Sport : j’ai mes règles, et alors ?

Il est bien loin, le temps où cycle féminin et sport semblaient incompatibles ! Aujourd'hui, médecins et sportives le confirment : on peut faire du sport autant que l’on veut, même pendant ses règles.

Sport : j’ai mes règles, et alors ?
© Fotolia

Tous les sports toute l’année

A moins d’avoir une migraine ou un mal de ventre à rester couchée, on peut pratiquer absolument tous les sports quand on a ses règles. Evidemment, on choisit une protection adaptée : serviette périodique, de préférence avec des ailettes pour assurer un bon maintien, ou protège-lingerie en début et fin de cycle.

Une simple histoire de précautions

Si rien n’empêche de faire du sport lorsque l’on a ses règles, pour rester sûre de soi et éviter les petites fuites, on prend quand même quelques précautions supplémentaires en changeant sa protection juste avant sa séance de sport et juste après. Pour un bon maintien de ladite protection, on choisit une culotte assez ajustée, de préférence en matière élastique pour le confort et la liberté de mouvement.

Une meilleure oxygénation, moins de douleurs

On ne le répètera jamais assez : le sport, c’est bon pour la santé. Toujours. Et même pendant les règles. L’activité sportive peut même aider à diminuer les maux de ventre, qui sont dus à des contractions des muscles de la zone pelvienne, de l’utérus, du dos et des intestins. En augmentant le flux sanguin, le sport oxygène mieux les muscles et favorise la diminution des contractions et donc, des douleurs. CQFD.

Sport : j’ai mes règles, et alors ?
Sport : j’ai mes règles, et alors ?

Tous les sports toute l’année A moins d’avoir une migraine ou un mal de ventre à rester couchée, on peut pratiquer absolument tous les sports quand on a ses règles. Evidemment, on choisit une protection adaptée : serviette périodique, de préférence...