pour analyser l'état psychique d'individus, comprendre des maladies psychologiques ou commander des machines par la pensée.

Nos rêves, bientôt décryptés ?
© Gina Sanders

S'assurer que Jules rêve de nous chaque seconde de ses nuits sera-t-il bientôt possible ? C'est ce que l'équipe du laboratoire de neurologie japonais ATR, dirigée par Yukiyasu Kamitani laisse à croire, après avoir réussi pour  "pour la première fois au monde à recréer tel quel, en images, le contenu de perceptions cérébrales complexes". Pour lire dans les grandes lignes d'un rêve, les scientifiques ont mis en place une méthode de décodage des images vues par un individu en phase onirique.
Nuit d'enfer. L'activité cérébrale de trois personnes a été enregistrée durant leur phase de sommeil. Dès qu'apparaissait sur l'écran d'analyse un signal correspondant à une phase de rêve, les sujets étaient réveillés. Après leur avoir demandé quelle image ils venaient de voir, les chercheurs les laissaient se rendormir. L'opération a été recommencée environ 200 fois par sujet.  

â© gina sanders fotolia
Décoder les rêves, bientôt possible ? © Gina Sanders / Fotolia

Dis-moi ce que tu as vu, je te dirai ce que tu as rêvé. Cette expérience a permis de relier une activité cérébrale à des objets ou sujets de diverses catégories (nourriture, livre, personnalités, meubles, etc...) aperçus dans les rêves. Autrement dit d'établir une sorte de lexique associant un signal cérébral à telle ou telle image.

 

Une lecture encore un peu brumeuse. Pour deviner ce que voyait en rêve le sujet, les chercheurs ont ensuite rapproché cette base de données avec une lecture de l'activité du cerveau par imagerie à résonance magnétique (IRM). Dans 60 à 70 % des cas, leurs prédictions étaient justes, quoique encore grossières. Le système ne permet pas en effet, de reproduire toutes les perceptions : "En l'état actuel des travaux, nous ne voyons que des catégories basiques et il n'est pas certain que l'on puisse aller jusqu'à comprendre les formes et les couleurs apparues", a expliqué l'équipe du professeur Kamitani. Il n'en reste pas moins que "ces résultats démontrent que l'expérience visuelle spécifique au cours du sommeil est représentée par des schémas d'activité cérébrale, ce qui fournit un moyen de découvrir le contenu de rêves en utilisant une mesure neurologique".
On se prend à rêver... Pour ces scientifiques, la mise en place de cette grille de lecture n'est cependant pas anodine car elle vient alimenter les études portant sur la commande des machines par la pensée, important thème de recherche au Japon. Les chercheurs se prennent ainsi à rêver la fabrication d'une machine permettant d'enregistrer ses rêves pour les reconstituer en images. Sympa pour se vanter de ses exploits sportifs ou d'avoir été roi du monde le temps d'un rêve mais aussi intéressant pour de nombreux professionnels. Architectes, concepteurs d'objets et autres créateurs pourraient ainsi montrer ce qu'ils ont en tête lorsqu'ils ne trouvent pas les mots pour l'exprimer ou ne savent pas le dessiner. Intéressant également pour policiers et psychologues, pour comprendre notamment des maladies psychologiques ou encore analyser l'état psychique d'un individu.

 

Nos rêves, bientôt décryptés ?
Nos rêves, bientôt décryptés ?

S'assurer que Jules rêve de nous chaque seconde de ses nuits sera-t-il bientôt possible ? C'est ce que l'équipe du laboratoire de neurologie japonais ATR, dirigée par Yukiyasu Kamitani laisse à croire, après avoir réussi pour  "pour la...